χ

Maghrebail renforce ses capitaux propres pour se développer en Afrique

Le spécialiste du crédit va renforcer ses capitaux propres en vue de financer son développement et notamment exporter son expertise en Afrique. 

Maghrebail renforce ses capitaux propres pour se développer en Afrique

Le 13 mai 2015 à 13h23

Modifié 13 mai 2015 à 13h23

Le spécialiste du crédit va renforcer ses capitaux propres en vue de financer son développement et notamment exporter son expertise en Afrique. 

Le CDVM a visé une augmentation de capital de Maghrebail (Société maghrébine de crédit-bail) pour un montant de 244 MDH dont 35,9 MDH correspondant à l’augmentation de capital en nominal et 208, 1 MDH correspondant à la prime d’émission.

Les actions seront, émises au prix unitaire de souscription de 680 DH soit 696,9 MDH de fonds propres. Ce prix de la souscription est inférieur de 13% que le cours en bourse. La parité de souscription est 7 actions nouvelles pour 20 DPS (droit préférentiel de souscription). Notons que la prime d’émission a été fixée à 580 DH par action.

Cette augmentation de capital est réservée aux anciens actionnaires de Maghrebail et détenteurs de droits préférentiels de souscription. La période de souscription se déroulera du 25 mai 2015 au 24 juin 2015 inclus. A partir du 2 juillet 2015, les actions émises dans le cadre de la présente opération seront librement négociables à la Bourse de Casablanca.

Pas de changement dans le tour de table

Les actionnaires de référence de Maghrebail (BMCE Bank, RMA Watanya et MAMDA-MCMA) ont l’intention de souscrire à la présente augmentation de capital au minimum à hauteur de leurs participations actuelles.

Aussi, les actionnaires de référence n’ont pas l’intention de réaliser des opérations significatives sur le capital de Maghrebail au cours des 12 prochains mois.

Ainsi,  le tour de table restera identique réparti entre BMCE entre BMCE Bank (51%), RMA Watanya (23,1%) et MAMDA-MCMA (8%) et d’autres actionnaires.

Maghrebail cherche une meilleure rentabilité

A travers l’augmentation de capital en numéraire, Maghrebail veut permettre aux actionnaires historiques de consolider leur participation dans le capital de la société ainsi que renforcer le niveau de fonds propres, en ligne avec les rations prudentiels. Signalons, à ce titre, que les fonds propres de la société évoluent en moyenne de 15,9% sur la période 2014-2017 pour atteindre 855,3 MDH à fin 2017.

L’objectif majeur étant d’accompagner le développement de l’activité notamment en accroissant sa capacité de production de leasing tout en respectant un ratio de solvabilité règlementaire.

En effet, Maghrebail veut augmenter son produit net bancaire (PNB) d’une croissance moyenne annuelle de 6,7%. Ainsi, le PNB devrait passer de 239,8 MDH en 2014 à 291,2 MDH. De sa part, le résultat brut d’exploitation devrait évoluer selon un taux de croissance moyen de 7,5% pour passer de 175 MDH à 217,4 MDH en 2017.

Ainsi, le résultat net devrait enregistrer une croissance de 8,4% pour passer de 72,4 MDH en 2014 à 92,1 MDH en 2017. Par ailleurs, la marge nette évolue de 2,6% en 2014 à 2,8% en 2017 favorisant ainsi une meilleure rentabilité.

Un bon positionnement pour Maghrebail

Au niveau du secteur du leasing, Maghrebail est le troisième opérateur avec 22,8% de parts de marché derrière Wafabail (28,2%) et Maroc Leasing (25,6%). Sogelease occupe quatrième position avec 13,6% de parts de marché. 

Pour consolider voire renforcer ce positionnement, Maghrebail compte développer des synergies importantes avec le réseau BMCE Bank. Aussi, Maghrebail poursuivra sa politique de formation et de motivation de la force de vente de la banque.

Par ailleurs, Maghrebail procèdera à réorganisation de la Direction Commerciale qui tend à s’adapter à la régionalisation au niveau de la banque. Maghrebail veut aussi se renforcer sur le segment de clientèle TPE qui permet d’atomiser le risque et améliorer la marge d’intérêts.

Maghrebail se dote d’une vision africaine

Enfin, Maghrebail étudie l’opportunité d’un éventuel projet de création d’une filiale de crédit-bail au Congo Brazzaville en partenariat avec la Congolaise des banques LCB. En effet, les ressources pétrolières et la situation des finances publiques du Congo Brazzaville favorisent un grand potentiel d’investissement dans les secteurs du BTP, infrastructures, et télécoms.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Salafin : COMMUNIQUÉ DE PRESSE Indicateurs trimestriels : T4 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.