χ

Série d’entretiens de Bourita en marge du 9e forum de l’Alliance des civilisations à Fès

Le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a tenu, mardi 22 novembre à Fès, une série d’entretiens avec ses homologues de plusieurs pays en marge des travaux du 9e Forum de l’Alliance des civilisations de l’ONU.

Série d’entretiens de Bourita en marge du 9e forum de l’Alliance des civilisations à Fès

Le 23 novembre 2022 à 12h02

Modifié 23 novembre 2022 à 12h29

Le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a tenu, mardi 22 novembre à Fès, une série d’entretiens avec ses homologues de plusieurs pays en marge des travaux du 9e Forum de l’Alliance des civilisations de l’ONU.

Il s’agit notamment du ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, du ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, et du ministre des Affaires étrangères et européennes, de l’immigration et de l’asile du Luxembourg, Jean Asselborn.

Nasser Bourita s’est également entretenu avec le ministre de la Coopération internationale et des Gambiens à l’étranger de la Gambie, Mamadou Tangara, et la ministre des Affaires étrangères et des communautés de la Guinée-Bissau, Suzi Carla Barbosa.

Il est question également de rencontres avec le Premier ministre monténégrin, Dritan Abazovic, la ministre des AE de la Libye, Najla Mangoush, le ministre palestinien des AE, Riyad Al-Maliki, et le ministre libanais des Affaires étrangères, Abdallah Bou Habib.

Maroc-Palestine : une relation solide à préserver

Le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riyad Al-Maliki, a affirmé que ses entretiens avec Nasser Bourita avaient constitué une opportunité pour discuter des moyens de préserver l’élan de la relation historique solide qui lie le Royaume du Maroc à l’Etat de Palestine, et de poursuivre le dialogue sur diverses questions d’intérêt commun.

Le ministre palestinien a souligné la détermination de son pays à déployer tous les efforts possibles pour renforcer et développer les relations bilatérales avec le Royaume et à poursuivre les discussions dans l’intérêt de l’Etat de Palestine et des droits du peuple palestinien.

Le ministre libanais réitère son soutien à la souveraineté territoriale du Maroc

Le ministre libanais des Affaires étrangères, Abdallah Bou Habib, a réitéré, ce mercredi 23 novembre à Fès, le soutien de son pays à la souveraineté et à l’intégrité territoriale du Maroc.

Dans un communiqué conjoint à l’issue de ses entretiens avec Nasser Bourita, le chef de la diplomatie libanaise a également réaffirmé le rejet, par son pays, de toutes les entités séparatistes menaçant l’unité et la sécurité des Etats.

Evoquant le dossier des déplacés syriens au Liban, M. Bou Habib a mis l’accent sur l’importance d’une feuille de route de la communauté internationale pour un retour digne et sûr des déplacés, devant l’incapacité du Liban à continuer à supporter leur présence sur son sol, avec la crise économique, financière et sociale qu’il traverse.

Il a, dans ce sens, rappelé le pacte onusien pour les migrations adopté en décembre 2018 à Marrakech, basé sur le principe du partage des fardeaux.

Le Maroc et le Monténégro disposent d’importantes potentialités pour développer leur coopération

Le Premier ministre monténégrin, Dritan Abazovic, a quant à lui affirmé que le Maroc et le Monténégro disposaient d’importantes potentialités pour développer leur coopération et la porter à un niveau supérieur.

M. Abazovic a exprimé le souhait de son pays de consolider davantage sa coopération avec le Royaume, appelant à l’échange des expertises et des expériences entre les deux pays dans de nombreux domaines.

Après avoir souligné que le Maroc et le Monténégro figurent parmi les destinations touristiques mondiales les plus importantes, il a mis l’accent sur la nécessité de raffermir la coopération entre les deux pays dans divers secteurs, notamment le tourisme et les énergies renouvelables.

Le Maroc salué pour son soutien de la stabilité en Libye

La ministre libyenne des Affaires étrangères, Najla Mangoush, a salué, de son côté, le "rôle positif" du Maroc dans le soutien de la stabilité en Libye.

"Le Royaume du Maroc a toujours joué un rôle positif dans le soutien de la stabilité en Libye et des efforts du gouvernement d’union nationale et des institutions libyennes, afin d’aller de l’avant et d’atteindre une base constitutionnelle pour l’organisation d’élections libres et honnêtes, acceptées par le peuple libyen", a souligné Mme Mangoush dans une déclaration à la presse à l’issue de ses entretiens avec Nasser Bourita, en marge du 9e forum de l’Alliance des civilisations (UNAOC).

"La stabilité de la Libye fait partie de la stabilité de la région ; nous ne serons pas stables sans les efforts de nos frères, que ce soit sur le continent africain ou dans les pays du Maghreb, ainsi qu’au sein de l’Union européenne et de l’Union pour la Méditerranée", a-t-elle poursuivi.

(Avec MAP)

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

BMCI: Emission obligataire subordonnée – Communication sur les taux

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.