Maroc-Israël : L’accord aérien en voie d'être concrétisé en avril

Quatre jours après l’annonce par des médias israéliens de la signature d’un accord aérien pour lancer des vols directs entre le Maroc et Israël, une source fiable confirme à Médias24 une concrétisation rapide de ses termes. Selon lui, la RAM et les compagnies israéliennes démarreront leurs liaisons courant avril.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/25-01-2021/Lignesariennes.jpg-oui
Maroc-Israël : L’accord aérien en voie d'être concrétisé en avril

Le 25 janvier 2021 à 18:24

Modifié le 26 janvier 2021 à 11:38

Au lendemain de l’approbation par le gouvernement israélien de l’accord visant à établir des relations entre le Maroc et Israël, les choses se précisent sur la date de lancement des vols directs. En effet, la signature d'un accord aérien, jeudi 21 janvier, va désormais permettre aux deux pays d’aller très vite pour lancer leurs liaisons directes mais il faudra d'abord dépasser des considérations conjoncturelles et politiques.

Confirmation de vols directs pour bientôt

En marge de l’approbation, dimanche 24 janvier, par le gouvernement israélien de l’accord global le liant au Maroc, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu a confirmé sur Twitter qu’Israël et le Maroc préparaient des vols directs pour bientôt.

Côté marocain, une source fiable nous confirme le scénario d’un démarrage rapide si d’une part la situation sanitaire s’améliore en Israël et d’autre part si le président Biden confirme la politique de son prédécesseur qui avait proclamé que les provinces du Sud du Royaume étaient marocaines.

La reconduction du confinement en Israël retarde un lancement imminent

« En réalité, le retard actuel s'explique par l’aggravation récente de la situation sanitaire en Israël qui obère toute visibilité sur une éventuelle date de lancement des vols. Prévu initialement pour mars, ce dernier devrait avoir lieu un peu plus tard au second trimestre de l'année en cours. 

« En effet, il n’y a aucune urgence à lancer des lignes directes entre les deux pays, alors que la population israélienne vit en état de confinement général, reconduit depuis plusieurs semaines.

Une suspension des vols internationaux en Israël qui n’arrange rien

« De plus, avec l’explosion récente de cas de Covid-19, Israël a décidé hier (24/01) de suspendre ses vols internationaux et de fermer l’aéroport de Jérusalem, ce lundi à minuit pour au moins une semaine, en raison des craintes élevées relatives à l’importation d’une nouvelle souche du virus.

« Si les vols cargos internationaux seront maintenus, cela ne présente aucune utilité stratégique pour le Maroc qui mise uniquement sur le tourisme, dans les deux sens, des Israéliens d’origine marocaine.

Les premières liaisons aériennes prévues pour mi-avril ou fin-avril au plus tard

« Sachant que le Premier ministre s’est engagé à ce que l’ensemble de la population israélienne soit vaccinée d’ici la fin du mois de mars 2021, il est donc plus que probable qu’Israël ne mettra pas fin à ses mesures restrictives de circulation et ne rouvrira pas ses frontières avant cette date.

« Ce n’est que deux semaines après la fin de la campagne de vaccination censée immuniser les Israéliens de plus de 16 ans sur une population de 9 millions que les vols avec le Maroc pourront être lancés.

« Cela nous ramène donc à 15 jours après la fin mars, soit le 15 avril ou au plus tard fin avril », prédit notre source qui précise que la campagne de vaccination du Maroc devra aussi avoir bien avancé.

Le Maroc attend aussi un signal positif de l’administration Biden

S’il se dit optimiste sur cet agenda, notre interlocuteur tient à ajouter qu’il dépendra également des éventuels développements sur la position de l’administration Biden sur la marocanité du Sahara.

« Si la nouvelle équipe américaine a confirmé qu’elle soutenait la signature des accords Abraham basée sur la reconnaissance US de la marocanité du Sahara, nous attendons un signe supplémentaire qui confirmera que la position du président n’a pas changé à ce sujet », conclut notre interlocuteur qui table sur une déclaration américaine à la presse ou sur un échange entre officiels des deux pays.

