De gros risques pèsent sur Delattre Levivier Maroc

La société connaît des difficultés de trésorerie et de gros contrats sont compromis. Son activité et ses résultats sont en baisse. L’issue des conflits en cours avec les clients sea connue dans quelques semaines. Si les décisions sont défavorables, ce fleuron de l’industrie métallique risque de connaître le même sort que Stroc Industrie et Buzzichelli.

Selon des informations obtenues par LeBoursier de sources professionnelles, Delattre Levivier Maroc connaît de grosses difficultés.

Cette société cotée en bourse et considérée comme un fleuron de l’industrie métallique est en proie à des tensions de trésorerie qui se traduisent par des retards de versement des salaires et de paiement de certaines factures.

Plusieurs démissions de responsables nous ont été rapportées.

Selon les mêmes sources, l’activité est au ralenti, les ateliers se vident et seuls les anciens contrats sont en cours d’achèvement. Autrement dit, pas de nouvelles comandes.

Retrouvez le détail de la situation, les explications du directeur général de DLM, la situation comptable de la société et les risques qu'elle encourt dans cet article de LeBoursier.

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
De gros risques pèsent sur Delattre Levivier Maroc

La société connaît des difficultés de trésorerie et de gros contrats sont compromis. Son activité et ses résultats sont en baisse. L’issue des conflits en cours avec les clients sea connue dans quelques semaines. Si les décisions sont défavorables, ce fleuron de l’industrie métallique risque de connaître le même sort que Stroc Industrie et Buzzichelli.

Selon des informations obtenues par LeBoursier de sources professionnelles, Delattre Levivier Maroc connaît de grosses difficultés.

Cette société cotée en bourse et considérée comme un fleuron de l’industrie métallique est en proie à des tensions de trésorerie qui se traduisent par des retards de versement des salaires et de paiement de certaines factures.

Plusieurs démissions de responsables nous ont été rapportées.

Selon les mêmes sources, l’activité est au ralenti, les ateliers se vident et seuls les anciens contrats sont en cours d’achèvement. Autrement dit, pas de nouvelles comandes.

Retrouvez le détail de la situation, les explications du directeur général de DLM, la situation comptable de la société et les risques qu'elle encourt dans cet article de LeBoursier.

Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.