χ

Eau : le point sur l'avancement des chantiers de barrages

Lors de la présentation du budget sectoriel de ministère de l'Equipement et de l'eau au Parlement, mardi 2 novembre, Nizar Baraka a dressé le bilan des actions relatives à la gestion de l'eau, entreprises au titre de l'année 2021, en faisant le point sur les réalisations et l'avancement des chantiers de barrages. Détails.

Eau : le point sur l'avancement des chantiers de barrages

Le 3 novembre 2021 à 11h42

Modifié 3 novembre 2021 à 12h11

Lors de la présentation du budget sectoriel de ministère de l'Equipement et de l'eau au Parlement, mardi 2 novembre, Nizar Baraka a dressé le bilan des actions relatives à la gestion de l'eau, entreprises au titre de l'année 2021, en faisant le point sur les réalisations et l'avancement des chantiers de barrages. Détails.

Le ministre s'est longuement exprimé sur l'avancement des projets de grands barrages inscrits dans le Programme national d'approvisionnement en eau potable et d'irrigation 2020-2027, qui ambitionne de porter la capacité totale des barrages à 27 milliards de mètres cubes.

Le Maroc dispose actuellement de 149 grands barrages, d'une capacité de 19,1 milliards de mètres cubes. Au 25 octobre 2021, le taux de remplissage des barrages était de 36,1%, équivalant à 5 milliards de m3 seulement.

L'année 2021 a connu l'achèvement des travaux de quatre grands barrages, pour un investissement global de 3,58 milliards de DH :

-  le barrage Kaddoussa dans la province d'Errachidia, d'une capacité de 220 millions de m3 ;

-  le barrage Sidi Abdellah dans la province de Taroudant, d'une capacité de 10,4 millions de m3 ;

-  le barrage Kharroub dans la province de Larache, d'une capacité de 185 millions de m3 ;

-  le barrage Todga dans la province de Tingir, d'une capacité de 33 millions de m3.

L'état d'avancement des travaux des chantiers des barrages se présente comme suit :

Tidas dans la province de Khémisset, à 95% ;

Agdz dans la province de Zagora, à 90% ;

Midas dans la région de Sefrou, à 72% ;

Oued Ghiss dans la province d'Al Hoceima, à 54% ;

Fask, province de Guelmim, à 51% ;

- Sakia El Hamra, région de Laâyoune, à 49%;

Targa ou Madi dans la province de Guercif, à 30% ;

Sidi Abbou dans la région de Taounate, à 8% ;

- Ait Ziyad dans la province d'Al Haouz, à 6% ;

- Boulaouane dans la province de Chichaoua, à 5% ;

Bani Azziman dans la région de Driouch, à 8% ;

- Mokhtar Soussi dans la province de Taroudant, 6% ;

- Mohammed V dans les régions de Taourirt et Nador atteint 4% ;

- Kodiat El Barna dans la province de Sidi Kacem, à 1% ;

- les travaux de Ratba dans la province de Taounate sont en phase de démarrage.

Ces barrages totalisent un investissement de 21,46 milliards de DH pour une capacité totale de 4,81 milliards de m3.

Rappelons aussi que les appels d'offres relatifs aux cinq chantiers de grands barrages prévus pour l'année 2021 ont tous été lancés. Leur investissement global s'élève à 7 milliards de DH.

Concernant les petits et moyens barrages, le Maroc dispose à ce jour de 136 ouvrages.

En 2021, trois petits barrages ont été achevés, l'un dans la province de Semara et les deux autres dans la province de Guelmim, pour une enveloppe budgétaire de 78,4 millions de DH.

Par ailleurs, 229,5 millions de DH ont été mobilisés pour la poursuite des travaux de 9 petits barrages, d'une capacité de 21,4 millions de m3.

Les travaux de construction de 3 petits barrages, d'une capacité de 3,6 millions de m3, ont également été lancés, totalisant 71,5 millions de DH.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Microdata, avis modificatif de la convocation à l'AGO

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.