χ

Coupe arabe U17 : la FRMF va déposer des recours contre l’agression des joueurs marocains à Oran

La Fédération royale marocaine de football assure, dans un communiqué, qu’elle épuisera toutes les voies de recours afin que les agressions subies par les U17 marocains soient sanctionnées.

Coupe arabe U17 : la FRMF va déposer des recours contre l’agression des joueurs marocains à Oran

Le 9 septembre 2022 à 11h40

Modifié 12 septembre 2022 à 13h58

La Fédération royale marocaine de football assure, dans un communiqué, qu’elle épuisera toutes les voies de recours afin que les agressions subies par les U17 marocains soient sanctionnées.

Pour toute personne ayant suivi la rencontre, l’affligeant dénouement semblait inéluctable. La défaite de l’équipe nationale en Coupe arabe des U17 face à l’Algérie (1-1, TAB 2-4), dans la soirée du jeudi 8 septembre, a été émaillée de plusieurs gestes anti-sportifs, bien avant la bagarre générale qui a éclaté au coup de sifflet final.

Dans un match d’une agressivité sans bornes, les fautes commises sur les Marocains auraient dû valoir, par moments, des expulsions. Le geste d’humeur d’un joueur algérien sur l’ouverture du score marocain par Mohamed Rachidi (50e) en est un exemple accablant.

Alors que le scénario de la rencontre s’acheminait vers un succès des protégés de l’ancien international, Saïd Chiba, Ismail Taib a réveillé le stade Abdelkrim-Kerroum de Sig, à Mascara, d’une frappe limpide de 25 mètres, ne laissant aucune chance au gardien marocain, Taha Benghazil (89’).

L’égalisation tardive du pays hôte a envoyé les 22 acteurs vers une séance de pénalties irrespirable et à l’épilogue surréaliste. Une fois leur dernier tir au but réussi, synonyme de victoire (4-2), les U17 algériens ont félicité leur portier, auteur d’arrêts déterminants.

Comme illustré par plusieurs vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, le gardien marocain Taha Bengazhil qui, de toute évidence, se dirigeait au même moment vers le banc de son équipe, a été frappé au visage par un joueur algérien.

Le portier a à peine eu le temps de riposter qu’il fut roué de coups par quatre adversaires. Un comportement anti-sportif d’une rare brutalité qui a déclenché une bagarre générale. L’envahissement du terrain par les supporters algériens a été évité de justesse.

Fort heureusement, aucune blessure sérieuse n’a été constatée. Escortés jusqu’aux vestiaires dans un premier temps, les U17 marocains sont revenus sur la pelouse pour récupérer leurs médailles d’argent, et Taha Benghazil, son trophée de meilleur gardien de la compétition.

Dans une lettre adressée à l’Union des associations arabes de football (UAFA) quelques heures après la fin du match, la Fédération royale marocaine de football (FRMF) s’est indignée des “évènements anti-sportifs et attaques brutales” subies par ses joueurs.

La FRMF a également exprimé son étonnement face à l’absence totale de sécurité, “en présence d’une foule nombreuse et de conditions tendues avant et pendant le match”.

Pour toutes ces raisons, la FRMF demande à l’UAFA de prendre “des mesures strictes conformément aux lois et règlements”. Et de conclure en assurant que toutes les possibilités légales seront exploitées “afin de préserver les droits des Lionceaux de l’Atlas et les principes de sportivité qui ont été absents”.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Résultats semestriels 2020 de la société AFRIC INDUSTRIES

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.