χ

Une nouvelle feuille de route pour atteindre 26 millions de touristes : le point avec F.-Z. Ammor

La nouvelle feuille de route en gestation projette de doubler le nombre de touristes à l’horizon 2030. Elle sera finalisée dans un délai de deux mois et devra impliquer le secteur privé et les régions.

Une nouvelle feuille de route pour atteindre 26 millions de touristes : le point avec F.-Z. Ammor

Le 31 août 2022 à 20h21

Modifié 1 septembre 2022 à 9h48

La nouvelle feuille de route en gestation projette de doubler le nombre de touristes à l’horizon 2030. Elle sera finalisée dans un délai de deux mois et devra impliquer le secteur privé et les régions.

Une nouvelle feuille de route pour le tourisme est en élaboration au ministère, en collaboration avec les acteurs publics et privés du secteur. Il ne s’agit pas d’une nouvelle stratégie, précise la ministre du Tourisme, Fatim-Zahra Ammor, contactée par Médias24, qui estime que le Maroc n’en a pas besoin actuellement. En revanche, la nouvelle feuille de route sera opérationnelle, promet-elle, avec l’objectif de doubler le nombre de touristes à l’horizon 2030.

Fatim-Zahra Ammor explique que le Maroc dispose d’une grande banque de projets en matière touristique, dont une partie est entamée, mais où l’effort est dispersé entre ce qui se fait aux différents niveaux : central, territorial et du secteur privé. C’est la raison pour laquelle la nouvelle feuille de route vise à changer le paradigme de gouvernance du secteur, en intégrant un partenariat public-privé fort et des relais au niveau territorial.

« Nous avons l’ambition de doubler le nombre de touristes. On pense pouvoir y arriver, beaucoup de pays l’ont fait comme le Portugal, la Turquie ou la Croatie. Ce n’est pas en continuant à faire ce qu’on faisait avant qu’on y arrivera », déclare Fatim-Zahra Ammor.

Une feuille de route en trois axes

La feuille de route est toujours en cours d’élaboration en concertation avec les professionnels et les principaux acteurs, dont la Confédération nationale du tourisme (CNT), l’Office national marocain du tourisme (ONMT) et la Société marocaine d’ingénierie touristique (SMIT). Trois principaux axes se dégagent déjà des travaux menés jusque-là:

– Il s’agit en premier lieu de renforcer l’aérien en doublant sa capacité et en multipliant les vols point à point. L’augmentation de la capacité vise à atteindre des taux d’occupation suffisamment élevés, au moins 65% selon la ministre, pour permettre à un hôtel d’être rentable et de réinvestir.

– Le deuxième axe concerne la stimulation de l’investissement public-privé autour de leviers prioritaires, dont l’animation et l’écotourisme.

– Quant au troisième axe, il consiste à aligner l’offre touristique à la demande nationale et internationale.

A court terme, un plan d’attaque a été mise en place. Il consiste à collaborer avec les tour-opérateurs et les grandes compagnies aériennes pour sécuriser un certain nombre de sièges à destination du Maroc en vue d’augmenter le nombre de touristes d’ici la fin d’année. « Ce sont des mesures sur lesquelles nous avons déjà obtenu des accords de principe avant l’été et qui devraient se réaliser sur la période d’octobre à décembre », précise la ministre.

Ajuster l’offre aux importantes mutations au niveau de la demande

Un diagnostic mené par le ministère a montré que le secteur connaît de profondes mutations depuis la crise du Covid. Fatim-Zahra Ammor souligne que la demande est de plus en plus axée sur des volets qualitatifs comme la nature, la gastronomie, la culture, etc.

« L’idée est de travailler sur une offre qui est moins dirigée vers les destinations, mais plus vers les types de produits. Par exemple, on va mettre en avant des circuits gastronomiques dans lesquels on pourra insérer plusieurs villes du Royaume. Cela va nous permettre d’inclure des destinations qui ne bénéficient pas encore de l’attention nécessaire », explique Fatim-Zahra Ammor.

Pour le ministère, il n’est pas facile de promouvoir chaque ville, chaque destination à part. En revanche, cette nouvelle façon de faire permettra de promouvoir une dizaine de produits dans lesquels toutes les destinations du Maroc pourront être insérées. « Pour l’équité territoriale, c’est une excellente chose », estime la ministre.

Concernant le tourisme interne, Fatim-Zahra Ammor vise « une offre plus adaptée au citoyen marocain, notamment des logements qui sont plus grands et des prix plus adaptés au pouvoir d’achat ».

Il faudra également faire face à la saisonnalité dont souffre ce marché pour réduire la dépendance des professionnels à la période estivale. Ainsi, la ministre semble manifester un grand intérêt pour le tourisme interne, qui a montré son importance pour la résilience du secteur à la suite de la crise sanitaire.

La concertation se poursuit à travers des ateliers thématiques

« Nous nous sommes mis d’accord sur les grandes lignes. Maintenant, nous organiserons plusieurs ateliers thématiques où seront impliqués l’ensemble des professionnels, que ce soit dans le public ou dans le privé. On devrait avoir dès le mois d’octobre les grandes orientations de cette feuille de route », précise-t-elle.

Ces ateliers vont permettre également d’affiner les objectifs et de définir les programmes de mise en œuvre. « Nous voulons travailler main dans la main avec les opérateurs privés et avec les régions pour pouvoir mettre en œuvre ces projets. »

« L’idée aujourd’hui est de fédérer les forces vives, que ce soit dans le secteur public ou le secteur privé, pour drainer les investissements ; il nous appartient dans le public de les accompagner pour pouvoir réaliser les projets assez rapidement », poursuit-elle.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

CFG Bank : Publication des taux d’intérêt - Émission d’obligations subordonnées perpétuelles

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.