Oujda devient une métropole régionale

Le Roi Mohammed VI a entamé ce mercredi une visite dans l'Oriental pour le lancement des programmes de mise à niveau urbaine et des projets ferroviaires. Oujda est appelée à devenir une grande métropole régionale.

Oujda devient une métropole régionale

Le 20 juin 2013 à 10h00

Modifié 27 avril 2021 à 22h20

Le Roi Mohammed VI a entamé ce mercredi une visite dans l'Oriental pour le lancement des programmes de mise à niveau urbaine et des projets ferroviaires. Oujda est appelée à devenir une grande métropole régionale.

Destinés à l’amélioration du cadre de vie des populations locales, au renforcement des infrastructures de base et à la préservation de l’environnement, ces programmes prévoient notamment le réaménagement et le renforcement du réseau routier, la réhabilitation et l’extension du réseau d’assainissement liquide, la création de stations d’épuration au niveau des deux communes, la protection de la ville de Bni Drar contre les inondations, outre la réalisation de travaux de voirie.
  
Doté d’une enveloppe budgétaire globale de plus de 176 millions de DH, le programme de mise à niveau urbaine de la ville de Bni Drar porte, dans son volet qualification urbaine (57 millions de DH), sur la réalisation, avec la contribution de l'Initiative nationale pour le développement humain, d’une salle couverte omnisports, d’un terrain de football, de places publiques et d’espaces verts, outre la rénovation du réseau d’éclairage public et de signalisation.
  
Dans son volet Assainissement liquide, ce programme prévoit la réhabilitation et l’extension du réseau existant, la construction d’une station de pompage, la mise en place de branchements et la réalisation d’une station d’épuration par lagunage naturel, d’une capacité de 852 m3/j, pour une enveloppe de 62,4 millions de DH.
  
Le programme de mise à niveau urbaine de la ville de Bni Drar prévoit également la protection de la commune contre les risques d’inondations (57 millions de DH) à travers notamment la construction d'un barrage sur l'oued Sefrou et d'une digue de 1.000 mètres linéaires entre l’oued Tmedmat et le bassin central.
  
Mobilisant des investissements de l’ordre de 28 millions de DH, le programme de mise à niveau urbaine de la commune de Naima devra, quant à lui, contribuer à l’embellissement de la ville grâce aux travaux de voirie, d'éclairage public et d'assainissement liquide. Ce programme biennal (2013-2014), qui prévoit également la réalisation d'une station de traitement des eaux usées, devra participer au renforcement de la place de la commune en tant que nouveau centre urbain émergent.
  
Ces différents projets urbains viennent conforter l’initiative royale pour le développement de l'Oriental qui célèbre cette année son dixième anniversaire et qui vise à conférer aux villes de la région d'importants avantages en termes d’attractivité.
 

 

Oujda, un nouveau hub ferroviaire

La ligne ferroviaire Oujda-Fès s'est vue renforcée, mercredi, grâce aux projets lancés par le Roi Mohammed VI et destinés à doter cet axe majeur d'une infrastructure moderne lui permettant de résorber les flux substantiels du trafic, dans les meilleures conditions de sécurité et de confort.

Faisant partie intégrante du contrat-programme (2010-2015) signé entre l'Etat et l'Office national des chemins de fer (ONCF), ces projets structurants concernent la mise à niveau et l'électrification de la ligne ferroviaire Fès-Oujda et la construction d'un pôle d’échanges, seconde phase du projet phare "Oujda Urba Pôle".
  
La concrétisation de ces différents chantiers ferroviaires devra participer au renforcement de la position stratégique de l'axe Oujda-Fès en tant que hub ferroviaire, reliant l'Est au centre du pays, accompagner l’évolution croissante du trafic, notamment Fret suite à la mise en exploitation de la ligne Nador- Taourirt, renforcer et moderniser les installations ferroviaires, homogénéiser l’exploitation en mode de traction électrique et augmenter le tonnage transporté par train.
  
