Le Roi Mohammed VI lance la construction de l’hôpital psychiatrique d’Agadir

Le Roi Mohammed VI a lancé les travaux de construction de l'hôpital psychiatrique d'Agadir, un projet qui s'inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre du programme de développement urbain de la ville (2020-2024), lancé mardi dernier par le Souverain.

Le Roi Mohammed VI lance la construction de l’hôpital psychiatrique d’Agadir

Le 7 février 2020 à 14h35

Modifié 10 avril 2021 à 22h15

Le Roi Mohammed VI a lancé les travaux de construction de l'hôpital psychiatrique d'Agadir, un projet qui s'inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre du programme de développement urbain de la ville (2020-2024), lancé mardi dernier par le Souverain.

Mobilisant des investissements de l’ordre de 55 millions de DH, ce projet vise le renforcement de l’offre en psychiatrie, la formation médicale et paramédicale, l’amélioration de la prise en charge des patients atteints de troubles mentaux, en droite ligne de la stratégie du ministère de la Santé en la matière qui prévoit la création d’hôpitaux régionaux spécialisés en psychiatrie à Agadir (projet objet du lancement), Kénitra et El Kelaâ des Sraghna.

D’une capacité de 120 lits, le futur établissement hospitalier sera érigé sur un terrain de 25.097 m2 et comprendra un hôpital de jour, des services de psychiatrie, de pédopsychiatrie, de gériatrie, une unité de médecine légale et une autre d’addictologie, un pôle de consultations externes, un pôle hospitalisation (hommes/femmes/enfants) et un service d’urgence.

Ce projet viendra ainsi consolider l’offre de soins psychiatriques qui compte actuellement trois services de psychiatrie au niveau des centres hospitaliers provinciaux d’Inezgane, de Taroudante et de Tiznit, et un centre d’addictologie à Agadir.

Il permettra d’assurer davantage de complémentarité dans la carte sanitaire au niveau de la région qui voit également ses infrastructures médicales se renforcer à la faveur notamment du projet de construction du Centre hospitalier universitaire (CHU) d’Agadir, dont relèvera le futur hôpital psychiatrique d’Agadir.

Le CHU d’Agadir, dont le taux global d’avancement des travaux de réalisation a atteint 32%, mobilise une enveloppe budgétaire de l’ordre de 2,33 milliards de DH et est réalisé sur une superficie de 30 hectares (127.196 m2 couverts), sur un terrain situé à proximité de la Faculté de médecine et de pharmacie.

Hôpital de référence de troisième génération, le futur CHU (867 lits) comportera notamment un hôpital de jour (hôpital de jour chirurgical/médical, service d’endoscopie et d’angiographie, service de néphrologie), un pôle d’hospitalisation (spécialités médicales et chirurgicales, santé mère-enfant, service des urgences et unité d’hospitalisation de courte durée), 48 salles de consultations et d’explorations fonctionnelles, un pôle de chirurgie, le centre régional d’oncologie et l’hôpital psychiatrique d’Agadir.

(Avec MAP)

A lire aussi


Maroc : Une lente reprise prévue et un risque sur le financement des entreprises privées (FMI)

Le chef de la mission du FMI au Maroc, Roberto Cardarelli a dressé un état des lieux de l’économie marocaine et des risques liés à la crise. Pour lui, la reprise économique est bel et bien amorcée. Mais le poids du tourisme dans l’économie et son lent redémarrage seront pénalisants. L’accroissement des besoins de financement du Trésor pourrait également impacter la disponibilité des crédits au secteur privé.

Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Aluminium du Maroc : Communiqué de presse suivant les réunions des Assemblée Générale Ordinaire Annuelle des Actionnaires et Conseil d’Administration, réunis le 29 Juin 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.