χ

Parlement UE : une députée espagnole s’interroge sur l’utilisation du gaz comme “arme politique” par l’Algérie

La députée espagnole du Parlement européen, Susana Solis Perez, a adressé une question à la Commission européenne pour mettre en garde contre l’utilisation par l’Algérie de l’approvisionnement énergétique comme une "arme politique".

Parlement UE : une députée espagnole s’interroge sur l’utilisation du gaz comme “arme politique” par l’Algérie

Le 28 novembre 2022 à 13h26

Modifié 28 novembre 2022 à 14h02

La députée espagnole du Parlement européen, Susana Solis Perez, a adressé une question à la Commission européenne pour mettre en garde contre l’utilisation par l’Algérie de l’approvisionnement énergétique comme une "arme politique".

"Le gazoduc Maghreb-Europe (MGE) relie les champs gaziers algériens via le Maroc aux réseaux gaziers espagnols et portugais. Le gazoduc a coûté 2,3 milliards d’euros et a démarré en 1996. Avant que le gazoduc ne cesse de fonctionner en octobre 2021, il alimentait principalement l’Espagne et le Portugal ainsi que le Maroc en gaz naturel", écrit Susana Solis Perez, députée espagnole du Parlement européen.

Suite à la rupture des relations diplomatiques entre l’Algérie et le Maroc en août 2021, l’Algérie a décidé de ne pas renouveler le contrat d’exploitation MGE d’une durée de 25 ans, a-t-elle rappelé. "Cela a réduit la quantité de gaz que l’Europe recevait et contribué à l’augmentation des prix de l’énergie."

De plus, à la suite des récentes déclarations du gouvernement espagnol sur le Sahara marocain, "l’Algérie a augmenté le prix de l’approvisionnement en gaz de l’Espagne via le gazoduc Medgaz. Cette hausse a ajouté aux conséquences dramatiques que les politiques économiques et énergétiques erratiques du gouvernement espagnol ont sur les gens", a ajouté la députée.

Dans le contexte de la guerre menée par Vladimir Poutine en Ukraine, l’utilisation par l’Algérie de "l’approvisionnement énergétique comme arme politique a des conséquences directes sur les citoyens de l’Union européenne", a-t-elle encore alerté.

"La Commission considère-t-elle toujours l’Algérie comme un partenaire fiable en matière d’approvisionnement énergétique ? La Commission a-t-elle envisagé la possibilité que l’Algérie agisse à la demande de la Russie afin d’aggraver la crise énergétique de l’Union européenne ?", a également écrit Susana Solis Perez dans sa question.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SMI : Indicateurs trimestriels au 31 Mars 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.