Mondial 2018: Voici le premier bilan de la participation marocaine

Le Maroc n'a pas franchi la phase de groupes lors de la Coupe du monde 2018 en Russie, qui marque sa cinquième participation dans cette compétition mondiale. Mais sa prestation a été largement saluée, notamment par les supporters marocains. Il a gagné une équipe et sorti la tête haute, il s'agit maintenant de consolider les acquis pour obtenir des résultats à l'avenir. 

Mondial 2018: Voici le premier bilan de la participation marocaine

Le 27 juin 2018 à 10h26

Modifié 27 juin 2018 à 10h26

Le Maroc n'a pas franchi la phase de groupes lors de la Coupe du monde 2018 en Russie, qui marque sa cinquième participation dans cette compétition mondiale. Mais sa prestation a été largement saluée, notamment par les supporters marocains. Il a gagné une équipe et sorti la tête haute, il s'agit maintenant de consolider les acquis pour obtenir des résultats à l'avenir. 

Le Maroc a été la première équipe éliminée de la Coupe du monde 2018. Certes, il a réalisé de belles prestations, mais l'histoire ne retient que les résultats. Sur cinq participations, les Lions de l'Atlas ont passé le cap de la phase de poules qu'une seule fois, c'était lors de l'édition 1986 au Mexique.

Des choix de joueurs contestés

La liste des 23 joueurs retenus par Hervé Renard pour disputer le Mondial n'a pas fait l'unanimité. Malgré son manque de temps de jeu avec Southampton lors de la deuxième partie de la saison écoulée, Sofiane Boufal aurait certainement fait du bien au secteur offensif s'il était présent. La mise à l'écart du défenseur du Raja Casablanca, Badr Banoun, a suscité aussi beaucoup de débats. Le technicien français n'a finalement pris que trois défenseurs centraux à savoir Medhi Benatia, Romain Saiss et Marouane Da Costa.

Une défaite fatale face à l'Iran au premier match

Le Onze national a laissé filer trois précieux points contre une équipe iranienne prenable, le 15 juin à Saint-Pétersbourg. En s'inclinant 1-0, il a quelque peu compromis ses chances de qualification pour les huitièmes de finale. Lors de cette rencontre, Hervé Renard a fait une mauvaise lecture de jeu et a eu du mal à réagir.

Un manque de réussite contre le Portugal

Pour son deuxième match de la compétition, la sélection marocaine a perdu face à la Seleção das Quinas (0-1), le 20 juin à Moscou. Malgré le fait qu'ils aient été victimes d'erreurs d'arbitrage, les Nationaux ont montré un visage bien meilleur que contre la Team Melli et ont eu plusieurs occasions pour s'imposer devant Cristiano Ronaldo et les siens.

Directement après cette partie, le capitaine Medhi Benatia a salué le rendement de ses coéquipiers, mais a vivement critiqué une personne proche du groupe, en lui reprochant de leur avoir tourné le dos. Une polémique est alors lancée.

Les Lions de l'Atlas rugissent devant la Roja

Les protégés d'Hervé Renard ont passé tout près de l'exploit contre l'Espagne (2-2), le 25 juin à Kaliningrad, pour leur ultime match du Mondial russe. Ils ont livré une grande performance, mais une nouvelle fois, ils n'ont pas bénéficié de l'arbitrage vidéo, qui a plutôt sauvé les Espagnols d'une défaite historique. À ce jour, le Maroc n'est jamais parvenu à battre la nation ibérique.

Nordin Amrabat, la grande satisfaction du tournoi

"El Moghrib", comme on le surnomme, est le joueur qui a impressionné tous les amateurs du ballon rond par sa combativité et son amour inconditionnel pour le maillot rouge et vert. Ayant subi une commotion cérébrale lors du premier match face à l'Iran, le médian offensif de Leganes a précipité son retour et n'a pas du tout déçu. Il est désormais un élément cadre dans le groupe.

Les supporters ont répondu présents

Les fans marocains, notamment ceux résidant à l'étranger, sont venus nombreux en Russie pour soutenir et encourager les Lions de l'Atlas. Ils ont mis une ambiance de folie à l'intérieur et à l'extérieur des stades russes, et se sont illustrés lors de l'hymne national et des célébrations de buts.

Renard laisse planer le doute sur son avenir

En conférence de presse qui a suivi le match face à l'Espagne, le technicien français, sous contrat jusqu'en 2022 avec la FRMF, n'a pas souhaité donner de détails sur son avenir à la tête des Lions de l'Atlas. Il s'est juste contenté de rendre hommage aux joueurs et à Nasser Larguet, le directeur technique nationale, qui a un joué un rôle très important dans sa nomination.

Les cadres surveillent de près la situation

Certains joueurs cadres à l'image de Medhi Benatia (31 ans), de M'Bark Boussoufa (33 ans) et de Karim El Ahmadi (33 ans) n'ont toujours pas dévoilé la date de leur retraite internationale. Ils attendent d'en savoir plus sur la décision d'Hervé Renard pour le faire.

Prochain match officiel dans moins de trois mois

Les Nationaux vont recevoir le Malawi en septembre prochain, dans le cadre de la deuxième journée des éliminatoires de la CAN 2019. Ils sont derniers du groupe A avec 0 point après leur défaite à l'extérieur contre le Cameroun (0-1), le 10 juin 2017 à Yaoundé. 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

CFG Bank – indicateurs financiers trimestriels au 31 mars 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

PLF2022: conférence de presse de Nadia Fettah

Essaouira : découverte des plus anciens objets de parure à la grotte de Bizmoune