χ

Hausse des prix des manuels scolaires : l’Etat examine des solutions pour protéger les plus démunis (Benmoussa)

Une commission interministérielle étudie les solutions possibles pour assurer la disponibilité des manuels scolaires lors de la prochaine rentrée.

Hausse des prix des manuels scolaires : l’Etat examine des solutions pour protéger les plus démunis (Benmoussa)

Le 6 juin 2022 à 15h49

Modifié 6 juin 2022 à 16h53

Une commission interministérielle étudie les solutions possibles pour assurer la disponibilité des manuels scolaires lors de la prochaine rentrée.

Invité ce lundi 6 juin au Forum de la MAP, le ministre de l’Education nationale, Chakib Benmoussa, a été interpellé sur un éventuel ajustement des prix des manuels scolaires l’année prochaine.

Suite aux demandes exprimées par les éditeurs nationaux pour prendre en considération la hausse du prix du papier, une commission interministérielle examine actuellement les pistes et solutions pour garantir la disponibilité des manuels lors de la prochaine rentrée scolaire, a assuré le ministre.

"Il faut trouver des réponses à ces questions objectives sur l’effort que doivent fournir les éditeurs pour resserrer leurs coûts et marges de production, mais aussi sur la capacité de l’Etat à accompagner ces efforts", a-t-il déclaré.

Selon Chakib Benmoussa, 70% des élèves ont accès aux manuels scolaires du primaire dans le cadre de l’opération "Un million de cartables", financée par l’Etat. "L’implication de l’Etat garantira le fait que le même effort sur le plan quantitatif puisse être poursuivi pour protéger les catégories les plus démunies, afin de ne pas subir l’effet d’éventuels ajustements liés au marché international", a-t-il poursuivi.

Et de rappeler que la préférence nationale pour l’impression, lancée en 2021, fait partie de cette équation. "Lors de différentes réunions avec les imprimeurs, nous avons insisté sur la préservation de cette préférence, en étant conscients de ne pas faire supporter les augmentations de coûts aux éditeurs", a souligné le ministre.

Selon nos sources, les éditeurs ont proposé une hausse de 67%, que la commission interministérielle des prix a rejetée. Une étude menée par le ministère de l’Industrie a révélé une hausse de 20% des cours du papier.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

LafargeHolcim Maroc: Résultats semestriels 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.