Le projet de mise à niveau et d'électrification de la ligne ferroviaire Fès-Oujda consiste en le renouvellement de 100 Km de voie (30 pc de la ligne Fès-Oujda), l’électrification de la ligne Fès-Taza sur 120 Km (1ère étape), le renforcement de l’infrastructure (tunnels, ponts, bâtiments techniques), la construction des sous stations, et l’aménagement de la gare de Béni Oukil, pour accueillir les activités fret transférées de la gare d’Oujda.
  
D'un coût global de 900 millions de DH, ce projet devra générer quelque 800.000 journées de travail au cours de la phase des travaux, et plus de 70 postes d'emploi lors de la phase d'exploitation.
  
Le développement soutenu du trafic, tant des voyageurs que du fret, exige également la délocalisation des activités ferroviaires à caractère industriel en dehors de la ville d’Oujda et l'accompagnement du développement urbain de la préfecture à travers la réalisation d'un pôle d’échanges abritant la nouvelle gare d’Oujda et un Centre multi-services.

Lancement de la seconde phase de Oujda Urba Pôle

Doté d’une enveloppe budgétaire de 260 millions de DH, le pôle d’échanges s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre du projet urbain intégré Oujda Urba Pôle, dont la 1ère phase, appelée "Quais verts", a été lancée en 2010 par le Souverain.
  
Ce projet porte ainsi sur la construction d'une gare de voyageurs, nouvelle génération, pouvant accueillir un trafic estimé à 1,5 million de voyageurs à l’horizon 2020, contre 800 mille actuellement.
  
Mobilisant des investissements de l'ordre de 70 millions de DH, la future gare, qui sera réalisée dans un délai de 30 mois, comprend un bâtiment voyageurs (hall, locaux commerciaux, bureaux administratifs, guichets, espace d’attente) et des aménagements extérieurs (parvis de la gare, parkings, quatre quais).

D’un coût de 190 millions de DH, le Centre multi-services devra abriter, pour sa part, des bureaux (4.700 m2), des logements (9.300 m2), des locaux de commerce (8.500 m2) et un hôtel (4.500 m2).
   
Oujda Urba Pôle s'inscrit dans le cadre de la restructuration du centre-ville d'Oujda pour doter la cité d'un projet urbain intégré, susceptible de marquer le début d'une nouvelle dynamique urbaine de grande qualité. Il fait également partie de la stratégie de restructuration urbaine de la capitale de l'Oriental, visant à impulser une nouvelle dynamique dans la région et à mettre en valeur son attractivité et sa compétitivité sur le plan national et international.
  
Ce projet permettra ainsi le repositionnement de la ville au niveau régional en tant que métropole urbaine et contribuera, notamment, au renforcement du potentiel de la Région dans les domaines de l'immobilier professionnel et résidentiel, de l'hôtellerie et du commerce.

La réalisation du projet "Oujda Urba Pôle", qui s'étend sur une superficie de 30 hectares, est prévue sur quatre phases dont la première est dédiée à la construction d'espaces résidentiels intégrés comprenant, outre des immeubles d'habitation, des plateaux de bureaux et des commerces. La première tranche de cette phase est en cours de livraison.
  
La deuxième phase de Oujda Urba Pôle, lancée aujourd’hui par le Souverain, a trait au pôle d'échanges (4,8 ha), alors que les deux autres phases du projet consistent en l'aménagement d'un parc habité (16 ha) et du quartier de la gare (5,6 ha).
  
L'ensemble de ces projets permettront l'initiation du processus de métropolisation à travers la réhabilitation du centre urbain de la ville, la mise en valeur d'une vaste zone urbaine bien placée, ainsi que l'implantation de nouveaux équipements publics, privés et tertiaires qui permettront de renforcer l'attractivité de la ville.


 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

IMMORENTE : COMMUNICATION FINANCIÈRE AU 30 JUIN 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.