Un médecin propose de traiter à la chloroquine tout cas grippal et l'entourage

Un pneumologue connu, Dr Chakib Laraqui, a suscité de longs échanges dans les groupes de médecins sur WhatsApp, dimanche dans la soirée et lundi matin, en faisant une proposition inattendue, dans un enregistrement audio qui a suscité énormément de réactions, en grande majorité très favorables.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/06-04-2020/HopitalIbnSinaRabatCHUAicpress1.jpg-oui
Un médecin propose de traiter à la chloroquine tout cas grippal et l'entourage

Le 06 avril 2020 à 12:07

Modifié le 08 avril 2020 à 12:30

La proposition, qui est une contribution spontanée ["à partir de mon humble expérience"] au débat actuel, consiste à traiter systématiquement et immédiatement chaque patient présentant ce mois d'avril, un syndrome pseudo grippal. Traiter ce patient et tout son entourage, à base de l'association Chloroquine-azythromycine qui avait été adoptée comme traitement de première intention par le comité scientifique et technique marocain. Un peu comme pour la méningite bactérienne ou tuberculeuse, sauf que dans le Covid-19, le traitement ne dure que 10 jours contre 6 mois pour la tuberculose.

Ce comité avait adopté le protocole suivant de première intention : Chloroquine – Azithromycine : Chloroquine (Nivaquine) 500 mg X 2/j, pendant 10 jours, ou Sulfate d’hydroxy-chloroquine (Plaquinine) 200 mg X3/j pendant 10 jours ; en association avec l’Azithromycine : 500 mg à J1, puis 250 mg /jour de J2 à J7.

>>LIRE:

PR HEYKEL REPOND AU DR LARAQUI: NON A LA CHOLOROQUINE POUR TOUS

APRES PR HEIKEL, PR BOUAYAD: NON A LA CHLOROQUINE POUR TOUS

Pour le spécialiste, vu le risque viral de propagation, avec des implications de santé, de mortalité et de sécurité pour toute la société marocaine, et sachant que le Maroc n'a pas pour le moment les moyens de procéder à des dépistages massifs, voici ce qu'il faut faire:

-devant un syndrome pseudo-grippal: rhinite, écoulement nasal, fièvre, douleurs pharyngées, myalgies, arthralgies: traiter la personne et tout son entourage, sans attendre de faire un bilan (PCR) ni une radiographie ou scanner.

-la seule précaution sera d'ordre cardiaque à cause de la chloroquine.

-évidemment, il y aura des personnes qui seront traitées de manière abusive.

-prescrire le plus tôt possible, sans attendre la pneumopathie immuno-allergique qui est mortelle.

Un médecin propose de traiter à la chloroquine tout cas grippal et l'entourage

Le 06 avril 2020 à12:43

Modifié le 08 avril 2020 à 12:30

Un pneumologue connu, Dr Chakib Laraqui, a suscité de longs échanges dans les groupes de médecins sur WhatsApp, dimanche dans la soirée et lundi matin, en faisant une proposition inattendue, dans un enregistrement audio qui a suscité énormément de réactions, en grande majorité très favorables.

La proposition, qui est une contribution spontanée ["à partir de mon humble expérience"] au débat actuel, consiste à traiter systématiquement et immédiatement chaque patient présentant ce mois d'avril, un syndrome pseudo grippal. Traiter ce patient et tout son entourage, à base de l'association Chloroquine-azythromycine qui avait été adoptée comme traitement de première intention par le comité scientifique et technique marocain. Un peu comme pour la méningite bactérienne ou tuberculeuse, sauf que dans le Covid-19, le traitement ne dure que 10 jours contre 6 mois pour la tuberculose.

Ce comité avait adopté le protocole suivant de première intention : Chloroquine – Azithromycine : Chloroquine (Nivaquine) 500 mg X 2/j, pendant 10 jours, ou Sulfate d’hydroxy-chloroquine (Plaquinine) 200 mg X3/j pendant 10 jours ; en association avec l’Azithromycine : 500 mg à J1, puis 250 mg /jour de J2 à J7.

>>LIRE:

PR HEYKEL REPOND AU DR LARAQUI: NON A LA CHOLOROQUINE POUR TOUS

APRES PR HEIKEL, PR BOUAYAD: NON A LA CHLOROQUINE POUR TOUS

Pour le spécialiste, vu le risque viral de propagation, avec des implications de santé, de mortalité et de sécurité pour toute la société marocaine, et sachant que le Maroc n'a pas pour le moment les moyens de procéder à des dépistages massifs, voici ce qu'il faut faire:

-devant un syndrome pseudo-grippal: rhinite, écoulement nasal, fièvre, douleurs pharyngées, myalgies, arthralgies: traiter la personne et tout son entourage, sans attendre de faire un bilan (PCR) ni une radiographie ou scanner.

-la seule précaution sera d'ordre cardiaque à cause de la chloroquine.

-évidemment, il y aura des personnes qui seront traitées de manière abusive.

-prescrire le plus tôt possible, sans attendre la pneumopathie immuno-allergique qui est mortelle.

A lire aussi


Communication financière

Communiqué post AG 30 juin 2020 - LafargeHolcim Maroc

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.