χ

À partir de jeudi, les pluies pourraient résorber le déficit pluviométrique actuel

Un changement de régime de temps qui favorise l'arrivée de pluies frontales sera suffisant pour réduire l'impact du déficit pluviométrique observé actuellement, relève la Direction générale de la météorologie. Un retour à la norme climatique est envisageable selon la même source.

À partir de jeudi, les pluies pourraient résorber le déficit pluviométrique actuel

Le 30 novembre 2022 à 20h10

Modifié 30 novembre 2022 à 20h17

Un changement de régime de temps qui favorise l'arrivée de pluies frontales sera suffisant pour réduire l'impact du déficit pluviométrique observé actuellement, relève la Direction générale de la météorologie. Un retour à la norme climatique est envisageable selon la même source.

Médias24 a sollicité la Direction générale de la météorologie (DGM) pour une lecture de la situation météorologique actuelle au Maroc. Selon cette dernière, le Royaume connaît, en ce début d'année agricole 2022-2023, un déficit pluviométrique qui atteignait 75% en octobre dernier.

"Le déficit pluviométrique du mois d'octobre avoisinait les 75% dans plusieurs régions du Royaume, notamment celles situées à l'ouest du Haut et du Moyen Atlas", apprend-on auprès de la DGM.

Si le déficit pluviométrique observé jusque là est patent, une lueur d'espoir se dessine néanmoins avec les fortes averses, parfois orageuses, et les chutes de neige prévues les jeudi 1er et vendredi 2 décembre dans plusieurs provinces du Maroc.

Des pluies oscillant entre 20 et 40 millimètres sont attendues jeudi de 10 h à 20 h à Larache, Tanger, Assilah, Fahs-Anjra, Salé, Skhirat-Témara, Kénitra, Khémisset, Rabat, Sidi Kacem, Sidi Slimane, Casablanca, Nouaceur, Mohammédia, Mediouna, Berrechid et Benslimane, selon le dernier bulletin d’alerte de niveau orange de la DGM.

Des pluies sont également prévues du jeudi à 16 h au vendredi à 12 h à Azilal, Béni-Mellal et Khénifra.

Un changement de régime de temps suffira pour atténuer le déficit pluviométrique 

La Direction générale de la météorologie signale que le cumul des précipitations des mois d'octobre et novembre couvre habituellement à peine 20% du cumul pluviométrique annuel. Autrement dit, ce pourcentage à lui seul n'est pas suffisant pour impacter la donne pluviométrique de toute l'année.

Un éventuel changement de régime de temps (fluctuations des courants-jets entre différents états quasi stationnaires), favorisant l'arrivée au Maroc de pluies frontales (de type cyclonique), sera dès lors suffisant pour réduire l'impact du déficit pluviométrique observé actuellement, relève la DGM.

"Ce scénario favorisera même un retour à la norme climatique."

Un flux humide jusqu'au 5 décembre 

L’établissement d’un flux de nord-ouest très humide jeudi et vendredi (1er-2 décembre), accompagné de pluies et d'une baisse des températures, est dû à l’affaiblissement de l’anticyclone des Açores (zone de haute pression centrée sur l’Atlantique), nous explique la DGM.

"Ce flux humide s’atténuera par la suite tout en se limitant aux régions côtières qui pourront connaître quelques pluies éparses. Cette situation va se poursuivre jusqu’au 5 décembre", conclut la Direction qui prévoit l'installation, plus tard, d'un flux humide favorable à des pluies par moments, dans le nord et le centre du pays.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

CFG Bank : devient le premier gestionnaire indépendant d’actifs immobiliers locatifs suite à la prise de contrôle de REIM Partners

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.