Le Maroc partenaire des essais cliniques phase III du vaccin chinois de Sinopharm

Le Maroc, Sothema et le groupe BMCE BOA sont partenaires des essais multicentriques phase III du projet de vaccin chinois de Sinopharm CNBG. Il est également question d'une présence "stratégique" de Sinopharm au Maroc.

Le Maroc partenaire des essais cliniques phase III du vaccin chinois de Sinopharm

Le 20 août 2020 à 15h37

Modifié 11 avril 2021 à 2h47

Le Maroc, Sothema et le groupe BMCE BOA sont partenaires des essais multicentriques phase III du projet de vaccin chinois de Sinopharm CNBG. Il est également question d'une présence "stratégique" de Sinopharm au Maroc.

Le Maroc conclut avec le laboratoire chinois CNBG deux accords de coopération en matière d’essais cliniques du vaccin anti-Covid-19

Les deux accords de coopération en matière d’essais cliniques du vaccin anti-covid-19, signés jeudi 20 aout 2020 via visioconférence, simultanément à Rabat et à Pékin, viennent « consolider et étoffer » la dynamique de coopération entre le Maroc et la Chine, avec « une dimension de coopération nouvelle et prometteuse« , a déclaré le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger.

Les accords ont été signés par le ministre de la Santé Khalid Ait Taleb, du côté marocain, et, côté chinois, par les responsables du groupe « Sinopharm CNBG » (China National Biotec Group Company Limited), en présence de Nasser Bourita, qui a affirmé, à cette occasion, que “nous traçons aujourd’hui les contours d’une relation pionnière et visionnaire (…) en ouvrant la voie à une présence stratégique de Sinopharm au Maroc”.

Ces accords, a-t-il poursuivi, consacrent une coopération à trois volets, dont le premier concerne la coopération en matière d’essais cliniques de Phase III du vaccin anti-Covid-19. Le ministre a fait savoir que le deuxième volet porte sur une coopération globale, alors que « le troisième volet concerne une volonté de transcender nos deux seuls pays, pour s’ouvrir au Sud et au Nord ».

Les essais cliniques phase III sont les derniers avant que le médicament ne soit autorisé (si les essais sont concluants bien sûr). Il s’agit d’essais généralement en double aveugle, où un placebo (ou bien un autre médicament) est donné à plusieurs centaines ou milliers de malades tandis qu’un autre groupe de la même taille reçoit le médicament. Ni le médecin ni le malade ne savent qui a reçu quoi. Ces essais sont effectivement simultanément dans plusieurs centres d’où l’appellation « multicentriques.

« C’est ainsi que nous traduisons (…) notre engagement pour que le futur vaccin contre la Covid-19 soit accessible à tous, en particulier le continent africain« , a souligné le ministre.

M. Bourita a, en outre, mis en exergue le partenariat stratégique, conclu en mai 2016 à Pékin, par le Roi Mohammed VI, et le Président Xi Jinping, qui a marqué un saut qualitatif dans les relations sino-marocaines.

La coopération très étroite « qui n’a failli à aucun moment », même au plus fort de la pandémie, en est la démonstration au quotidien”, s’est-il réjoui, relevant que le Maroc et la Chine ont fait le choix de « faire front, activement et solidairement, face à ce défi unique dans l’histoire de l’humanité ».

Rappelant que l’amitié sino-marocaine se démarque par son aspect authentique et ancien, M. Bourita a souligné que « notre confiance dans le sérieux et la fiabilité de l’expertise chinoise, est totale ».

Cette amitié, s’est traduite par « une coopération concrète et fructueuse », qui a été de toute première importance pour accompagner la réponse marocaine à la pandémie du Covid-19, a rappelé M. Bourita, ajoutant que dès le début de la pandémie, le Maroc a fait le choix de se tourner vers la Chine, « en partenaire privilégié, dans cette épreuve difficile ». « Et le Maroc a eu raison dans ce choix. Car le soutien de la Chine ne s’est jamais démenti. Il a été précieux, efficace et généreux », s’est félicité M. Bourita.

Le Maroc, a ajouté le ministre, a été loyal et constant. A chacune des étapes de la pandémie, il a réaffirmé son attachement à la coopération avec son partenaire chinois.

Selon la presse chinoise, les Emirats et le Pérou sont également partenaires de ces essais.

Ces accords ont été signés en présence du Président-Directeur Général du Groupe BMCE Bank of Africa, Othman Benjelloun, de la Présidente-Directrice Générale de Sothema, Lamia Tazi, ainsi que du chargé d’Affaires à l’Ambassade de Chine à Rabat, Juan Mao.

Le conseiller d’Etat et ministre des Affaires étrangères chinois Wang Yi avait eu la veille une conversation téléphonique avec Nasser Bourita, selon la presse chinoise.

Bourita a déclaré que la Chine avait apporté un soutien solide au Maroc au moment le plus critique de la nouvelle épidémie de pneumonie, ce dont le Roi Mohammed VI et le gouvernement marocain lui sont profondément reconnaissants. Que ce soit à l’ONU ou à d’autres occasions, « le Maroc soutient fermement la Chine dans la sauvegarde de sa souveraineté et de son intégrité territoriale. Cette position est claire et sans équivoque ».

Wang Yi a déclaré que sous la direction du Président Xi Jinping et du Roi Mohammed VI, le partenariat stratégique Chine-Maroc a résisté à l’épreuve de l’épidémie et s’est renforcé. « La Chine continuera à fournir une assistance à votre pays dans la lutte contre l’épidémie et la reprise du travail et de la production, et continuera à soutenir les revendications légitimes du Maroc sur les scènes internationale et régionale. »

A lire aussi


Enfants « illégitimes » : Les militantes féministes fustigent la décision de la cour de Cassation

Trois militantes féministes et un sociologue réagissent à la décision de la cour de Cassation, qui a estimé qu’un enfant « illégitime » n’est aucunement lié au père biologique, ni par la filiation parentale, ni par la filiation paternelle. Ils dénoncent une décision qui protège les intérêts et les privilèges des hommes, au détriment de ceux des femmes et des enfants.

Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Report du Conseil d’administration de la société Aluminium du Maroc

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.