Gaz: l’ONEE achètera à Sound Energy 5 milliards de mètres cubes en 10 ans

La société anglaise a signé, mardi 29 octobre, un protocole d’accord avec l’Office national de l’électricité et de l’eau potable pour lui vendre un total de 5 milliards de mètres cubes de gaz naturel issu de Tendrara. Ce contrat permettra à l’ONEE de sécuriser ses approvisionnements pour alimenter ses centrales électriques pendant dix ans et ramènera, la 1ère année, 84 millions de dollars à Sound Energy.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/30-10-2019/SOUND.jpg-oui
Gaz: l’ONEE achètera à Sound Energy 5 milliards de mètres cubes en 10 ans Sound Energy va vendre son gaz à l'ONEE

Le 30 octobre 2019 à 16:16

Modifié le 31 octobre 2019 à 10:00

Un protocole d'accord relatif à la vente du gaz naturel issu de la concession Tendrara a été signé mardi 29 octobre 2019 par le directeur général de l’ONEE Abderrahim El Hafidi et le DG de la société Sound Energy Mohamed Seghiri.

En effet, après plusieurs annonces sur de grandes découvertes imminentes, Sound Energy a fini par arrêter tout nouveau forage pour exploiter d'anciens puits recelant des réserves gazières prouvées.

Sound Energy joue la carte des puits creusés avant son arrivée au Maroc

Faute de réserves suffisamment importantes dans les puits TE-8, TE-9 et TE-10 qu’elle a elle-même forés, la société anglaise a décidé de vendre à l’ONEE le gaz exploitable d’anciens puits déjà creusés qui recèleraient, selon plusieurs sources sûres, un minimum de 9 milliards de mètres cubes.

Sollicitée par Médias24, une source proche de l’opérateur confirme que le bassin de terrain qui produira le gaz vendu à l’ONEE regroupe les puits creusés puis abandonnés par des sociétés de prospection qui avaient tenté leur chance avant Sound Energy comme l’italienne AGIP dans les années 1970.

"En l’occurrence, il s’agit de la zone transformée en concession d’exploitation Tendrara qui a été attribuée le 17 août 2018 à Sound Energy pour une durée de 25 ans renouvelable.

"Dans cette concession, il existe plusieurs puits d’exploration et d’appréciation qui avaient été creusés pour démontrer le potentiel du gisement.

"Certains comme le TE-5 et TE-6 deviendront producteurs tandis que d’autres comme le TE-7 ne le seront pas mais ce qui est sûr, c'est qu’il y aura de nouveaux forages pour développer la zone et tâcher d’augmenter la production", précise notre source.

0,5 milliard de mètres cubes commercialisés chaque année

Interrogée également, une source proche de l’Onhym, partenaire de SE, nous révèle que le protocole d’accord entre SE et la compagnie marocaine de production d’électricité prévoit une production annuelle moyenne de 0,5 milliard de mètres cubes (environ 48,4 millions de pieds cubes par jour).

"Le contrat prévoit une augmentation de la capacité de production jusqu’à un rythme journalier de 60 millions de pieds cubes qui donnera lieu à une nouvelle négociation dans le contrat de vente final.

"Les montants du prix du gaz et des ventes de Sound à l’ONEE ne seront communiqués qu’à partir du moment où la production sera raccordée au point M04 du gazoduc Maghreb-Europe.

84 millions de dollars de revenus bruts la première année

"Pour la première année, le protocole d’accord comprend un prix unitaire fixe pour un volume minimal de 0,3 milliard de mètres cubes de gaz naturel, soit des revenus bruts de 84 millions de dollars pour Sound Energy et ses deux partenaires à savoir l’Onhym (25%) et la société OGIF" (20%).

"L’ONEE s’engage à payer les 0,3 premiers milliard de m3 de gaz que SE devra livrer au prix de 84 millions de dollars. Pour la quantité supérieure à 0,3 milliard de m3, le prix n’a pas encore fixé ; il devra être négocié dans le contrat final", précise notre source.

Ainsi, en convenant d'un prix fixe pour les volumes initiaux, Sound Energy bénéficiera d'une partie de ses revenus non soumise aux fluctuations des prix des produits de base, ce qui devrait offrir une plus grande certitude quant au financement nécessaire à la construction de l'infrastructure de production.

Premières livraisons en 2020 ou 2021

En effet, avant de pouvoir livrer l’ONEE, Sound Energy devra d’abord finir de construire une station de traitement gazier, une station de compression (CPF) et enfin un pipeline qui permettra d’acheminer le gaz de Tendrara jusqu’au point de livraison du Gazoduc Maghreb Europe, situé à 120 kilomètres.

En attendant, en vertu du protocole d'accord signé, les deux parties s’engagent à poursuivre des négociations en vue de conclure un contrat définitif avant la fin de l'année civile 2019 pour que les premières livraisons de gaz puissent commencer en 2020 ou 2021.

Une fois signé, le contrat final sera valable durant 10 ans et renouvelable automatiquement pour des périodes supplémentaires de cinq ans, sauf dénonciation par l'une des parties moyennant un préavis d'un an.

