Unité flottante du gaz : Leila Benali prolonge la période de consultation des offres

La nouvelle ministre a décidé de prolonger de 10 jours la période de consultation pour l'appel à Manifestation d'Intérêt pour la construction et l'exploitation d'une unité flottante, de stockage et de regazéification du gaz naturel liquéfié (FSRU). Une décision motivé par un engouement des opérateurs et la captation de nouvelles opportunités.

Mme Laila BENALI, membre de la Commission Spéciale sur le Modèle de Développement

Unité flottante du gaz : Leila Benali prolonge la période de consultation des offres

Le 16 octobre 2021 à 11h19

Modifié 16 octobre 2021 à 11h19

La nouvelle ministre a décidé de prolonger de 10 jours la période de consultation pour l'appel à Manifestation d'Intérêt pour la construction et l'exploitation d'une unité flottante, de stockage et de regazéification du gaz naturel liquéfié (FSRU). Une décision motivé par un engouement des opérateurs et la captation de nouvelles opportunités.

Le nouvelle ministre de la transition énergétique et du Développement durable entame son mandat par une première décision qui concerne le secteur du gaz.

Un communiqué de son département publié ce 15 octobre, annonce que le prolongement de la période de consultation de 10 jours à partir du 15/10/2021 pour l’Appel à Manifestation d’Intérêt pour la construction et l’exploitation d’une unité flottante, de stockage et de regazéification du gaz naturel liquéfié (FSRU) lancé le 23 mars dernier.

« L’importance de ce projet et les conditions du marché national et régional, ont suscité l’intérêt d’un nombre important de sociétés nationales et internationales« , est-il expliqué.

Le prolongement est motivé par cet engouement des opérateurs et la captation de nouvelles opportunités dans un schéma accéléré, et afin d’assurer plus de visibilité pour les prochaines étapes de la réalisation.

« Durant cette prolongation, les soumissionnaires pourront répondre à la demande d’informations complémentaires aux offres déposées, le 15/06/2021, en tenant compte de l’ajout d’un site supplémentaire, au Nord du Royaume,  tout en détaillant la structuration du financement envisagé ainsi que les conditions du contrat d’approvisionnement en gaz ».

« Les sociétés ayant manifesté leur intérêt sont contactées par l’Administration, en toute transparence, à l’effet d’affiner les offres et présenter un modèle d’approvisionnement permettant la sécurité de l’approvisionnement pour le Maroc », ajoute le communiqué.

Le projet proposé doit répondre au besoin d’un marché du gaz naturel à développer progressivement. Les besoins sont estimés à 1,1 BCM (milliard de mètres cubes) dont 0,6 BCM pour l’industrie en 2025 et 1,7  BCM dont 0,7 BCM pour l’industrie en 2030 et 3 BCM dont 1,4 BCM pour l’industrie en 2040.
Les zones de consommation se situent principalement dans l’axe KénitraMohammediaCasablancaSettat. Le consommateur final sera industriel ou centrale électrique.

Le projet devra proposer un système permettant la réception, le stockage et la regazéification. Le projet devra être compatible avec les infrastructures maritimes du terminal d’accueil qui sera localisé potentiellement au niveau de l’un des ports suivants : Nador West Med ; Kenitra Atlantique ; Jorf Lasfar ou Mohammedia, indique l’AMI.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Mutandis : Dividende 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.