A Paris, Latifa Akharbach pose la question de la régulation des plateformes GAFAM

Intéressante intervention de Mme Latifa Akharbach, présidente de la Haca et du Réseau des Instances Africaines de Régulation de la Communication (RIARC) au cours d'une conférence internationale à Paris.

A Paris, Latifa Akharbach pose la question de la régulation des plateformes GAFAM

Le 8 octobre 2022 à 14h03

Modifié 11 octobre 2022 à 7h26

Intéressante intervention de Mme Latifa Akharbach, présidente de la Haca et du Réseau des Instances Africaines de Régulation de la Communication (RIARC) au cours d'une conférence internationale à Paris.

Dans son intervention, Akharbach a posé des questions trop souvent méconnues concernant les GAFAM, ces plateformes internationales telles que Google et Facebook, qui dominent d'une façon jamais vue dans l'histoire, la distribution, l'agrégation de l'information, des conversations, et de nombreux biens culturels.

Leur domination écrasante leur permet d'aspirer littéralement le trafic, les centres d'intérêt, l'attention; et de modeler l'information, sa hiérarchie, et d'aspirer enfin le marché publicitaire.

Voici des extraits de l'intervention de Mme Akharbach qui mérite des développements ultérieurs:

"La question de la régulation des plateformes numériques transnationales est désormais une préoccupation régalienne, citoyenne et même philosophique puisque la condition numérique de l’humanité mobilise de plus en plus de penseurs et de chercheurs interdisciplinaires" a déclaré Mme Latifa Akharbach, présidente de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA) lors de la 7ème conférence des présidents du Réseau Francophone des Régulateurs des Médias (REFRAM), organisée les 6 et 7 octobre 2022 au siège de l’Unesco à Paris par l'Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique en France (L’Arcom) sous le thème "adapter la régulation aux enjeux et défis des plateformes numériques".

Intervenant en tant que présidente du Réseau des Instances Africaines de Régulation de la Communication (RIARC), Mme Akharbach a affirmé que le pouvoir de marché que détiennent les plateformes numériques et leur capacité colossale d’agrégation, de traitement et de diffusion de contenus questionnent les souverainetés, les juridictions et affectent les identités et les représentations du monde.

La génération Z africaine mérite un nouveau modèle de régulation des médias qui protège la société sans contraindre la liberté

"Il est compréhensible, a-t-elle ajouté, que ces questionnements se posent avec encore plus d’appréhension sur le continent africain si l’on prend en compte le fait qu’en 2050, un citoyen du monde sur 4 sera africain et que la moitié de la population du continent sera âgée de moins de 20 ans. La génération Z africaine mériterait donc, ne serait-ce que par sa dimension démographique, un nouveau modèle de régulation qui protège la société sans contraindre la liberté ».

La présidente de la HACA a également attiré l’attention sur l’importance stratégique de la promotion de la production audiovisuelle africaine : grâce à la maîtrise des plateformes globales des données et le fonctionnement de leurs algorithmes, les GAFA définiront et imposeront un modèle de contenus de proximité et une représentation de la diversité en trompe-l’œil, si les pays africains ne réussissent pas à produire leurs propres images avec les standards de qualité et de liberté nécessaires et à mettre en place des politiques publiques intégrées en matière de production nationale.

Ont participé aux travaux de cette 7ème conférence du REFRAM de nombreux présidents d’instances de régulation des médias d’Afrique, du Canada, de la Suisse, de Belgique, d’Allemagne, du Luxembourg, d’Albanie et de France dont le régulateur, l’Arcom, assurera la présidence de ce réseau francophone pour la période 2022-2024.

La cérémonie d’ouverture de la conférence a été notamment marquée par les allocutions de Mme Audrey Azoulay, directrice générale de l’UNESCO, de Thierry Breton, commissaire européen au Marché intérieur et d’un représentant de l’Organisation Internationale de la Francophonie.

La HACA est membre fondateur du REFRAM, créé à Ouagadougou en 2007 en tant qu’espace de débats et d'échanges d’informations sur les questions relatives à la régulation des médias et à la contribution des régulateurs à la consolidation de l’Etat de droit, de la démocratie et des droits de l’Homme.

Outre Mme Akharbach, la délégation de la HACA à cette conférence était composée également de Mme Latifa Tayah, directrice du département études et développement.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Le département d'État US présente les atouts et lacunes du Maroc en termes d'investissements étrangers

Le département d’État américain a publié le mercredi 17 juillet son rapport annuel sur le climat d’investissement dans le monde, dans lequel il met en exergue les atouts et les ambitions du Maroc en tant que pays qui “encourage et facilite activement” les investissements étrangers et tend à s’imposer comme “hub régional d’affaires” et “porte d’entrée” vers le continent africain.

Sociétés régionales multiservices : voici comment seront gérés les biens et les dettes de l'ONEE

D’ici août 2025, toutes les régions du Royaume seront dotées d'une Société régionale multiservices qui va gérer à l'échelle régionale le service de distribution de l’eau potable, de l’électricité et de l’assainissement liquide. Les 12 SRM hériteront ainsi des biens mobiliers et immobiliers de l’Office national de l’électricité et de l’eau, mais aussi de ses dettes de financement qui seront gérées par une société de développement des services publics de distribution, nouvellement créée.

Communication financière

Aluminium du Maroc: Décès SIDI MOHAMED EL ALAMI

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.