χ

Les averses localement fortes prédominent le paysage pluviométrique en ce début octobre

Si la mi-septembre a été caractérisée par quelques épisodes pluvieux très faibles, ce début d’octobre est marqué par des averses localement fortes. De quoi inonder passagèrement certaines villes du pays.

Les averses localement fortes prédominent le paysage pluviométrique en ce début octobre

Le 13 octobre 2022 à 9h03

Modifié 13 octobre 2022 à 18h10

Si la mi-septembre a été caractérisée par quelques épisodes pluvieux très faibles, ce début d’octobre est marqué par des averses localement fortes. De quoi inonder passagèrement certaines villes du pays.

Les premières pluies d’octobre, qui marquent une transition définitive vers la saison automnale, ont été relevées de 12h00 vendredi 7 octobre à 12h00 samedi 8 octobre. Dans le détail, quatre millimètres ont été enregistrés à Ouarzazate, tandis que les hauteurs de pluies ont atteint respectivement 3 millimètres à Errachidia, 2 millimètres à Taroudant et un millimètre au niveau de Zagora et Benguerir.

De 12h00 du lundi 10 octobre à 12h00 au mardi 11 octobre, des pluies ont été relevées à Settat et Rabat-Salé (4 mm), à Bouarfa et à El Jadida (3 mm), à Casablanca, Mohammedia, Kénitra et Fès-Saïs (2 mm) et à Benslimane et à Oujda (1 mm).

Mais les pluies les plus significatives, jusqu’à présent, ont eu lieu du mardi 11 octobre au mercredi 12 octobre. Voici, tel qu’établi par la Direction de la météorologie nationale (DMN), le bilan relevé de 6h du mardi 11 octobre à 6h du lendemain :

- Ifrane : 28 mm ; Fès : 27 mm ; Meknès : 26 mm ; Oujda : 22 mm ; Taourirt : 12 mm ; Béni Mellal : 11 mm ; Al Hoceima : 7 mm ; Kénitra, Rabat-Salé, Settat et Marrakech : 4 mm ; El Jadida : 3 mm ; Nador, Mohammedia, Casablanca et Rabat : 2 mm ; Benslimane, Midelt et Tan Tan : 1 mm.

La dépression météorologique à l’origine des dernières précipitations 

“Notre pays est, depuis mardi 11 octobre, sous l’influence d’une zone dépressionnaire en altitude”, nous explique Houcine Youabed, chargé de communication à la DMN. En météorologie, la dépression désigne une zone fermée de basse pression atmosphérique relative à celle du voisinage au même niveau.

Les dépressions sont souvent associées au mauvais temps, car la dynamique qui entoure une dépression présuppose l’existence de courants ascendants qui provoquent des nuages et des précipitations.

“Cette zone de basses pressions a dirigé un flux humide du Sud-ouest vers les régions Nord et Est du pays. Ce flux maritime de l’Ouest a donné lieu, pendant la journée du mardi 11 octobre, à des pluies sur les plaines atlantiques Nord et les régions de Saïss. Des nuages instables accompagnés de pluies ou d’averses orageuses ont également intéressé les reliefs du Haut et du Moyen Atlas, leurs plaines voisines, le Rif et l’Oriental”, précise Houcine Youabed.

Selon lui, cette perturbation devrait se poursuivre jusqu’au jeudi 13 octobre, date à laquelle des pluies ou des averses sont prévues dans l’Oriental, le Moyen Atlas, le Rif, le Saïss et la Méditerranée.

Pour ce mercredi 12 octobre, la DMN présage la survenue de pluies ou d’averses parfois orageuses sur les Haut et Moyen Atlas ainsi que sur leurs plaines, sur le Rif, le Saïss, les plateaux de phosphate, l’Oriental et la rive méditerranéenne.

Un paysage pluviométrique marqué par des inondations 

Les pluies localement fortes, survenues principalement pendant la journée du mardi 11 octobre, ont provoqué des inondations dans certaines villes, notamment à Fès, où plusieurs ruelles se sont retrouvées sous l’eau à la suite d’importantes précipitations, rapportent les médias locaux.

Joint antérieurement par Médias24, le climatologue Saïd Karrouk nous a confié que la saison automnale en cours pouvait être une phase de retour des précipitations au Maroc, avec un risque d’inondations.

“Notre atmosphère emmagasine des quantités trop élevées d’eau évaporée, en raison des températures élevées enregistrées dans notre pays depuis début juin dernier. En cas de retour des précipitations, les eaux météoriques pourraient atteindre des niveaux très élevés et donc provoquer, potentiellement, des inondations”, a-t-il relevé.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

TGCC: Indicateurs trimestriels au 30 septembre 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.