χ

Marrakech abrite la 4e édition de la Conférence internationale sur la mobilité durable

Le 17 octobre 2022 à 17h20

La Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) et la Fédération Routière Internationale (IRF), dont le Maroc assure la présidence, ont organisé, jeudi 6 octobre, la 4ème édition de la Conférence internationale sur la mobilité durable et la conférence annuelle de l’IRF. Une édition marquée notamment par le soutien et la promotion de l’entrepreneuriat et l’innovation dans le secteur de la mobilité durable à travers le label IRF des start-ups. 

Ce rendez-vous annuel est l’occasion de favoriser le dialogue et la réflexion entre différents opérateurs autour de la question de la mobilité durable. Cette 4ème édition, tenue à quelques semaines de la COP 27, est sous le thème “Décarboner, financer et digitaliser le secteur routier pour une mobilité et une croissance durables”. 

Le secteur du transport constitue le deuxième émetteur de gaz à effet de serre, juste après la production d’électricité à l’échelle internationale. Le transport est ainsi responsable d’un quart des émissions de gaz à effet de serre, dont les trois quarts sont attribués au transport routier” a déclaré Nizar Baraka, le Ministre de l’Equipement et de l’Eau, dans son allocution d’ouverture.

Au Maroc, le secteur du transport et de la logistique produit à lui seul pas moins de 23% des émissions de gaz à effet de serre au niveau national. Dans ce sens, “nous voyons depuis quelques années le secteur s’enrichir de solutions d’économie circulaire, d’électrification, de carburants alternatifs (hydrogène vert, biogaz..), de services d’autopartage, de covoiturage Toutes ces solutions et bien d’autres sont de nature à transformer le paysage, elles représentent de véritables opportunités de décarbonation mais constituent aussi un défi majeur touchant aux infrastructures, aux usages, à la réglementation et nécessitant le développement de nouvelles chaînes de valeur” a ajouté le ministre. 

“Le Maroc a le potentiel de devenir un exemple en mobilité durable” 

Dans une déclaration accordée à Médias 24, la Directrice Générale de l’IRF, Susanna Zammataro, explique le choix du Maroc pour l’organisation de cette conférence. “Nous percevons le Maroc comme l’exemple phare et clé pour l’Afrique. Mais nous estimons aussi que le pays a le potentiel pour devenir un exemple bien au-delà de l’Afrique” a soutenu la directrice.

Elle a rappelé que la mobilité durable rime avec décarbonation, digitalisation et innovation avant de souligner que ‘le Maroc est bien placé sur les trois thématiques. Mais il ne faut pas oublier l’aspect social de ces thématiques”. 

Par ailleurs, la directrice a mis en relief la dimension sécurité dans le cadre de mobilité durable. “ Nous avons quelque 1,3 million de morts sur les routes chaque année dans le monde. C’est comme avoir plusieurs Boeing qui s’écrasent tous les jours sous nos yeux,” a alerté la même source.

Décernement du label Startup de l’IRF 

Dans le cadre de cette édition, l’IRF a remis son Startup Label, destiné à soutenir et valoriser un pool de startups innovantes, fiables et à impact positif dans le domaine de la mobilité durable.

Il s’agit de la deuxième édition de ce Label, qui a mis en concurrence environ 200 startups candidates, pour décrocher le prix qui a finalement été remis à Iris. Cette dernière est une startup canadienne qui collabore avec les concessionnaires et les sociétés d'infrastructure dans le but de prolonger la durée de vie de l'infrastructure routière vieillissante du monde et ce, grâce à l’intelligence artificielle. 

Le point sur la durabilité à ADM

A ce jour, le réseau autoroutier marocain comprend près de 1.800 kilomètres, empruntés quotidiennement par plus de 400.000 véhicules en moyenne et captant un quart de la circulation totale du pays. Ce réseau offre une multitude de services qui accompagnent les déplacements quotidiens de plus de 1.200.000 de voyageurs.

Dans un entretien accordé à Médias 24, Anouar Benazzouz, Directeur Général d’ADM et Président de l’IRF, nous explique qu’en termes de durabilité, la société marocaine partage ses acquis avec les autres pays africains car elle se veut être un leader régional.

Concernant ses ambitions, “la société a déjà atteint son objectif de planter 3 millions d’arbres et poursuit ce projet en plantant 800.000 arbres supplémentairesa précisé la même source avant d’ajouter que “du côté des projets de stabilisation de talus, ADM a déjà finalisé une dizaine d’hectares et pour ambition d’étaler ce projet sur une centaine d’hectares. Il s’agit d’un travail continu, mais il faut accélérer la vitesse” soutient-il. 

On rappelle qu’ADM a mis en place plusieurs programmes matérialisant son engagement envers l’environnement et son écosystème, notamment le programme vert pour la sauvegarde de l’environnement et la réduction de l'empreinte carbone, le programme Azur pour l’intégration des techniques de recyclage et les énergies renouvelables et un programme d’automatisation.

 

Le 17 octobre 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Les régionales de l'investissement de la Banque populaire à Casablanca

Changement climatique : L’Afrique prend son destin en main (Ifrane Forum)