χ

Le Maroc refuse catégoriquement que les mineurs bloqués à Sebta soient transférés en Espagne

Les autorités marocaines ont récupéré le plus grand nombre de mineurs entrés à Sebta et travaillent à récupérer le nombre restant. La question a été instrumentalisée par les médias espagnols.

Avant l'arrivée de leurs familles, les mineurs marocains revenus au Maroc sont hébergés dans uns structure spécialement aménagée à l'occasion.

Le Maroc refuse catégoriquement que les mineurs bloqués à Sebta soient transférés en Espagne

Le 26 mai 2021 à 15h20

Modifié 28 mai 2021 à 13h57

Les autorités marocaines ont récupéré le plus grand nombre de mineurs entrés à Sebta et travaillent à récupérer le nombre restant. La question a été instrumentalisée par les médias espagnols.

Combien y a-t-il d'enfants marocains entrés d'une manière irrégulière dans la ville de Sebta? En Espagne, les chiffres varient selon les sources. En citant des sources auprès des autorités ou des ONG, les médias espagnols parlent de chiffrent allant de 1.500 à quelques milliers. Quelques médias mettent ces chiffres en musique, en peignant des enfants de 7 à 12 ans, "trompés par les autorités marocaines qui les auraient sortis de l'école en plein cours, pour les inviter à rejoindre Sebta où Cristiano Ronaldo allait jouer un match de football." Invraisemblable. Il va sans dire que le Maroc n'a pas cherché à enrôler des enfants dans une vague de pression migratoire.

De nombreux confrères espagnols, tous vent debout contre le Maroc, racontent des histoires souvent invérifiables au sujet des enfants mineurs de Sebta. Quelques journaux font état d'une collaboration étroite entre les autorités des deux pays pour un traitement digne et un rapatriement des mineurs marocains. Les autorités espagnoles, nous assure-t-on, comptent répartir 200 mineurs entre les différentes régions autonomes.

En réalité, quelque 850 mineurs marocains se trouvaient à Sebta au cours de la semaine dernière, dont 250 y séjournaient avant les derniers événements, apprend Médias24 de source informée. 400 d'entre eux ont été identifiés par les autorités marocaines qui les ont rapatriés et remis à leurs familles. Ces mineurs rapatriés ont été hébergés dans une structure aménagée à cet effet, avant d’être récupérés par leurs familles.

450 mineurs se trouvent encore à Sebta, selon l'estimation marocaine. Les chiffres avancés dans les médias sont gonflés et, dans le contexte actuel, ce n'est pas innocent.

Selon notre source, "la priorité pour les autorités marocaines est d’abord l’intérêt de ces mineurs qui doivent retrouver le plus tôt possible leurs familles". Dans ce cadre, "les autorités marocaines travaillent de bonne foi avec la partie espagnole pour récupérer le plus tôt possible, les mineurs bloqués à Sebta en vue de les remettre à leurs familles".

L'Espagne envisage de garder les mineurs marocains et de les répartir entre plusieurs régions autonomes, affirment des journaux espagnols. En fait, "le Maroc refuse catégoriquement que les mineurs bloqués à Sebta soient transférés sur le territoire espagnol", conclut notre source.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

WAFABAIL : Indicateurs du 3ème trimestre 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.