χ

Réunion du Conseil Supérieur de la Chasse

Plusieurs projets se rapportant à la chasse programmés dans le cadre de la Stratégie Forêts du Maroc 2020-2030. Des dispositions pour doter le secteur de la chasse d’un arsenal juridique adapté pour une exploitation rationnelle des ressources cynégétiques.

Réunion du Conseil Supérieur de la Chasse

Le 31 juillet 2022 à 6h38

Modifié 31 juillet 2022 à 6h38

Plusieurs projets se rapportant à la chasse programmés dans le cadre de la Stratégie Forêts du Maroc 2020-2030. Des dispositions pour doter le secteur de la chasse d’un arsenal juridique adapté pour une exploitation rationnelle des ressources cynégétiques.

Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki, a présidé le 29 Juillet 2022 à Rabat, la session ordinaire du Conseil Supérieur de la Chasse, annonce un communiqué du ministère.

Cette année est marquée par la tenue de la première réunion du Conseil Supérieur de la Chasse dans le cadre de la stratégie « Forêts du Maroc 2020-2030 ». Le ministre a précisé que cette nouvelle stratégie constitue une opportunité pour développer le secteur forestier et protéger ce patrimoine naturel. La mise en œuvre de la stratégie a démarré avec la création de l’Agence Nationale des Eaux et Forêts.

Le Ministre a indiqué que la stratégie donne une grande importance à la chasse, et pour une mise en œuvre correcte des orientations stratégiques dans ce domaine, il est nécessaire d’opérer une organisation professionnelle efficace sur des bases juridiques. Cette organisation permettra un partenariat public-privé efficace, basé sur la contractualisation, n vue de stimuler les investissements dans le secteur et assurer la durabilité.

Cette session a porté sur les réalisations du secteur de la chasse au cours des dernières années, le bilan de la saison de chasse écoulée ainsi que les programmes et projets en lien avec la chasse programmés dans le cadre de la Stratégie « Forêts du Maroc 2020-2030 ». A l’ordre du jour également, la présentation des mesures réglementaires proposées pour la prochaine saison de chasse 2022-2023, notamment les dates d’ouverture et de fermeture de la chasse pour les différentes espèces de gibiers ainsi que le nombre de pièces autorisées par journée de chasse.

La chasse est devenue une activité qui intéresse un grand nombre de chasseurs et suscite l’intérêt notamment, des associations de protection de la faune, des chercheurs, des scientifiques et des agriculteurs …

La saison de chasse écoulée a été marquée par des prélèvements satisfaisants, notamment de la perdrix gambra, espèce emblématique du gibier marocain, malgré les conditions climatiques de la saison, en plus des perturbations provoquées par la pandémie de coronavirus sur l’organisation des parties de chasse. En effet, la moyenne des prélèvements de la perdrix durant cette saison a atteint 1,8 par chasseur et par journée de chasse.

Cette saison a également été caractérisée par la mise en œuvre de la stratégie nationale cadrant la maitrise des populations de sanglier dans les différentes régions du Royaume. En effet, jusqu’au 15 juin 2022, 570 battues ont été organisées au niveau de 360 points noirs. Parallèlement à ce programme, 985 battues ont été effectuées sur les lots amodiés et en dehors des points noirs, au cours desquelles 9.238 sangliers ont été abattus.

Par ailleurs, au cours de cette saison, 67.000 chasseurs ont pratiqué cette activité. La chasse a été exercée dans les zones ouvertes dites libres et dans les territoires de chasse amodiée aux associations et aux organisateurs de chasse touristique. Ces territoires amodiés totalisent une superficie qui dépasse 3,6 millions d’hectares, répartie sur 1.385 lots dont 151 lots réservés à la chasse touristique et 1.167 lots de chasse associative.

La politique d’amodiation du droit de chasse adoptée par l’Agence Nationale des Eaux et Forêts vise entre autres, l’encouragement des associations et sociétés de chasse à s’impliquer davantage dans la gestion des territoires de chasse à travers leur contribution dans les travaux d’aménagement cynégétique, notamment par la réalisation des opérations d’agrainage, de cultures à gibier, d’aménagement de point d’eau, de gardiennage et des opérations de repeuplement, ce qui a contribué à la conservation et au développement du gibier et de la faune d’une manière générale dans les territoires amodiés. À cet égard, plus de 108.000 perdrix ont été lâchées dans les los amodiés.

La chasse est non seulement une pratique de gestion rationnelle des populations de gibier, mais également un outil de développement local permettant à de nombreux secteurs parallèles d’en bénéficier, notamment les équipements de chasse, les armuriers, le transport, l’hôtellerie, la restauration et les unités de production de gibiers d’élevage. Elle contribue également au développement régional et local et à l’amélioration des recettes de l’État à travers :

§  Le drainage et la fidélisation des touristes cynégètes permettant la création de 10.000 à 15.000 journées de chasse/an ;

§  La création d’emploi en milieu rural (un million de journées de travail permanentes et 200 mille journées de travail temporaires) et commercialisation des produits de terroirs ;

§  Un poids économique du secteur estimé à un milliards DH durant une saison de chasse ;

§  L’investissent annuel moyen réalisé par les amodiataires du droit de chasse est estimé à 30 millions de dirhams dont 30 % sont réservés à l’effort de repeuplement des territoires de chasse, en vue d’assurer le développement de certaines espèces gibier.

Parallèlement à cette dynamique encourageante, l’Agence Nationale des Eaux et Forêts œuvre activement pour doter le secteur de la chasse d’un arsenal juridique et d’un cadre réglementaire adaptés et adéquats permettant une exploitation rationnelle des ressources cynégétiques basée sur le maintien des équilibres écologiques et de la biodiversité.

Le Conseil a adopté les mesures d’ordre réglementaire pour la saison de chasse 2022/2023, y compris les dates d’ouverture et de fermeture de la saison pour les différents types de gibier ainsi que le nombre autorisé par jour de chasse, et qui se basent principalement sur le respect de la biologie du gibier et de ses périodes de reproduction et de migration.

A ce titre, l’ouverture générale de la chasse est fixée pour le 02 octobre 2022 pour les principales espèces de gibier, à l’exception de la tourterelle dont la chasse sera ouverte le 15 juillet 2023.

Les prélèvements autorisés par espèce et par jour ainsi que les montants des redevances relatives aux battues et les prix des licences demeurent sans changement par rapport à ceux de la saison précédente.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Publication du Rapport Financier Annuel 2019 de LafargeHolcim Maroc

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.