χ

Exceptionnel. Pont à haubans de Rabat: la structure est terminée

EXCLUSIF. Médias 24 a visité le chantier et filmé cette merveilleuse et exceptionnelle réalisation: le gros oeuvre du pont à haubans de Rabat est achevé. C'est la pièce maîtresse de l'autoroute de contournement de Rabat.

Exceptionnel. Pont à haubans de Rabat: la structure est terminée

Le 29 juillet 2015 à 11h45

Modifié 11 avril 2021 à 2h37

EXCLUSIF. Médias 24 a visité le chantier et filmé cette merveilleuse et exceptionnelle réalisation: le gros oeuvre du pont à haubans de Rabat est achevé. C'est la pièce maîtresse de l'autoroute de contournement de Rabat.

TEXTE: Samir Elouardighi

PHOTOS ET VIDEO: Lotfi Mouannis.

Dès que vous arrivez sur le site, vous êtes saisi par la majesté de l'ouvrage. C'est certainement le plus emblématique, le plus audacieux ouvrage d'architecture jamais construit au Maroc.

Les travaux de gros œuvre du pont comme le raccordement de son plateau de circulation long ont bien été achevés en juin. Il reste maintenant toutes les finitions à entreprendre. 

La construction de l’autoroute de contournement de Rabat longue de 41,5 kilomètres est quant à elle arrivée, à un taux d’avancement d’environ 50%. Des deux côtés du pont, le raccordement avec le réseau autoroutier n’a pas encore été effectué, car l’autoroute se limite à une piste en cours de terrassement.

Le calendrier de livraison des deux ouvrages prévus à l’origine pour 2015 est freiné par la lenteur des procédures d’expropriation. Certains propriétaires de parcelles privées mitoyennes ont accepté les indemnisations proposées, mais d’autres ont préféré recourir aux procédures judiciaires.

Au niveau du pont, le problème de foncier est complètement réglé, mais il reste quelques petites parcelles à récupérer pour le tracé de l’autoroute de contournement. S’agissant d’un projet d’utilité publique, la justice devrait très vite trancher en faveur d’Autoroutes du Maroc (ADM).

Concernant la construction quasi-finie du pont, toute l’infrastructure principale de l’ouvrage a été réalisée et il ne reste plus que les superstructures à mettre en œuvre: chaussée, étanchéité.

Avec une architecture contemporaine marocaine, la forme des pylônes donne une perspective originale. ADM a décidé de prénommer les deux pylônes Rabat et Salé.

Nous constatons que les pylônes, hauts de 200 mètres, prennent naissance à 18 mètres sous terre. L’espace de circulation routier (tablier) est situé à 100 mètres de la surface de la terre et les pylônes circulaires culminent à 100 mètres de haut du tablier.

La portée de la travée centrale entre les 2 pylônes est de 375 mètres. Elle  est très impressionnante et selon nos interlocuteurs sur place peu courante à travers le monde.

Si quelques rares  pays ont dépassé le kilomètre, il n’en demeure pas moins que cet ouvrage est une véritable première, car il a nécessité une technologie jusqu’alors jamais utilisée au Maroc.

Ce chantier est une fourmilière où plusieurs nationalités se croisent: Tunisiens, Français, Allemands …

Les  100 ouvriers marocains et chinois constituant la main d’œuvre spécialisée communiquent par interprète interposés et sont logés dans des baraques dotées de toutes les commodités (réfectoire, WC …).

Quatre grues imposantes ont été importées par l’entreprise chinoise pour édifier ce pont à haubans. D’une hauteur de 200 mètres, elles sont les plus grandes jamais utilisées au Maroc dans ce genre de terrain accidenté.

D’autres équipages mobiles ont également été ramenés de l’étranger pour construire le tablier situé à cent mètres du sol et des machines spéciales ont été construites pour son coffrage.

Ce projet qui a pour ambition de décongestionner la circulation routière des villes voisines de Rabat et de Salé, deviendra un maillon essentiel pour rallier Agadir à Fès, Oujda ou Tanger sur un trajet 100% autoroutier.

Les maîtres d’œuvre du pont préfèrent faire coïncider sa finalisation avec celle de l’autoroute car même s’il était opérationnel, il n’aurait aucune utilité sans l’autoroute achevée et ouverte. Le chef de projet qui nous accompagne pense qu’à la fin de l’année 2015, le pont sera techniquement prêt.

Le pont n’est en effet qu’une partie d’un ensemble indissociable, qui sera ouvert en même temps. Selon nos interlocuteurs sur place, l’inauguration des deux interviendra au courant de l’année 2016.

Hormis le fait d’être le plus grand (ou l’un des plus grands) d’Afrique et du monde arabe, la particularité du pont à haubans est de posséder des pylônes circulaires. Ce choix est propre au Maroc, car partout ailleurs, les pylônes qui caractérisent l’architecture des ponts à haubans sont en forme de H, de X, ou de lambda.

La conception technologique  du pont est basée sur des normes européennes. L’entreprise en charge de sa construction est chinoise, avec un encadrement marocain. Les haubans du pont sont livrés par l’entreprise française Freysssinet, leader mondial des câbles brevetés.

La plupart des matériaux  comme le béton ou le ferraillage passif ont été produits par des sociétés marocaines. Tout ce qui demandait une technologie particulière a été importé, comme les poutres métalliques de l’armature porteuse, qui ont été fabriquées en Chine.

L’autoroute comportera deux fois 2 voies, sauf au niveau du pont prévu pour deux fois 3 voies, car ADM ne pourrait pas engager des travaux à l’avenir pour élargir la circulation routière du pont.

Sur le tronçon autoroutier de Salé, ADM prévoit une circulation journalière de 50.000 véhicules, qui est l’équivalent du trafic routier de l’autoroute Casablanca-Rabat.

Ce mégaprojet s’inscrit dans une volonté de décongestionner le trafic sur les axes routiers saturés, comme celui du trajet Casablanca-Rabat où ADM pense à construire une nouvelle autoroute parallèle.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Winéo Gestion: Erratum-Rapport semestriel 2022 de FCP Winéo Al Amine

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.