χ

Mondial 2022. L’équipe nationale s’entraîne dans une ambiance détendue

Les images de la deuxième séance d’entraînement du Maroc à Doha reflètent une complicité entre les joueurs, impression confirmée par les déclarations de Abderrazak Hamed-Allah.

Mondial 2022. L’équipe nationale s’entraîne dans une ambiance détendue

Le 16 novembre 2022 à 14h17

Modifié 16 novembre 2022 à 18h07

Les images de la deuxième séance d’entraînement du Maroc à Doha reflètent une complicité entre les joueurs, impression confirmée par les déclarations de Abderrazak Hamed-Allah.

Le groupe vit bien. Cet adage populaire dans le milieu du football est symbolisé par les images publiées par la Fédération royale marocaine de football (FRMF) sur son compte Youtube. Et l’ajout probable d’un 26e homme pour pallier le forfait de Amine Harit ne risque pas d’alourdir une atmosphère qui semble légère.

Dans la lignée des images amusantes de la séance photo organisée par la FIFA, la vidéo du deuxième entraînement de l’équipe nationale à Doha, organisé ce mardi 15 novembre au stade Abdullah Bin Khalifa, montre en effet des joueurs complices lors des exercices de conservation du ballon mis en place par le staff. Leur joie de participer au Mondial 2022 est communicative.

Un euphémisme que ne renie pas Abderrazak Hamed-Allah. “Il y a une bonne atmosphère”, a-t-il assuré au micro de la FRMF. Et d’ajouter : “Nous préparons cette compétition dans des conditions idéales.” Conscient de la pression qui pèse sur ses épaules et celles de ses coéquipiers, l’avant-centre promet “des prestations à la hauteur des attentes du public marocain afin de nous qualifier pour le second tour malgré l’adversité relevée dans ce Groupe F”.

Bilal El Khannouss ne se projette pas aussi loin. Du haut de ses 18 ans, le néophyte se dit avant tout fier de participer à une telle compétition avec les couleurs du Maroc. “C’est une très belle expérience à vivre, surtout avec ces joueurs-là”, a-t-il confié, louant certainement la qualité footballistique et humaine du collectif formé par Walid Regragui.

Ce groupe de 25 sera renforcé par un joueur dont l’identité n’a pas encore filtré, en vue de remplacer Amine Harit. Le milieu offensif est forfait, et son état inquiète le staff médical de l’Olympique de Marseille, qui craint une rupture des ligaments croisés au lieu d’une entorse du genou gauche. Une intervention chirurgicale n’est pas à écarter.

Pour le sélectionneur national, les choix sont multiples. Si le profil d'Amine Harit est assez singulier, Soufiane Rahimi ou Ryan Mmaee ont la capacité de jouer sur l’aile gauche. Anass Zaroury, spécialiste du poste d’ailier gauche au FC Burnley (Championship), tient également la corde.

Verdict dans les heures à venir. Pour rappel, Walid Regragui a la possibilité de remplacer un joueur blessé jusqu’à la veille de la rentrée en lice du Maroc, le mercredi 23 novembre contre la Croatie à 11 h.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Ciments du Maroc : Indicateurs financiers trimestriels T4 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.