Un tournant. CFG Bank va gérer la cession de la Samir

Le juge-commissaire a désigné une banque d'affaires pour gérer la cession de la Samir. Une solution attendue et défendue par les parties. 

0-https://medias24.com//photos_articles/big/17-06-2020/CFGbank.jpg-oui
Un tournant. CFG Bank va gérer la cession de la Samir

Le 17 juin 2020 à 08:28

Modifié le 17 juin 2020 à 08:49

CFG Bank prend le relais dans le dossier la Samir. L’établissement bancaire accompagnera Abdelkbir Safadi, syndic judiciaire, sur le volet de la cession du raffineur en liquidation.

La banque a été désignée mardi 16 juin par le juge-commissaire Abderrafii Bouhamria. Elle se chargera de prospecter les candidats pour le rachat des actifs de la Samir, selon l'ordonnance consultée par Médias24.

Pour l'heure, nous n'avons pas pu obtenir davantage de détails sur le processus qui a abouti à la sélection de cette entité, ainsi que ses critères.

Après la décision actant l’exploitation, par l’Etat, des bacs de stockage de la Samir, cet événement marque un nouveau tournant dans un dossier complexe.

L'ordonnance indique en revanche que CFG Bank recevra une avance de 1 MDH au titre d’honoraires, montant qui sera déposé par la Banque centrale populaire, contrôleur à la liquidation.

C’est BCP qui avait initié, en février 2020, une requête pour la désignation d’une banque d’affaires afin de faciliter la vente de la Samir, processus en cours depuis 3 ans, mais qui bute sur l’absence d’offres sérieuses.

Cette solution a également été défendue et exigée par les salariés via leur représentant Houssine Yamani.

Jusqu'à présent et depuis le démarrage de la procédure de liquidation, le syndic avait plutôt géré les éventuels acheteurs qui se présentaient. De nombreux acteurs du dossiers ou même des médias, avaient appelé à la désignation d'une banque d'affaires. C'est désormais chose faite.

Le recours à une banque d’affaires pour faciliter la cession d’une entreprise en difficulté n’est pas prévu par le code de commerce marocain, mais n’est pas interdit.

>>Lire aussi : 

EXCLUSIF. L'Etat marocain veut louer les capacités de stockage de la Samir

Houssine Yamani : "La crise Covid-19 a désavoué les pourfendeurs de la Samir

Tags : La Samir

Un tournant. CFG Bank va gérer la cession de la Samir

Le 17 juin 2020 à08:40

Modifié le 17 juin 2020 à 08:49

Le juge-commissaire a désigné une banque d'affaires pour gérer la cession de la Samir. Une solution attendue et défendue par les parties. 

CFG Bank prend le relais dans le dossier la Samir. L’établissement bancaire accompagnera Abdelkbir Safadi, syndic judiciaire, sur le volet de la cession du raffineur en liquidation.

La banque a été désignée mardi 16 juin par le juge-commissaire Abderrafii Bouhamria. Elle se chargera de prospecter les candidats pour le rachat des actifs de la Samir, selon l'ordonnance consultée par Médias24.

Pour l'heure, nous n'avons pas pu obtenir davantage de détails sur le processus qui a abouti à la sélection de cette entité, ainsi que ses critères.

Après la décision actant l’exploitation, par l’Etat, des bacs de stockage de la Samir, cet événement marque un nouveau tournant dans un dossier complexe.

L'ordonnance indique en revanche que CFG Bank recevra une avance de 1 MDH au titre d’honoraires, montant qui sera déposé par la Banque centrale populaire, contrôleur à la liquidation.

C’est BCP qui avait initié, en février 2020, une requête pour la désignation d’une banque d’affaires afin de faciliter la vente de la Samir, processus en cours depuis 3 ans, mais qui bute sur l’absence d’offres sérieuses.

Cette solution a également été défendue et exigée par les salariés via leur représentant Houssine Yamani.

Jusqu'à présent et depuis le démarrage de la procédure de liquidation, le syndic avait plutôt géré les éventuels acheteurs qui se présentaient. De nombreux acteurs du dossiers ou même des médias, avaient appelé à la désignation d'une banque d'affaires. C'est désormais chose faite.

Le recours à une banque d’affaires pour faciliter la cession d’une entreprise en difficulté n’est pas prévu par le code de commerce marocain, mais n’est pas interdit.

>>Lire aussi : 

EXCLUSIF. L'Etat marocain veut louer les capacités de stockage de la Samir

Houssine Yamani : "La crise Covid-19 a désavoué les pourfendeurs de la Samir

A lire aussi


Communication financière

Indicateurs trimestriels au 30.06.2020 de la société Afric Industries

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.