69.000 enfants de 7 à 15 ans travaillent au Maroc, malgré l’interdiction légale

Quelque 69.000 enfants âgés de 7 à 15 ans travaillaient en 2014, soit 1,5% de l’ensemble des enfants de cette tranche d’âge au Maroc, indique un rapport du HCP, à l’occasion de la journée mondiale contre le travail des enfants, célébrée jeudi.   

69.000 enfants de 7 à 15 ans travaillent au Maroc, malgré l’interdiction légale

Le 18 juin 2015 à 13h44

Modifié 18 juin 2015 à 13h44

Quelque 69.000 enfants âgés de 7 à 15 ans travaillaient en 2014, soit 1,5% de l’ensemble des enfants de cette tranche d’âge au Maroc, indique un rapport du HCP, à l’occasion de la journée mondiale contre le travail des enfants, célébrée jeudi.   

Au Maroc, les enfants qui travaillent se comptent encore par dizaines de milliers. Ils étaient 69.000 en 2014, selon le Haut-commissariat au Plan, dont 62.000 en milieu rural et 7.000 en milieu urbain. 65% des enfants n’étaient pas scolarisés, 24,2% parmi ceux âgés de 10 à 14 ans étaient analphabètes. 

Par «secteur d’activité», 90,2 % travaillaient en milieu rural, dans l’agriculture et la pêche. Dans les villes, les principaux secteurs employeurs d’enfants sont les «services» avec 58,1%, et l’industrie (y compris l’artisanat), avec 26,8%.

Il faut comprendre, par «services», le travail des enfants dans la restauration, le commerce, le gardiennage des voitures, mais aussi l’exploitation de jeunes filles issues des zones rurales par des employeurs de Casablanca, Marrakech ou Rabat, au mépris des textes de loi en vigueur. 

«Les enfants travaillent en moyenne 32 heures par semaine»

Pour ce qui est du nombre d’heures d’emploi, «les enfants travaillent en moyenne 32 heures par semaine, soit 14 heures de moins, relativement aux personnes âgées de 15 ans et plus. Cet écart est d’environ 11 heures en milieu rural (30 contre 41 heures), alors qu’il n’est que de 5 heures en milieu urbain (45 contre 50 heures)», souligne le HCP dans son enquête. 

Le Haut-commissariat au Plan ne parle pas des conditions de travail de ces enfants. Mais selon un rapport publié en janvier 2015 par Human Rights Watch — une des principales associations internationales de défense des droits de l’homme—, «des filles continuent à travailler dès l’âge de 8 ans dans des domiciles privés jusqu’à 12 heures par jour, pour des salaires modiques (…). Elles subissent agressions verbales, sévices et parfois même abus sexuels».

Un phénomène en forte régression

Si le phénomène reste alarmant, il est toutefois en forte  régression depuis 1999, année où il touchait «9,7% de l'ensemble des enfants de cette tranche d'âge», soit 517.000 enfants. En 2011, ils étaient 123.000 enfants âgés de 7 à 15 ans à travailler.

L’enquête met en évidence la corrélation entre travail des enfants et niveau d’instruction du chef de ménage. En 2014, le Maroc a comptabilisé près de 60.000 ménages dont au moins un enfant travaillait, ce qui correspond à 0,8% de l'ensemble des ménages marocains. Parmi les ménages dont le chef dispose d’un niveau d’instruction supérieur, cette proportion est quasi nulle, tandis qu’elle s’établit à 1,2% parmi ceux dont le père de famille est analphabète.  

Sur le plan législatif, le travail des enfants de moins de 15 ans est interdit par la loi marocaine, mais aussi par la convention 138 de l'OIT sur l’âge minimum, adoptée en 1973 et ratifiée par le Maroc en 2000.

En janvier 2015, un projet de loi portant sur les travailleurs domestiques de moins de 15 ans a été adopté, après plusieurs révisions. Parmi les amendements introduits : celui de fixer la majorité légale à 16 ans. Le Conseil national des droits de l’homme (CNDH), le Conseil économique et social (CESE), mais aussi des organisations non gouvernementales et des parlementaires appellent à relever l’âge minimum à 18 ans.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

LafargeHolcim Maroc: Comptes consolidés et comptes sociaux au 31-12-2019

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.