χ

Les Finances revoient à la hausse les prévisions de recettes fiscales en 2022

À mi-parcours de l’exécution du Budget 2022, le ministère des Finances revoit à la hausse ses prévisions de recettes fiscales, et à la baisse celles non fiscales. Pour les dépenses, les augmentations sont tirées par la Caisse de compensation à hauteur de 16 MMDH.

Photo Médias24

Les Finances revoient à la hausse les prévisions de recettes fiscales en 2022

Le 8 septembre 2022 à 14h37

Modifié 8 septembre 2022 à 16h23

À mi-parcours de l’exécution du Budget 2022, le ministère des Finances revoit à la hausse ses prévisions de recettes fiscales, et à la baisse celles non fiscales. Pour les dépenses, les augmentations sont tirées par la Caisse de compensation à hauteur de 16 MMDH.

“2022 est l’année du tassement de la croissance économique.” C’est ainsi que le ministère des Finances qualifie l’année en cours, qui devait initialement être dans la continuité de la reprise remarquable enregistrée en 2021.

Dans son récent rapport d’exécution budgétaire de cadrage macroéconomique triennal, le département de Nadia Fettah explique “qu’après une année exceptionnelle, l’année 2022 devrait être celle de la correction”, avec une prévision de croissance de 1,5% contre une prévision initiale de 3,2%.

“L’écart dû à la révision des prévisions est presque entièrement attribuable au choc de production agricole, lié à la sécheresse que connaît le Maroc cette année”, commente le ministère.

Dans ce contexte de tassement économique, le rapport donne un aperçu de l’exécution du Budget à mi-parcours, avec de bonnes et moins bonnes nouvelles.

>> Les prévisions de recettes fiscales ajustées à la hausse 

Les prévisions de recettes fiscales actualisées ont augmenté de 21,1 MMDH par rapport aux prévisions initiales, passant de 231 MMDH à 252,1 MMDH, soit une augmentation de 9,1%.

Quasiment tous les postes ont augmenté comme le montre le tableau ci-dessous. Voici un aperçu des principaux impôts :

– impôt sur les sociétés : +17,4% à 61,1 MMDH (contre 52,1 MMDH) ;

– impôt sur le revenu : +4% à 44,9 MMDH (contre 43,2 MMDH) ;

– TVA à l’importation : +18,9% à 51,3 MMDH (contre 43,1 MMDH).

A fin juin 2022, les recettes fiscales réalisées se sont élevées à 136,3 MMDH, en hausse de 22% par rapport à la même période en 2021. Un taux de réalisation de 54% par rapport aux 252,1 MMDH espérés en 2022.

>> Révision à la baisse des recettes non fiscales 

Selon les prévisions ajustées du ministère des Finances, les recettes non fiscales attendues en 2022 sont de 17,9 MMDH au lieu de 22,7 MMDH. Soit un ajustement à la baisse de 21,3%. Cette tendance baissière est imputable à la révision des recettes des produits des cessions de participations de l’Etat, qui passe de 5 MMDH initialement à zéro recette. Autrement dit, l’Etat ne compte réaliser aucune opération de cession pour le reste de l’année 2022.

>> Des charges communes qui explosent 

Concernant les dépenses du Budget de l’Etat, les prévisions ajustées pour 2022 augmentent de 5,9%, passant de 271,2 MMDH à 287,2 MMDH, soit 16 MMDH de plus. Ce dernier montant concerne exclusivement le poste des charges communes, qui est le seul à enregistrer une hausse, estimée à 56%. Cela correspond à l’augmentation des dépenses de la compensation via l’ouverture de crédits supplémentaires par décret.

A fin juin 2022, les dépenses réalisées sont de 149,3 MMDH, soit une progression de 13,5% par rapport à juin 2021.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

La société Aluminium du Maroc : Communiqué de presse suivant l’Assemblée Générale Ordinaire Annuelle des Actionnaires , réunie le 3 Juin 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Réunion de la commission en charge de la réforme des retraites