Exportations marocaines 1998-2012, trop concentrées, peu diversifiées

Les exportations marocaines se caractérisent par une concentration importante des produits et des marchés. Seulement 11% des marchés (20 pays) et 2,9% des produits couvrent 80% de la valeur globale des exportations en 2012, selon une nouvelle étude de la DEPF.  

Exportations marocaines 1998-2012, trop concentrées, peu diversifiées

Le 13 août 2014 à 12h01

Modifié 11 avril 2021 à 2h36

Les exportations marocaines se caractérisent par une concentration importante des produits et des marchés. Seulement 11% des marchés (20 pays) et 2,9% des produits couvrent 80% de la valeur globale des exportations en 2012, selon une nouvelle étude de la DEPF.  

En moyenne sur toute la période de l'étude (1998-2012 hors 2009), la croissance des exportations a été, essentiellement, soutenue par l'intensification des ventes des produits d'exportation existants sur les marchés d'exportation déjà explorés à hauteur de 212%, et par l'exportation des produits existants vers les marchés déjà explorés mais qui n'ont jamais fait l'objet de l'exportation de ces produits, à hauteur de 42%.

Dans une nouvelle étude sur la dynamique des exportations marocaines, la Direction des études et des prévisions financières, relève une diminution et une disparition des exportations de produits existants sur les anciens marchés à hauteur respectivement de -125% et de -34%.

La marge intensive, qui correspond aux variations des exportations de biens classiquement vendus sur des marchés déjà explorés, a contribué de 52% à la croissance des exportations, soit un niveau plus important par rapport à la contribution de la marge extensive, illustrant la présence de nouveaux flux d'échanges de nouveaux produits et/ou vers de nouveaux marchés, qui était de l'ordre de 48% en moyenne sur l'ensemble de la période étudiée.

Cette importance est plus prononcée au cours des dernières années (60% entre 1999-2007) par rapport aux années précédentes (40% entre 2008-2012).

Les résultats de l'analyse microéconomique des exportations témoignent de la présence de gains substantiels à explorer, à travers notamment, le renforcement de la capacité à lancer de nouveaux produits et à cibler de nouveaux marchés, ainsi que l'augmentation du taux de survie des nouveaux venus sur le marché d'exportation.

En 1998, seulement 3,5% des produits exportés et 6,4% des marchés (9 pays) à l'export couvraient 80% de la valeur globale des exportations.

Cette concentration s'est relativement atténuée en 2012 pour les marchés, au moment où la diversification des produits ne s'est pas améliorée.

Le nombre de produits exportés a enregistré un taux d'accroissement global de 21% entre 1998 et 2012, passant de 2.429 produits à 2.948 produits. De même, le nombre de marchés d'exportation a augmenté de 24%, en passant de 141 à 175 marchés entre les deux dates.

Pour sa part, le nombre de transactions (flux produit-marché) s'est consolidé de près de 58%, passant de 11.339 transactions en 1998 à 17.872 en 2012, avec une valeur moyenne par opération passant de 6,1 MDH en 1998 à 10,3 MDH en 2012.

A cet effet, la valeur moyenne par produit exporté est passée de 28 MDH en 1998 à près de 63 MDH en 2012. Sur la même période, la valeur moyenne par marché desservi est passée d'environ 487 MDH à près de 1,1 MMDH.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Le communiqué financier de TAQA Morocco au 30 juin 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.