χ

Sécheresse : la région de Casablanca-Settat déploie son plan de sauvetage 

Distribution d’orge subventionnée, évaluation des sinistres par l’assurance agricole et allègement des charges financières des agriculteurs enregistrent des avancées notables, assure la Direction régionale de l’agriculture.

Sécheresse : la région de Casablanca-Settat déploie son plan de sauvetage 

Le 17 mars 2022 à 14h17

Modifié 17 mars 2022 à 15h58

Distribution d’orge subventionnée, évaluation des sinistres par l’assurance agricole et allègement des charges financières des agriculteurs enregistrent des avancées notables, assure la Direction régionale de l’agriculture.

Le plan de sauvetage de la campagne agricole avance dans la région de Casablanca-Settat. Mieux encore, les dernières pluies et celles en cours laissent augurer une évolution favorable des cultures printanières, est-il souligné. Et ce, bien que le déficit pluviométrique reste élevé par rapport à la campagne précédente (57%).

Selon la Direction régionale de l’agriculture (DRA), les besoins de la région de Casablanca-Settat, ainsi que ceux d’autres zones, seront largement couverts lors du mois de ramadan, et au-delà, par les productions attendues du maraîchage de printemps.

En ce qui concerne les cultures annuelles, le programme mis en place, tout en tenant compte de la situation hydrique déficitaire, a assuré les ingrédients requis pour une campagne agricole moyenne.

Les facteurs de production mis à la disposition des agriculteurs ont consisté notamment en la mise sur le marché de plus de 352.000 quintaux de semences sélectionnées, dont 224.560 ont été commercialisés, soit 64% (56% de blé tendre, 36% de blé dur et 8% d’orge).

979.077 hectares cultivés au niveau régional

En ce qui concerne les engrais, un volume de plus de 48.200 quintaux a également été vendu. Cela a encouragé l’opération de labour et de semis, puisque la superficie cultivée des cultures d’automne a atteint 979.077 hectares au niveau régional.

Par cultures, la répartition de cette superficie s’est établie ainsi :

– 820.627 ha de céréales d’automne dont 20.742 irrigués ;

– 87.608 ha de fourrages ;

– 31.639 ha de légumineuses ;

– 12.206 ha de betterave à sucre irriguée par pompage des eaux souterraines ;

– 1.080 hectares de cultures oléagineuses.

Viennent s’y ajouter la multiplication des semences sélectionnées, sur une superficie de 10.750 ha, ainsi que 15.166 ha de cultures maraîchères d’automne irriguées à partir de la nappe phréatique. Ce dernier programme a été largement dépassé puisqu’il a finalement porté sur 18.000 ha.

Mais en dehors des cultures irriguées par pompage, les autres spéculations ont souffert du manque de précipitations. Une situation qui a affecté les cultures d’automne et les parcours.

Une production de plus de 258.500 tonnes de maraîchage est ciblée

Pour ce qui est des cultures maraîchères, elles bénéficient des récentes pluies. Jusqu’à présent, la région a enregistré un cumul pluviométrique de 125 mm, dont 25 mm cette semaine. Cela a une incidence très positive sur l’installation des cultures de printemps au niveau de la région, et permet d’anticiper une production satisfaisante.

Au total, le programme cible une superficie globale de près de 7.350 ha pour une production de plus de 258.500 tonnes de maraîchage.

En attendant, la région vient de déployer le plan d’urgence pour aider les agriculteurs à surmonter les effets du retard des pluies.

A cet effet, la distribution d’orge subventionnée est l’une des principales opérations de protection du cheptel de la région qui se compose de 813.933 têtes de vaches, de plus de 2,6 millions de têtes d’ovins et 75.682 têtes de caprins.

Ce processus se déroulera selon les étapes suivantes :

– La première tranche, qui porte sur 255.000 quintaux d’orge, a démarré en février dernier et devrait se poursuivre jusqu’à la fin de ce mois de mars.

– La deuxième tranche concerne la distribution de 500.000 quintaux d’orge durant trois mois (avril-mai-juin).

D’autres tranches seront programmées en fonction des besoins, promet la DRA.

Au chapitre de l’assurance agricole, seconde composante du plan de sauvetage, la région a enregistré la couverture de 182.842 ha de céréales, légumineuses et oléagineux. Elle a été souscrite par 45.000 agriculteurs. Les enquêtes d’évaluation des sinistres ont démarré le 4 mars dans la zone de Settat, le 7 mars dans celle de Sidi Bennour, et depuis le 15 mars dans les provinces de Berrechid et Benslimane. Pour les autres provinces, l’opération est programmée à compter du 21 mars.

Parallèlement à ces actions, l’encouragement de l’investissement sera poursuivi à travers le Fonds de développement agricole (FDA). Il en est de même du rééchelonnement des dettes et de l’octroi de nouveaux prêts par le groupe Crédit agricole du Maroc.

Figurent également des opérations portant sur l’abreuvement du cheptel, via la réalisation de points d’eau et l’acheminement de la ressource par camions-citernes, vers les zones affectées par la sécheresse.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

CFG Bank – indicateurs financiers trimestriels au 30 juin 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.