Voici les mesures urgentes de soutien aux travailleurs et ménages de l'informel

Le ministère des Finances a annoncé les premières mesures de soutien urgent aux ménages travaillant dans l'informel et impactés par la crise économie née de la pandémie de coronavirus. Voici le texte intégral de ces mesures.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/27-03-2020/comitedeveillebenchaaboun___0.jpg-oui
Voici les mesures urgentes de soutien aux travailleurs et ménages de l'informel

Le 27 mars 2020 à 20:19

Modifié le 17 juillet 2020 à 12:23

"Le Comité de Veille Economique (CVE) du lundi 23 mars 2020 s’était focalisé sur les mesures d’accompagnement en faveur du secteur informel directement impacté par le confinement obligatoire.

De par la complexité et l’ampleur de la problématique, il a été décidé de la traiter en deux phases :

Première phase : les ménages détenteurs d'une carte Ramed opérant dans l’informel qui n’ont plus de revenus du fait du confinement obligatoire, peuvent bénéficier d’une aide de subsistance qui sera servie par le fonds Coronavirus créé par le Roi Mohammed VI, déterminée comme suit :

- 800 dirhams par mois pour les ménages de deux personnes ou moins ;

- 1.000 dirhams par mois pour les ménages formés de trois à quatre personnes ;

- 1.200 dirhams par mois pour les ménages de plus de quatre personnes.

Le chef de ménage devra envoyer son numéro de carte RAMED par SMS, à partir de son téléphone portable, au numéro court suivant 1212. Les cartes Ramed qui seront acceptées sont celles qui étaient valides au 31 Décembre 2019.

Ces déclarations peuvent se faire à partir de lundi 30 mars 2020. La distribution des aides financières se fera progressivement à compter du lundi 6 avril afin de respecter les mesures préventives dictées par la pandémie.

Le numéro 1212 peut également être appelé pour apporter l’assistance aux ménages et répondre à leurs réclamations éventuelles.

En cette période de solidarité, et de grande mobilisation, toute déclaration volontairement non fondée est passible de poursuites judiciaires.

Deuxième phase : Pour les non-ramédistes, opérant dans l’informel qui ont perdu leurs revenus à cause du confinement, les mêmes montants des aides leur seront accordés. Le lancement d’une plateforme électronique dédiée au dépôt des déclarations sera annoncé incessamment."

[Fin du communiqué]

Note de la rédaction: Il n'existe pas de données publiques régulièrement actualisées concernant les ménages ou les personnes ayant la carte du Ramed. Le dernier rapport de l'Anam date de 2016. En avril 2019, avant de quitter le gouvernement, Anass Doukkali, ministre de la Santé à l'époque, avait cité le chiffre de 8 millions de cartes de Ramed. EN tenat de compte d'un rapport moyen de 2,4, cela représente environ 3,4 millions de ménages.

LIRE EGALEMENT

DES MILLIONS DE PERSONNES DANS LA PRECARITE ATTENDENT LE SOUTIEN DE L'ETAT

Voici les mesures urgentes de soutien aux travailleurs et ménages de l'informel

Le 27 mars 2020 à20:19

Modifié le 17 juillet 2020 à 12:23

Le ministère des Finances a annoncé les premières mesures de soutien urgent aux ménages travaillant dans l'informel et impactés par la crise économie née de la pandémie de coronavirus. Voici le texte intégral de ces mesures.

com_redaction-96

"Le Comité de Veille Economique (CVE) du lundi 23 mars 2020 s’était focalisé sur les mesures d’accompagnement en faveur du secteur informel directement impacté par le confinement obligatoire.

De par la complexité et l’ampleur de la problématique, il a été décidé de la traiter en deux phases :

Première phase : les ménages détenteurs d'une carte Ramed opérant dans l’informel qui n’ont plus de revenus du fait du confinement obligatoire, peuvent bénéficier d’une aide de subsistance qui sera servie par le fonds Coronavirus créé par le Roi Mohammed VI, déterminée comme suit :

- 800 dirhams par mois pour les ménages de deux personnes ou moins ;

- 1.000 dirhams par mois pour les ménages formés de trois à quatre personnes ;

- 1.200 dirhams par mois pour les ménages de plus de quatre personnes.

Le chef de ménage devra envoyer son numéro de carte RAMED par SMS, à partir de son téléphone portable, au numéro court suivant 1212. Les cartes Ramed qui seront acceptées sont celles qui étaient valides au 31 Décembre 2019.

Ces déclarations peuvent se faire à partir de lundi 30 mars 2020. La distribution des aides financières se fera progressivement à compter du lundi 6 avril afin de respecter les mesures préventives dictées par la pandémie.

Le numéro 1212 peut également être appelé pour apporter l’assistance aux ménages et répondre à leurs réclamations éventuelles.

En cette période de solidarité, et de grande mobilisation, toute déclaration volontairement non fondée est passible de poursuites judiciaires.

Deuxième phase : Pour les non-ramédistes, opérant dans l’informel qui ont perdu leurs revenus à cause du confinement, les mêmes montants des aides leur seront accordés. Le lancement d’une plateforme électronique dédiée au dépôt des déclarations sera annoncé incessamment."

[Fin du communiqué]

Note de la rédaction: Il n'existe pas de données publiques régulièrement actualisées concernant les ménages ou les personnes ayant la carte du Ramed. Le dernier rapport de l'Anam date de 2016. En avril 2019, avant de quitter le gouvernement, Anass Doukkali, ministre de la Santé à l'époque, avait cité le chiffre de 8 millions de cartes de Ramed. EN tenat de compte d'un rapport moyen de 2,4, cela représente environ 3,4 millions de ménages.

LIRE EGALEMENT

DES MILLIONS DE PERSONNES DANS LA PRECARITE ATTENDENT LE SOUTIEN DE L'ETAT

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

Société Aluminium du Maroc : Indicateurs financiers du troisième trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.