Saison estivale: Les opérateurs s’attendent à de bonnes annonces gouvernementales le 10 juin

Trois semaines avant le début de l’été, plusieurs hôteliers du nord au sud commencent à recevoir un flux inédit de demandes de réservation de clients nationaux et étrangers. Si la dynamique semble bien mieux partie que celle de l’été 2020, une source fiable conditionne cette éventuelle amélioration aux annonces du gouvernement, le 11 juin, qui devraient, selon elle, satisfaire les doléances de la profession.

Saison estivale: Les opérateurs s’attendent à de bonnes annonces gouvernementales le 10 juin

Le 2 juin 2021 à 19h42

Modifié 2 juin 2021 à 20h38

Trois semaines avant le début de l’été, plusieurs hôteliers du nord au sud commencent à recevoir un flux inédit de demandes de réservation de clients nationaux et étrangers. Si la dynamique semble bien mieux partie que celle de l’été 2020, une source fiable conditionne cette éventuelle amélioration aux annonces du gouvernement, le 11 juin, qui devraient, selon elle, satisfaire les doléances de la profession.

Manifestement optimistes, depuis les récentes mesures d’allègement qui ont permis de rouvrir les mosquées, les salles de cinéma …, les opérateurs attendent avec impatience la date du 11 juin prochain pour savoir s’ils seront en mesure de réaliser une meilleure saison estivale que celle de l’an écoulé.

« L’été prochain s’annonce bien mieux que celui de 2020 »

Sollicité par notre rédaction, un opérateur important du secteur touristique requérant l’anonymat nous confirme que, pour l’instant, l’été se présente beaucoup mieux qu’en 2020, avec des réservations importantes mais surtout des annonces positives gouvernementales imminentes.

« Malgré le manque de visibilité sur l’ouverture des frontières et l’interdiction toujours valable des déplacements interurbains, la saison estivale qui démarre à partir du 15 juin nous incite à l’optimisme.

« Le flux actuel de réservations hôtelières nationales et étrangères pour juillet et pour août dépasse toutes nos espérances, d’autant plus que dans la période actuelle d’incertitude sanitaire, les séjours se décident à la dernière minute mais il faut préciser que les hôteliers n’exigent plus de dépôt de garantie.

« De bonnes nouvelles sont attendues du prochain conseil de gouvernement »

« De plus, si nous attendons tous le prochain Conseil du gouvernement du 11 juin pour connaître sa position sur la réouverture des frontières aériennes, je peux d’ores et déjà vous annoncer qu’il y aura de bonnes nouvelles et un assouplissement progressif des mesures de circulation locale et internationale.

« En effet, avec l’amélioration de la situation sanitaire au Maroc et en Europe, notre destination qui est dans les radars de tous les opérateurs étrangers s’attend à être très sollicitée, dès juillet prochain après la levée progressive des mesures restrictives de circulation », affirme notre source en révélant que les demandes d’assouplissement devraient être satisfaites au conseil du gouvernement du 10 juin prochain.

La profession table sur la fin progressive des mesures restrictives de circulation

« En effet, plusieurs décisions devraient être annoncées par le gouvernement qui se prononcera sur la prorogation ou la fin des mesures inhérentes à l’état d’urgence sanitaire qui dure depuis mars 2020.

« Le récent allègement des mesures restrictives qui a concerné les rassemblements publics ou privés, laisse à penser que les Marocains vont retrouver leur liberté de circuler puisque les frontières vont se rouvrir pour les MRE et les touristes étrangers », pronostique notre interlocuteur qui s’attend à un calendrier de reprise du secteur à l’image de la France qui revient petit à petit à une vie normale.

« Maintenir la quarantaine reviendrait à exclure les visiteurs étrangers de la saison estivale »

« Pour booster la reprise du tourisme international, nous avons également demandé la suppression de la quarantaine obligatoire qui ne manquera pas de décourager tous les éventuels visiteurs étrangers.

« Si ceux provenant de zone à risque (Inde …) ne devront pas être acceptés à nos frontières, ceux arrivant de zone verte à savoir de nos principaux marchés étrangers devront juste présenter un certificat de vaccination et un test PCR de 48 heures », espère notre expert, en rappelant que les Tour-opérateurs étrangers sont très impatients de connaître la date de reprise des liaisons aériennes avec le Maroc.

Un manque de visibilité médiatisé par les T.O. étrangers

« René-Marc Chikli et Jean-Pierre Mas qui président le Syndicat des Entreprises du Tour-Opérating et l’association Les Entreprises du Voyage viennent de tirer la sonnette d’alarme dans Le Figaro sur le manque de visibilité sur la réouverture des frontières aériennes pour des destinations comme le Club Méditerranée de Marrakech qui va ouvrir le 13 juin prochain », souligne notre interlocuteur qui se dit optimiste en se basant sur l’annonce du début de vols Maroc-Israël à partir du 16 juillet prochain.

L’essor du tourisme national tributaire de la libre circulation inter-villes

Concernant le tourisme domestique qui représente 30% des nuitées touristiques du Maroc, l’expert se réjouit de la reprise programmée de plusieurs festivals de musique électronique (Mogador …) qui vont attirer de nombreux nationaux.

« En attendant l’ouverture des frontières qui ne se fera pas obligatoirement dès le 11 juin mais devrait être annoncée à cette date, il faudra dans un premier temps absolument supprimer l’autorisation de déplacement interurbain pour encourager le tourisme national », recommande notre source qui ajoute que de nombreux hôtels fermés rouvriront.

« Une éventuelle réussite de la saison estivale préparera le terrain au dernier trimestre qui constituera la vraie haute saison de 2021 »

Se voulant toutefois réaliste, l’acteur touristique avance que malgré l’embellie prévue cet été, il n’y aura pas de véritable retour à la normale avant que 80 % de la population marocaine et des marchés émetteurs traditionnels du Maroc ne soient vaccinés soit pas avant 2022.

« Si l’envie de voyager est plus forte que jamais aussi bien pour les Marocains que pour les étrangers, la reprise espérée de l’activité touristique durant l’été ne sera qu’une espèce de répétition avant le dernier trimestre où le Maroc doit recevoir des événements incentives mondiaux comme les assemblées générales de la Banque mondiale et de l’Office mondial du tourisme », conclut, très optimiste, notre source qui espère cependant que le secteur aérien sera en mesure de suivre la dynamique de reprise.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

IMMOLOG : Avis de convocation à l’Assemblée Générale des obligataires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

URGENT L’État cédera 35% de Marsa Maroc à Tanger Med