Macron appelle à “l'apaisement” des tensions entre l'Algérie et le Maroc

Le président français Emmanuel Macron a affirmé dans une interview au magazine “Le Point”, "ne pas croire à une guerre entre le Maroc et l'Algérie" et a appelé à "l'apaisement" des tensions entre les deux voisins.

Macron appelle à “l'apaisement” des tensions entre l'Algérie et le Maroc

Le 12 janvier 2023 à 13h33

Modifié 12 janvier 2023 à 14h04

Le président français Emmanuel Macron a affirmé dans une interview au magazine “Le Point”, "ne pas croire à une guerre entre le Maroc et l'Algérie" et a appelé à "l'apaisement" des tensions entre les deux voisins.

Dans un entretien avec l'écrivain algérien Kamel Daoud à l'hebdomadaire français Le Point, publié mercredi soir, Emmanuel Macron a appelé à "l'apaisement" des tensions entre l'Algérie et le Maroc, les deux puissances rivales dans la région. Il dit ne pas croire à une guerre entre ces voisins, tout en relevant "la spéculation chez les uns, le fantasme chez les autres et même la volonté de guerre chez certains".

Sur un autre registre, le président français Emmanuel Macron estime qu’il n’a "pas à demander pardon" à l’Algérie pour la colonisation, mais espère accueillir Abdelmajid Tebboune en France en 2023 pour "poursuivre le travail de mémoire et de réconciliation entre les deux pays".

"Je n'ai pas à demander pardon, ce n'est pas le sujet, le mot romprait tous les liens", explique Macron.

"Le pire serait de conclure : on s'excuse et chacun reprend son chemin", dit-il. "Le travail de mémoire et d'histoire n'est pas un solde de tout compte", poursuit-il.

"C'est, bien au contraire, soutenir que dedans il y a de l'inqualifiable, de l'incompris, de l'indécidable peut-être, de l'impardonnable", souligne-t-il.

La question des excuses est au cœur de la relation bilatérale et des tensions récurrentes entre les deux pays.

En 2020, l'Algérie avait fraîchement accueilli un rapport de l'historien français Benjamin Stora préconisant une série de gestes pour tenter de réconcilier les deux pays, tout en excluant "repentance" et "excuses".

"J'espère d'ailleurs que le président Tebboune pourra venir en 2023 en France", relève par ailleurs Emmanuel Macron, afin de poursuivre "un travail d'amitié inédit" après la visite que lui-même a effectuée en Algérie en août 2022.

Interrogé sur la possibilité d'une cérémonie de recueillement du président algérien sur les sépultures des membres de la suite d'Abdelkader, héros de la résistance à la colonisation française, enterrés à Amboise, il a estimé que ce serait "un très beau et très fort moment" et qu'il le "souhaitait".

"Je crois que cela fera sens dans l'histoire du peuple algérien. Pour le peuple français, ce sera l'occasion de comprendre des réalités souvent cachées", dit-il encore.

(Avec AFP)

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

RCI Finance Maroc: Communiqué de Presse

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.