ADM fait économiser à l'Etat 13 MMDH pour sa recapitalisation en 2016-2030

Le directeur général de la société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM), Anouar Benazzouz, a présenté, mardi 18 juin, devant la Commission parlementaire chargée du contrôle des Finances publiques, les grandes lignes de l’évolution des fondamentaux de la société durant les cinq dernières années.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/18-06-2019/PhotoADM180619.jpg-oui
ADM fait économiser à l'Etat 13 MMDH pour sa recapitalisation en 2016-2030

Le 18 juin 2019 à 13:39

Modifié le 19 juin 2019 à 13:15

Rappelons qu'ADM était l’une des entreprises publiques les plus endettées au Maroc. Elle enregistrait constamment des résultats déficitaires. A fin 2015, son déficit s’élevait à 2,1 MMDH. Sa dette représentait environ 5 fois ses fonds propres. 

Dans un rapport publié en 2016, la Cour des comptes a alerté sur la situation fragile de la société.

Celle-ci a ainsi entamé un plan de restructuration financière qui lui a permis d’afficher un résultat positif dès 2017, au lieu d'attendre 2030 comme prévu par le contrat programme 2008-2015 établi avec l’Etat, et donc de gagner 13 ans.

ADM a pu réduire ses besoins en recapitalisation (que devait assurer l’Etat) de 13 milliards de DH sur la période 2016-2030 par rapport aux prévisions du contrat-programme.

L’endettement de la société est passé à 39 MMDH en 2018. Sa dette représente 1,5 fois ses fonds propres.

La réforme financière menée par Autoroutes du Maroc lui a donc permis de baisser l'endettement durant les trois années précédentes (entre 2015 et 2018), à travers notamment la restructuration et le rééchelonnement de la moitié de sa dette et l’émission d'obligations garanties à très long terme (30 ans).

La société a également réalisé un résultat net de 45 MDH, pour la première fois, en 2017 et un résultat net de 104 MDH en 2018.

Toutefois ADM attend toujours de récupérer un crédit TVA de 4,3 MMDH que l’Etat devait lui remettre à la fin de l'année 2018. En attendant la société a signé plusieurs conventions avec l’Etat pour être exonérée de TVA sur certains projets d’investissement.

Rappelons qu'Autoroutes du Maroc a, depuis sa création, investi un peu plus de 55 MMDH pour la construction d’un réseau autoroutier de 1.800 KM, plaçant le Maroc en première position en Afrique Nord et en deuxième position sur le continent africain. Ce réseau est emprunté quotidiennement par plus de 400.000 véhicules et capte un quart de la circulation totale du pays.

ADM compte 100 gares de péage, avec 620 passages, dont 146 dédiés au service de télépéage Jawaz. Notons qu'à ce jour, le nombre d’utilisateurs du service Jawaz est de 500.000 personnes.  

Tags : ADM

ADM fait économiser à l'Etat 13 MMDH pour sa recapitalisation en 2016-2030

Le 18 juin 2019 à14:59

Modifié le 19 juin 2019 à 13:15

Le directeur général de la société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM), Anouar Benazzouz, a présenté, mardi 18 juin, devant la Commission parlementaire chargée du contrôle des Finances publiques, les grandes lignes de l’évolution des fondamentaux de la société durant les cinq dernières années.

com_redaction-10

Rappelons qu'ADM était l’une des entreprises publiques les plus endettées au Maroc. Elle enregistrait constamment des résultats déficitaires. A fin 2015, son déficit s’élevait à 2,1 MMDH. Sa dette représentait environ 5 fois ses fonds propres. 

Dans un rapport publié en 2016, la Cour des comptes a alerté sur la situation fragile de la société.

Celle-ci a ainsi entamé un plan de restructuration financière qui lui a permis d’afficher un résultat positif dès 2017, au lieu d'attendre 2030 comme prévu par le contrat programme 2008-2015 établi avec l’Etat, et donc de gagner 13 ans.

ADM a pu réduire ses besoins en recapitalisation (que devait assurer l’Etat) de 13 milliards de DH sur la période 2016-2030 par rapport aux prévisions du contrat-programme.

L’endettement de la société est passé à 39 MMDH en 2018. Sa dette représente 1,5 fois ses fonds propres.

La réforme financière menée par Autoroutes du Maroc lui a donc permis de baisser l'endettement durant les trois années précédentes (entre 2015 et 2018), à travers notamment la restructuration et le rééchelonnement de la moitié de sa dette et l’émission d'obligations garanties à très long terme (30 ans).

La société a également réalisé un résultat net de 45 MDH, pour la première fois, en 2017 et un résultat net de 104 MDH en 2018.

Toutefois ADM attend toujours de récupérer un crédit TVA de 4,3 MMDH que l’Etat devait lui remettre à la fin de l'année 2018. En attendant la société a signé plusieurs conventions avec l’Etat pour être exonérée de TVA sur certains projets d’investissement.

Rappelons qu'Autoroutes du Maroc a, depuis sa création, investi un peu plus de 55 MMDH pour la construction d’un réseau autoroutier de 1.800 KM, plaçant le Maroc en première position en Afrique Nord et en deuxième position sur le continent africain. Ce réseau est emprunté quotidiennement par plus de 400.000 véhicules et capte un quart de la circulation totale du pays.

ADM compte 100 gares de péage, avec 620 passages, dont 146 dédiés au service de télépéage Jawaz. Notons qu'à ce jour, le nombre d’utilisateurs du service Jawaz est de 500.000 personnes.  

A lire aussi


Communication financière

Publication complémentaire suite à l’avis réunion de l’assemblée générale extraordinaire de la société ALUMINIUM DU MAROC SA

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.