χ

Suivez en direct la conférence de presse du wali de Bank Al-Maghrib

Voici le live vidéo ainsi que le verbatim de la conférence de presse très attendue de Abdellatif Jouahri, tenue ce mardi 21 juin à l'issue du conseil trimestriel de la Banque centrale du maroc.

Suivez en direct la conférence de presse du wali de Bank Al-Maghrib

Le 21 juin 2022 à 16h03

Modifié 21 juin 2022 à 18h17

Voici le live vidéo ainsi que le verbatim de la conférence de presse très attendue de Abdellatif Jouahri, tenue ce mardi 21 juin à l'issue du conseil trimestriel de la Banque centrale du maroc.

Réuni ce mardi 21 juin 2022, le Conseil de Bank Al-Maghrib a maintenu inchangé le taux directeur. La Banque centrale s’en est expliquée en ces termes : « La Banque ayant déjà intégré dans ses prévisions l’impact des décisions prises dans le cadre de l’accord social du 30 avril 2022, et tenant compte de la nature des pressions inflationnistes, essentiellement d’origine externe, et du retour prévu de l’inflation à des niveaux modérés en 2023, le Conseil a décidé de maintenir l’orientation accommodante de la politique monétaire, et ce, pour continuer de soutenir l’activité économique. Il a décidé en conséquence de garder le taux directeur inchangé à 1,50%, tout en continuant de suivre de près l’évolution de la conjoncture nationale et internationale. »

Voici la présentation du wali de Bank Al-Maghrib et la séance de questions-réponses avec les représentants de la presse :

  • Inflation 

« L’inflation s’est sensiblement accélérée en avril pour atteindre son niveau le plus élevé depuis octobre 1995, soit 5,9%. » 

« Les pressions inflationnistes continuent d’être nourries par des facteurs externes. Cette tendance devrait se poursuivre à court terme, d’après les projections, l’inflation sera à 5,3% sur 2022 avant de décélérer à 2% en 2023. »

« Si nous devons raisonner sur le moyen terme, c’est-à-dire les 8 trimestres sur lesquels nous regardons la trajectoire de l’inflation, le retour à 2% nous tranquillise sur le plan des pressions inflationnistes. »

  • Une forte décélération de la croissance

« La croissance de l’économie devrait, selon Bank Al-Maghrib, ralentir à 1% en 2022. »

« Quand on s’est retrouvé en mars dernier, nous étions à une projection de 0,7% ; les dernières pluies tombées impactent les récoltes printanières et l’élevage, tout cela a été pris en compte pour la projection de croissance pour 2022. »

« Il y a un effet de base plus important que nous avions en mars, nous sommes à 7,9%. »

  • Marché du travail 

« L’économie a perdu 58.000 postes d’emploi au premier trimestre 2022. »

« Le taux de chômage des jeunes (15 à 24 ans) dans les villes s’accentue de façon assez sensible. »

  • Comptes extérieurs

« Les exportations vont s’améliorer de 22% en 2022, portées essentiellement par les ventes de phosphates qui vont faire un chiffres record de 112 MMDH, et l’automobile. »

« Les recettes voyages connaîtront une reprise graduelle et passeront de 34,5 MMDH en 2021 à 54,3 MMDH en 2022. Nous ne retrouvons pas encore le chiffre de 2019 qui était de 78 MMDH. »

  • Taux directeur 

« En septembre, nous réévaluerons la situation, si les éléments internes commencent à peser de façon significative sur la trajectoire de l’inflation, le Conseil aura peut-être une autre lecture à faire sur la décision à prendre. »

« Sur 60 banques centrales, 27 d’entre elles n’ont pas augmenté leurs taux directeurs. Chaque banque agit en fonction de la spécificité de sa situation. »

« Les conditions de financement du Trésor n’ont pas du tout orienté la décision du Conseil. »

  • La sortie à l’international 

« Il y a des discussions engagées avec les banques conseils pour voir la réaction du marché, la prime du risque du Maroc dans les conditions actuelles… tout cela se met en place. Surtout qu’il y aura une échéance importante à payer en décembre au niveau de la dette du trésor. »

« La LPL n’a pas été utilisée par le Trésor. C’est une manne qui est là qui peut être utilisée. » « Si le Trésor veut les utiliser, ni les statuts de Bank Al-Maghrib ni ceux du FMI ne s’y opposent. »

« La discussion avec le FMI se poursuit, non sur la LPL, mais sur le modulable, la LCL, qui est une qualité supérieure sur les lignes de précaution. »

  • Crypto-actifs

« La commission interne avance sur le sujet, et les sous-commissions travaillent. » « Nous avons déjà un projet de loi pour réglementer ce domaine en faisant le benchmark dans d’autres pays, avec le soutien technique de la Banque mondiale. »

« L’objectif est de concilier l’innovation et la protection du consommateur et la vigilance sur les risques de blanchiment d’argent et de financement de trésorerie. »

  • L’épargne 

« C’est un élément que nous prenons en compte dans le cadre de la décision de la banque. D’ailleurs, nous avons une ligne vis-à-vis du Conseil dans laquelle nous donnons quelle va être la rémunération pondérée par le système bancaire, et où nous disons que ça (les taux) va être négatif. »

« Le problème n’est pas juste les institutionnels, mais l’épargne financière dans sa globalité. Il ne faut pas que l’épargnant voit le pouvoir de cette épargne diminuer sensiblement à travers le temps. » « Le risque est de voir une partie de cette épargne quitter le circuit formel et régulé à la recherche d’autres choses. »

« C’est un élément sur lequel la Banque centrale porte l’attention, c’est une rubrique que nous considérons dans le cadre de notre jugement d’experts. »

 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Groupe Addoha : Communiqué trimestriel du T1 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.