Sound Energy va vendre son gaz à l'ONEE

Gaz: l’ONEE achètera à Sound Energy 5 milliards de mètres cubes en 10 ans

Le 30 octobre 2019 à16:16

Modifié le 31 octobre 2019 à 10:00

La société anglaise a signé, mardi 29 octobre, un protocole d’accord avec l’Office national de l’électricité et de l’eau potable pour lui vendre un total de 5 milliards de mètres cubes de gaz naturel issu de Tendrara. Ce contrat permettra à l’ONEE de sécuriser ses approvisionnements pour alimenter ses centrales électriques pendant dix ans et ramènera, la 1ère année, 84 millions de dollars à Sound Energy.

Un protocole d'accord relatif à la vente du gaz naturel issu de la concession Tendrara a été signé mardi 29 octobre 2019 par le directeur général de l’ONEE Abderrahim El Hafidi et le DG de la société Sound Energy Mohamed Seghiri.

En effet, après plusieurs annonces sur de grandes découvertes imminentes, Sound Energy a fini par arrêter tout nouveau forage pour exploiter d'anciens puits recelant des réserves gazières prouvées.

Sound Energy joue la carte des puits creusés avant son arrivée au Maroc

Faute de réserves suffisamment importantes dans les puits TE-8, TE-9 et TE-10 qu’elle a elle-même forés, la société anglaise a décidé de vendre à l’ONEE le gaz exploitable d’anciens puits déjà creusés qui recèleraient, selon plusieurs sources sûres, un minimum de 9 milliards de mètres cubes.

Sollicitée par Médias24, une source proche de l’opérateur confirme que le bassin de terrain qui produira le gaz vendu à l’ONEE regroupe les puits creusés puis abandonnés par des sociétés de prospection qui avaient tenté leur chance avant Sound Energy comme l’italienne AGIP dans les années 1970.

"En l’occurrence, il s’agit de la zone transformée en concession d’exploitation Tendrara qui a été attribuée le 17 août 2018 à Sound Energy pour une durée de 25 ans renouvelable.

"Dans cette concession, il existe plusieurs puits d’exploration et d’appréciation qui avaient été creusés pour démontrer le potentiel du gisement.

"Certains comme le TE-5 et TE-6 deviendront producteurs tandis que d’autres comme le TE-7 ne le seront pas mais ce qui est sûr, c'est qu’il y aura de nouveaux forages pour développer la zone et tâcher d’augmenter la production", précise notre source.

0,5 milliard de mètres cubes commercialisés chaque année

Interrogée également, une source proche de l’Onhym, partenaire de SE, nous révèle que le protocole d’accord entre SE et la compagnie marocaine de production d’électricité prévoit une production annuelle moyenne de 0,5 milliard de mètres cubes (environ 48,4 millions de pieds cubes par jour).

"Le contrat prévoit une augmentation de la capacité de production jusqu’à un rythme journalier de 60 millions de pieds cubes qui donnera lieu à une nouvelle négociation dans le contrat de vente final.

"Les montants du prix du gaz et des ventes de Sound à l’ONEE ne seront communiqués qu’à partir du moment où la production sera raccordée au point M04 du gazoduc Maghreb-Europe.

84 millions de dollars de revenus bruts la première année

"Pour la première année, le protocole d’accord comprend un prix unitaire fixe pour un volume minimal de 0,3 milliard de mètres cubes de gaz naturel, soit des revenus bruts de 84 millions de dollars pour Sound Energy et ses deux partenaires à savoir l’Onhym (25%) et la société OGIF" (20%).

"L’ONEE s’engage à payer les 0,3 premiers milliard de m3 de gaz que SE devra livrer au prix de 84 millions de dollars. Pour la quantité supérieure à 0,3 milliard de m3, le prix n’a pas encore fixé ; il devra être négocié dans le contrat final", précise notre source.

Ainsi, en convenant d'un prix fixe pour les volumes initiaux, Sound Energy bénéficiera d'une partie de ses revenus non soumise aux fluctuations des prix des produits de base, ce qui devrait offrir une plus grande certitude quant au financement nécessaire à la construction de l'infrastructure de production.

Premières livraisons en 2020 ou 2021

En effet, avant de pouvoir livrer l’ONEE, Sound Energy devra d’abord finir de construire une station de traitement gazier, une station de compression (CPF) et enfin un pipeline qui permettra d’acheminer le gaz de Tendrara jusqu’au point de livraison du Gazoduc Maghreb Europe, situé à 120 kilomètres.

En attendant, en vertu du protocole d'accord signé, les deux parties s’engagent à poursuivre des négociations en vue de conclure un contrat définitif avant la fin de l'année civile 2019 pour que les premières livraisons de gaz puissent commencer en 2020 ou 2021.

Une fois signé, le contrat final sera valable durant 10 ans et renouvelable automatiquement pour des périodes supplémentaires de cinq ans, sauf dénonciation par l'une des parties moyennant un préavis d'un an.

A lire aussi


Communication financière

Sonasid : Résultats du 1er semestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.