χ

Le Fiat 500X révise sa gamme

Le Fiat 500X passe une seconde fois par la case lifting. En plus d’accueillir quelques évolutions esthétiques, le SUV italien abandonne le Diesel et se présente dans une nouvelle version à toit en toile.

Le Fiat 500X révise sa gamme

Le 23 novembre 2022 à 17h16

Modifié 23 novembre 2022 à 17h44

Le Fiat 500X passe une seconde fois par la case lifting. En plus d’accueillir quelques évolutions esthétiques, le SUV italien abandonne le Diesel et se présente dans une nouvelle version à toit en toile.

Approchant ses huit ans de carrière, le Fiat 500X va encore patienter avant de prendre sa retraite, son remplaçant (qui devrait se nommer Fiat 600) n’étant attendu que fin 2023. Résultat, afin de jouer les prolongations, le SUV turinois s’offre une deuxième mise à jour après celle intervenue en 2018.

Sur le plan esthétique, il n’y a pas eu de révolution, les lignes de la 500X étant toujours dans l’air du temps. Le principal changement concerne la face avant, où le blason Fiat disparaît de la calandre pour laisser place, comme sur la 500 électrique (non commercialisée chez nous), à un gros logo “500” prolongé par deux fines barrettes.

Idem à l’arrière, où la seule modification est l’apparition du logo actualisé de Fiat, dépourvu de cerclage. Il faudra lever le regard pour scruter la vraie nouveauté de ce restylage : le 500X est désormais proposé dans une version “Soft Top”, dotée d’un toit en toile rétractable à commande électrique. Un agrément plutôt rare dans la catégorie des SUV, plus portée sur les toits vitrés, mais qui est facturé au prix fort (plus de 20.000 DH !).

L’adieu au “Mazout”

L’autre évolution notable se niche sous le capot. Accompagnant une tendance lourde, le Crossover italien tourne le dos au Diesel, du moins dans sa gamme marocaine. Exit donc le 1.6 l UniJet, remplacé par le 1.4 l essence MultiAir comme unique offre de motorisation. Dopé par un turbo, ce dernier développe la puissance respectable de 140 ch, transmise aux roues avant via une boîte robotisée à double embrayage et 7 rapports. Sans atteindre la frugalité d’un Diesel, il revendique un appétit assez modéré, annoncé sous les 6 l/100 km.

Il n’y a pas davantage de choix côté niveau d’équipement. Le 500X n’est proposé que dans la seule finition “Cross”, reconnaissable à ses skis de protection et à son esprit baroudeur. Une dotation qui s’avère plutôt complète, allant bien au-delà de l’essentiel (frein de parking électrique, rétroviseurs extérieurs à escamotage électrique, climatisation automatique, système d’infodivertissement à écran tactile 7’’, radar et caméra de recul…). Cela n’est pas sans influence sur les tarifs, qui démarrent à 271.900 DH (et à 254.800 DH à titre promotionnel) et placent le 500X dans la tranche haute de son segment. Il y croise le fer avec une concurrence étoffée, dont la majorité conserve encore la carte du Diesel.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Disty Technologies: Résultats de l'introduction en bourse

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.