χ

Josep Borrell, le Sahara, la situation au Mali... les précisions de Nasser Bourita

Dans le point de presse tenu en marge des ses entretiens avec son homologue allemande Annalena Baerbock, Nasser Bourita a répondu à plusieurs questions d'actualité posées par la presse marocaine et allemande. Détails

Point de presse conjoint de Nasser Bourita (MAP)

Josep Borrell, le Sahara, la situation au Mali... les précisions de Nasser Bourita

Le 25 août 2022 à 15h01

Modifié 29 août 2022 à 11h11

Dans le point de presse tenu en marge des ses entretiens avec son homologue allemande Annalena Baerbock, Nasser Bourita a répondu à plusieurs questions d'actualité posées par la presse marocaine et allemande. Détails

« La déclaration de Josep Borrell ne reflète ni la position de l’Espagne ni celle de l’UE », avance Nasser Bourita en réponse à une question sur la position marocaine des propos tenus par le Haut-Représentant de l’Union Européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité.

« Nous avons eu des échanges directs avec M. Borrell. Les choses ont été clarifiées par M. Borrell lui-même. Le lendemain, il a accordé une déclaration différente à l’agence EFE et aujourd’hui le département des affaires étrangères a fait une déclaration clarifiant la position de l’UE », poursuit le ministre.

Ce jeudi 25 août, la porte-parole du Haut représentant de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Nabila Massrali a déclaré que : « la position de l’UE est claire et consiste à soutenir fermement les efforts du Secrétaire général de l’ONU visant à parvenir à une solution politique juste, réaliste et durable, mutuellement acceptable à la question du Sahara, sur la base d’un compromis et conformément aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies, en particulier la résolution 2602 du 29 octobre 2021 ».

« Nous avons regretté les propos de M. Borrell qui ne reflètent pas les positions de l’Espagne et l’UE, mais les éclaircissements qui ont été apportés par la suite nous ont démontré, nous l’espérons, qu’il s’agissait plus d’une maladresse de M. Borrell ».

« C’est l’Algérie qui rejette les résolutions de l’ONU »

Sur le dossier du Sahara et la proposition marocaine de résolution du différend, le ministre précise que « le Maroc n’a jamais dit qu’il faut trouver une solution en dehors de l’ONU ».

« Le Maroc a toujours déclaré que la solution du dossier du Sahara doit être fait sous le parapluie de l’ONU et dans le cadre des décisions du conseil de sécurité ».

Et cela n’est pas en contradiction, poursuit Bourita, avec la prééminence, le sérieux et la crédibilité du plan d’autonomie proposé par le Maroc en 2007 comme base pour cette solution.

« Cette orientation figure dans les décisions du Conseil de sécurité. (…) Donc, il n’y a pas de contradiction. Et le Maroc ne cherche pas de solutions en dehors du cadre onusien ».

Le ministre rappelle que le Royaume a toujours soutenu le rôle du représentant personnel du SG de l’ONU et les décisions du conseil de sécurité.

« Ce n’est pas le Maroc qui a rejeté les décision du Conseil de sécurité. C’est plutôt l’Algérie qui a rejeté la dernière résolution 2062″. 

« Quand plusieurs pays européens et non européens soutiennent et considèrent le plan d’autonomie comme une base pour la résolution du différend, ils ne sont si en contradiction avec les efforts des Nations-Unies ni avec les décisions du Conseil de Sécurité », a précisé le ministre félicitant la position allemande qu’il considère comme une « position équilibrée en harmonie avec le rôle des Nations Unies ».

L’instabilité au Sahel a des répercussions sur l’Europe

Le Maroc estime que la région du Sahel et du Sahara peut être source de stabilité ou source d’instabilité, non seulement pour les pays de la région mais aussi pour le monde

« Le plus grand nombre d’opérations terroristes dans le monde se situe en Afrique », rappelle Bourita

« Tout rôle joué au Mali, ne concerne pas le Mali ou la région du Sahel seulement, mais c’est un rôle dans la sécurité et la stabilité dans le monde »

Bourita affirme que « l’instabilité au Sahel a des répercussions sur l’Afrique du Nord, la Méditerranée, et sur l’Europe … donc toute implication dans l’effort international pour la stabilité dans cette région est une contribution importante ».

Et de conclure, « l’Allemagne et d’autres pays ont joué un rôle important, aujourd’hui chaque pays a le droit d’évaluer cette présence (au Mali, ndlr) en fonction du nouveau contexte et prendre la décision qui convient à ses intérêts ».

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

IB Maroc : Indicateurs du 30 09 2021.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Réunion de la commission en charge de la réforme des retraites