Au final, sachant qu’Israël est un partenaire stratégique des Etats-Unis qui viennent d’ailleurs de lui rappeler « leur attachement inébranlable et indéfectible », il apparait donc de moins en moins envisageable que l’administration Biden prenne le risque de remettre en cause l’accord tripartite Maroc-USA-Israël en annulant la proclamation du président Trump sur la marocanité du Sahara…

Maroc-Israël : L’accord aérien en voie d'être concrétisé en avril

Le 25 janvier 2021 à18:24

Modifié le 26 janvier 2021 à 11:38

Quatre jours après l’annonce par des médias israéliens de la signature d’un accord aérien pour lancer des vols directs entre le Maroc et Israël, une source fiable confirme à Médias24 une concrétisation rapide de ses termes. Selon lui, la RAM et les compagnies israéliennes démarreront leurs liaisons courant avril.

com_redaction-20

Au lendemain de l’approbation par le gouvernement israélien de l’accord visant à établir des relations entre le Maroc et Israël, les choses se précisent sur la date de lancement des vols directs. En effet, la signature d'un accord aérien, jeudi 21 janvier, va désormais permettre aux deux pays d’aller très vite pour lancer leurs liaisons directes mais il faudra d'abord dépasser des considérations conjoncturelles et politiques.

Confirmation de vols directs pour bientôt

En marge de l’approbation, dimanche 24 janvier, par le gouvernement israélien de l’accord global le liant au Maroc, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu a confirmé sur Twitter qu’Israël et le Maroc préparaient des vols directs pour bientôt.

Côté marocain, une source fiable nous confirme le scénario d’un démarrage rapide si d’une part la situation sanitaire s’améliore en Israël et d’autre part si le président Biden confirme la politique de son prédécesseur qui avait proclamé que les provinces du Sud du Royaume étaient marocaines.

La reconduction du confinement en Israël retarde un lancement imminent

« En réalité, le retard actuel s'explique par l’aggravation récente de la situation sanitaire en Israël qui obère toute visibilité sur une éventuelle date de lancement des vols. Prévu initialement pour mars, ce dernier devrait avoir lieu un peu plus tard au second trimestre de l'année en cours. 

« En effet, il n’y a aucune urgence à lancer des lignes directes entre les deux pays, alors que la population israélienne vit en état de confinement général, reconduit depuis plusieurs semaines.

Une suspension des vols internationaux en Israël qui n’arrange rien

« De plus, avec l’explosion récente de cas de Covid-19, Israël a décidé hier (24/01) de suspendre ses vols internationaux et de fermer l’aéroport de Jérusalem, ce lundi à minuit pour au moins une semaine, en raison des craintes élevées relatives à l’importation d’une nouvelle souche du virus.

« Si les vols cargos internationaux seront maintenus, cela ne présente aucune utilité stratégique pour le Maroc qui mise uniquement sur le tourisme, dans les deux sens, des Israéliens d’origine marocaine.

Les premières liaisons aériennes prévues pour mi-avril ou fin-avril au plus tard

« Sachant que le Premier ministre s’est engagé à ce que l’ensemble de la population israélienne soit vaccinée d’ici la fin du mois de mars 2021, il est donc plus que probable qu’Israël ne mettra pas fin à ses mesures restrictives de circulation et ne rouvrira pas ses frontières avant cette date.

« Ce n’est que deux semaines après la fin de la campagne de vaccination censée immuniser les Israéliens de plus de 16 ans sur une population de 9 millions que les vols avec le Maroc pourront être lancés.

« Cela nous ramène donc à 15 jours après la fin mars, soit le 15 avril ou au plus tard fin avril », prédit notre source qui précise que la campagne de vaccination du Maroc devra aussi avoir bien avancé.

Le Maroc attend aussi un signal positif de l’administration Biden

S’il se dit optimiste sur cet agenda, notre interlocuteur tient à ajouter qu’il dépendra également des éventuels développements sur la position de l’administration Biden sur la marocanité du Sahara.

« Si la nouvelle équipe américaine a confirmé qu’elle soutenait la signature des accords Abraham basée sur la reconnaissance US de la marocanité du Sahara, nous attendons un signe supplémentaire qui confirmera que la position du président n’a pas changé à ce sujet », conclut notre interlocuteur qui table sur une déclaration américaine à la presse ou sur un échange entre officiels des deux pays.

Au final, sachant qu’Israël est un partenaire stratégique des Etats-Unis qui viennent d’ailleurs de lui rappeler « leur attachement inébranlable et indéfectible », il apparait donc de moins en moins envisageable que l’administration Biden prenne le risque de remettre en cause l’accord tripartite Maroc-USA-Israël en annulant la proclamation du président Trump sur la marocanité du Sahara…

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

DOUJA PROMOTION : Indicateurs du 4ème trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.