Annulation du Siam: les coopératives entre déception et résignation

Les coopératives ne cachent pas leur déception après l'annulation du Salon international de l'agriculture de Meknès à cause du coronavirus. Au-delà des ventes lors du salon, plusieurs opérateurs misent sur les contacts établis lors de ce rendez-vous annuel.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/09-03-2020/siam20190.jpg-oui
Annulation du SIAM : les coopératives entre déception et résignation

Le 09 mars 2020 à 17:05

Modifié le 09 mars 2020 à 21:10

Prévu initialement du 14 au 19 avril prochain, le Siam a été annulé, au grand dam des coopératives marocaines, qui misent beaucoup sur ce rendez-vous pour commercialiser leurs produits mais aussi pour élargir leur réseau.

Médias24 a sondé un nombre de coopératives adeptes du Siam, opérant sur le segment des produits du terroir, pôle très convoité par les visiteurs du Salon. Un seul mot d'ordre: l'intérêt général prime.

Reconnaissant une grosse déception, les interlocuteurs sont unanimes quant à la "sagesse" de la décision d'annulation. Cette dernière étant liée aux mesures de sécurité face à l’épidémie du Covid-19 et qui recommandent la restriction des grandes manifestations et rassemblements de masse dans le Royaume.

"C’était une mesure de bon sens que d’annuler le salon pour parer à tout risque", nous déclarent d'emblée des présidents et représentants de coopératives nationales.

Cette édition est bel est bien annulée. Les opérateurs espéraient un report. Certains avaient démarré les préparatifs, d'autres se sont fait certifier auprès de l'Onssa pour pouvoir participer.

"Nous aurions espéré un report, mais vu la situation actuelle, les professionnels n’ont d’autres choix que de se résigner", déclare un représentant de la coopérative agricole El Bougrinia (Sefrou), opérant dans la commercialisation de pruneaux et qui a réalisé 10% de son chiffre d'affaires annuel lors de l'édition 2019 du Siam.

Même son de cloche pour Mohamed Belhoussaine, président de Dar Azaafaran" (Taliouine), qui insiste sur l'intérêt général avant tout. "La participation lors de la dernière édition a permis aux coopératives d'écouler 20 tonnes de safran, réalisant 10% du chiffre d’affaires annuel", a-t-il soutenu.

Au-delà de ses retombées commerciales, plusieurs opérateurs y voient une opportunité de communication et misent sur les contacts établis lors des 5 jours du SIAM.

"Le SIAM est certes l'occasion pour commercialiser nos produits, mais aussi pour établir les contacts et bénéficier de l'expertise d'autres opérateurs internationaux", affirme le président du GIE Lemta de Fès, opérant dans la production de l'huile d'olive.

"Ce Salon nous permet de rencontrer d'autres participants venus avec des idées et des projets innovants, bénéficier du conseil, de l'accompagnement, de l'orientation et des projets de formation nécessaires". 

"C'est aussi un lieu de rencontres BtoB et de signatures de partenariats qui donnent un coup de fouet aux exportations marocaines", rappelle notre interlocuteur.

La décision d'annulation est tombée le 2 mars, via un communiqué du ministère de l'Agriculture, suite à la confirmation du premier cas de coronavirus au Maroc.

Organisé en 10 pôles, sous le thème "Agriculture marocaine à l’ère de l’innovation digitale", le SIAM tablait sur 1.400 exposants représentant 65 pays. 900.000 visiteurs étaient attendus pour cette édition 2020.

Plus de 850.000 personnes ont visité les différents pôles du 14e Salon international de l'agriculture au Maroc en 2019, selon les organisateurs. Un engouement particulier est constaté pour le pôle des produits du terroir où pas moins de 325 coopératives exposent leurs produits. 

Annulation du Siam: les coopératives entre déception et résignation

Le 09 mars 2020 à17:06

Modifié le 09 mars 2020 à 21:10

Les coopératives ne cachent pas leur déception après l'annulation du Salon international de l'agriculture de Meknès à cause du coronavirus. Au-delà des ventes lors du salon, plusieurs opérateurs misent sur les contacts établis lors de ce rendez-vous annuel.

Prévu initialement du 14 au 19 avril prochain, le Siam a été annulé, au grand dam des coopératives marocaines, qui misent beaucoup sur ce rendez-vous pour commercialiser leurs produits mais aussi pour élargir leur réseau.

Médias24 a sondé un nombre de coopératives adeptes du Siam, opérant sur le segment des produits du terroir, pôle très convoité par les visiteurs du Salon. Un seul mot d'ordre: l'intérêt général prime.

Reconnaissant une grosse déception, les interlocuteurs sont unanimes quant à la "sagesse" de la décision d'annulation. Cette dernière étant liée aux mesures de sécurité face à l’épidémie du Covid-19 et qui recommandent la restriction des grandes manifestations et rassemblements de masse dans le Royaume.

"C’était une mesure de bon sens que d’annuler le salon pour parer à tout risque", nous déclarent d'emblée des présidents et représentants de coopératives nationales.

Cette édition est bel est bien annulée. Les opérateurs espéraient un report. Certains avaient démarré les préparatifs, d'autres se sont fait certifier auprès de l'Onssa pour pouvoir participer.

"Nous aurions espéré un report, mais vu la situation actuelle, les professionnels n’ont d’autres choix que de se résigner", déclare un représentant de la coopérative agricole El Bougrinia (Sefrou), opérant dans la commercialisation de pruneaux et qui a réalisé 10% de son chiffre d'affaires annuel lors de l'édition 2019 du Siam.

Même son de cloche pour Mohamed Belhoussaine, président de Dar Azaafaran" (Taliouine), qui insiste sur l'intérêt général avant tout. "La participation lors de la dernière édition a permis aux coopératives d'écouler 20 tonnes de safran, réalisant 10% du chiffre d’affaires annuel", a-t-il soutenu.

Au-delà de ses retombées commerciales, plusieurs opérateurs y voient une opportunité de communication et misent sur les contacts établis lors des 5 jours du SIAM.

"Le SIAM est certes l'occasion pour commercialiser nos produits, mais aussi pour établir les contacts et bénéficier de l'expertise d'autres opérateurs internationaux", affirme le président du GIE Lemta de Fès, opérant dans la production de l'huile d'olive.

"Ce Salon nous permet de rencontrer d'autres participants venus avec des idées et des projets innovants, bénéficier du conseil, de l'accompagnement, de l'orientation et des projets de formation nécessaires". 

"C'est aussi un lieu de rencontres BtoB et de signatures de partenariats qui donnent un coup de fouet aux exportations marocaines", rappelle notre interlocuteur.

La décision d'annulation est tombée le 2 mars, via un communiqué du ministère de l'Agriculture, suite à la confirmation du premier cas de coronavirus au Maroc.

Organisé en 10 pôles, sous le thème "Agriculture marocaine à l’ère de l’innovation digitale", le SIAM tablait sur 1.400 exposants représentant 65 pays. 900.000 visiteurs étaient attendus pour cette édition 2020.

Plus de 850.000 personnes ont visité les différents pôles du 14e Salon international de l'agriculture au Maroc en 2019, selon les organisateurs. Un engouement particulier est constaté pour le pôle des produits du terroir où pas moins de 325 coopératives exposent leurs produits. 

A lire aussi


Communication financière

Sonasid : communiqué post assemblée générale ordinaire & extraordinaire des actionnaires, tenue le 30 juin 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.