Mohamed Boussaid annonce une politique de relance et de confiance dès 2014

Le ministre de l'Economie et des Finances a annoncé mercredi matin ses priorités et sa vision sur le court et le moyen terme. L'essentiel du message est psychologique: il s'agit de restaurer la confiance, indispensable à la relance.  

Mohamed Boussaid annonce une politique de relance et de confiance dès 2014

Le 9 janvier 2014 à 10h00

Modifié 9 janvier 2014 à 10h00

Le ministre de l'Economie et des Finances a annoncé mercredi matin ses priorités et sa vision sur le court et le moyen terme. L'essentiel du message est psychologique: il s'agit de restaurer la confiance, indispensable à la relance.  

La première sortie médiatique du nouveau ministre de l'Economie et des Finances était attendue avec curiosité par les journalistes. Dans la forme comme dans le fond, il a assuré et a montré de la maîtrise dans les dossiers ainsi qu'une vision à moyen terme de ce que doit être l'économie marocaine.
S'il fallait un mot pour résumer le sentiment qu'il a suscité, ce serait "normalisation".
La conférence de presse de Mohamed Boussaid imprime la marque du ministre et celle du RNI sur l'économie nationale et traduit un retour à la normale après les incertitudes et les remous des deux dernières années.
Retour à la normale et, promet M. Boussaid, retour à la confiance. Le gouvernement (celui où le pôle économique est détenu par le RNI) sera crédible. Il respectera ses engagements, encouragera les investisseurs et leur donnera de la visibilité.
Mohamed Boussaid a pris date et un engagement solennel sur la visibilité, la confiance et le respect des engagements.
Nous avons bien compris que M. Boussaid et son parti ont négocié une large autonomie dans le domaine des politiques économiques et financières avec leurs partenaires de la nouvelle Majorité. On ne sait pas ce qui rassure le plus: cette autonomie qui ne rase pas les murs, ou bien la maîtrise des dossiers. Sachez-le, M. Boussaid a cité une seule fois le chef du gouvernement et c'était sur un point politique.

Ci-dessous, nous reprenons les faits saillants de la conférence de presse du ministre des Finances. Nous publierons les principales données et notre analyse dans deux articles séparés.

4,8% de taux de croissance en 2013

Estimations des principaux indicateurs de 2013:
- taux de croissance: 4,8%
- déficit budgétaire: 5,5% du PIB
-taux d'inflation: 2%
- déficit du compte courant de la balance des paiements: 7,7%
-endettement public: 62,5% du PIB
Pour ce qui concerne les deux derniers chiffres, le ministre a dit qu'on s'est rapproché de ces objectifs.
Ces chiffres sont une surprise très agréable. A son arrivée le 10 octobre, les prévisions allaient plutôt vers 7% de déficit budgétaire. Un comité de veille a été constitué a la mi-octobre et il s'est attaché a peser sur les charges tout en augmentant le recouvrement des recettes.


Appelez-moi "relance et confiance"

Le ministre des Finances a donné un titre à son programme: relance et confiance. Il a insisté sur le maintien d'un modèle économique basé sur la demande intérieure et l'investissement. Sur ce dernier point, des efforts seront consentis pour augmenter les investissements publics et stimuler les investissements privés.
La prochaine LOLF, loi organique de la loi de Finances, sera un modèle de transparence et d'efficacité qui est au niveau des standards internationaux dans le domaine.

C'est en quelque sorte un exercice d'anticipation que nous avons vécu ce matin avec les propos du ministre puisque la LOLF prévoira une programmation sur trois ans, par objectifs, basée sur des programmes triennaux constamment ajustés.

Les petites phrases

- Tout retard dans la mise en œuvre d'une réforme coûte très cher, sur tous les plans, pas seulement financier.
- [A propos de la récente passe d'armes entre le chef du gouvernement et l'Istiqlal au parlement au sujet de l'évasion des capitaux] la polémique n'a pas lieu d'être. Cette mesure [l'amnistie] ne doit pas être sabordée.
-amnistie des changes:
il n'y a pas de listes et il n'y aura pas de listes. La confidentialité est garantie.
- [A propos des annonces de suppression de liaisons aériennes avec le Maroc par des compagnies low cost]. J'ai été ministre du tourisme et je peux vous assurer que les compagnies low cost ont leur manière de faire pression. Nous n'avons été saisis par aucune décision de supprimer des liaisons aériennes. Je suis optimiste quant au maintien des dessertes du Maroc.
- Au sein de la Majorité, nous sommes en train de rédiger les nouvelles priorités gouvernementales, de changer l'ordre des priorités. Il ne s'agit pas d'un nouveau programme.
- Le Maroc est sur les bons rails en termes de choix économique, stratégies sectorielles, crédibilité et ... Imagination. Sur ce dernier point, le ministre cite le positionnement africain du Royaume.
-réforme fiscale: depuis les assises, il y a un consensus autour des objectifs. Mais sur la mise en œuvre il n'y a pas de consensus.
-LOLF: c'est la petite constitution des finances publiques. Ce sera une révolution dans les mentalités et dans l'approche.
-fonds Africa 50 dédié aux infrastructures en Afrique. Le Maroc lui a accordé dans la loi de Finances 2014 une exonération fiscale car nous espérons qu'il s'implante dans le royaume.
- le Maroc va revenir à une exécution normalisée de ses lois de Finances. En d'autres termes, nous ne gèlerons pas des investissements en cours de route.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Maydane Reim :Valeur Liquidative de l’OPCI « CMR LSTONE SPI-RFA » au 01/07/2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.