C’est Abdellah Baha qui a bloqué le projet de loi sur les violences faites aux femmes

C’est Abdellah Baha qui a bloqué le projet de loi sur les violences faites aux femmes

Le 13 novembre 2013 à 11h10

Modifié 13 novembre 2013 à 11h10

Dans son édition de ce mercredi, le quotidien Akhbar Alyoum apporte un premier éclairage au sujet des circonstances qui ont conduit au retrait du projet de loi sur les violences faites aux femmes.

Ce projet de loi était en effet au menu du conseil de gouvernement le jeudi 7 novembre.

C’est le ministre d’Etat Abdellah Baha qui prend le premier la parole, selon notre confrère. Il exprime des réserves sur quelques dispositions proposées dans le cadre du projet de loi, et notamment le fait que la «philosophie générale du projet répond aux exigences des organisations internationales tout en ignorant les spécificités marocaines».

Spécificités et traditions sont les mots habituellement brandis par ceux qui s’opposent aux droits des femmes. Une forme d’auto culturalisme très efficace.

Plus précisément et selon le journal, les points qui ont suscité des réserves sont :

1. la criminalisation du vol entre époux,

2. l’introduction de la notion de circonstances aggravantes aux violences.

Une commission composée de 6 ministres et présidée par Abdelilah Benkirane reprend le dossier.

On verra si c’est une manière d’enterrer le projet de loi ou réellement une manière de l’amender.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Comment le Festival Mawazine a ressuscité Oum Kalthoum avec un hologramme, le temps d'une soirée inoubliable

Après s’être produite au théâtre Mohammed V en mars 1968, l’Astre de l’Orient est revenue dimanche 23 juin 2024 sous forme d’hologramme pour un spectacle au même endroit qui a affiché complet. L’occasion d’interroger le fondateur de la société de spectacles New Dimension Production (NDP) qui nous explique les ressorts et les coûts de cet exploit technologique qui devrait se banaliser à l’avenir. Notons que le Festival a programmé une deuxième soirée Oum Kalthoum ce mardi 25 juin 2024.

Communication financière

Sothema: COMMUNIQUE FINANCIER T1 2024.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.