La réutilisation des eaux usées permettra à Amendis d’économiser 2,8 millions de m³ par an

A Tanger et Tétouan, la société de gestion et de distribution de l’eau, Amendis, a économisé 6,3 millions de m³ d’eau potable entre 2016 et 2021 grâce à la réutilisation des eaux usées. Elle ambitionne d’en économiser 2,8 Mm³ par an à partir de 2023.

La réutilisation des eaux usées permettra à Amendis d’économiser 2,8 millions de m³ par an

Le 28 septembre 2022 à 12h42

Modifié 28 septembre 2022 à 13h44

A Tanger et Tétouan, la société de gestion et de distribution de l’eau, Amendis, a économisé 6,3 millions de m³ d’eau potable entre 2016 et 2021 grâce à la réutilisation des eaux usées. Elle ambitionne d’en économiser 2,8 Mm³ par an à partir de 2023.

  • Amendis gère la distribution de l’eau à Tétouan et Tanger.
  • 20% de l’eau distribuée est perdue dans les fuites et les fraudes.
  • La société mise sur la réutilisation des eaux usées traitées pour préserver l’eau potable. Fin 2022, 75% de la surface totale des espaces verts era arrosée par les eaux usées traitées

A Tanger et Tétouan, où la distribution de l'eau est gérée par Amendis, il est procédé à “l'ajustement de la pression en permanence, grâce notamment à des stabilisateurs de pression installés sur l'ensemble du réseau, sans impact sur la quantité d'eau distribuée”, explique cette régie, jointe par Médias24.

Que signifie “procéder à l'ajustement de la pression” ? S'agit-il d'une formulation savante pour éviter de dire “baisse de débit” ?

“Nous avons 160 stabilisateurs de pression répartis sur l'ensemble du réseau, dont certains fonctionnent en bi-étages (consigne de pression plus basse la nuit que le jour). Ce sont ces équipements qui nous permettent de mieux maîtriser la pression sur l'ensemble de la ville, malgré les grandes variations de topographie entre les quartiers”, répond notre source d'Amendis.

La quantité d'eau économisée reste toutefois difficile à estimer, nous assure-t-on, “car cette pratique de gestion des pressions a été mise en place depuis 2005 de manière progressive. L'économie réalisée ces dernières années est d'environ 300.000 m³ par an”.

Une consommation stable malgré la hausse du nombre de clients

Concernant la consommation de l'eau à Tétouan et Tanger, Amendis nous apprend qu’à “la mi-septembre, la moyenne de consommation journalière d’eau introduite dans 4.727 km de réseau d'eau potable était d’environ 220.000 m³ par jour à Tanger et de 104.000 m³/j à Tétouan, soit un total de plus de 300.000 m³/j”.

Et de poursuivre : “La tendance en septembre 2022 par rapport au mois de septembre 2021 est stable, voire en légère baisse : +0,7% à Tétouan et -1,7% à Tanger, alors que le nombre de clients continue d'augmenter : +3,7% à Tétouan et +5,1% à Tanger.”

“Déploiement massif des eaux utilisées traitées et réutilisées pour l'irrigation”

Selon notre source, “ceci témoigne des efforts réalisés en termes de préservation de la ressource dans ces deux villes, en particulier grâce au déploiement massif de l'eau usée traitée, réutilisée pour l'irrigation des espaces verts et des golfs, mais aussi à l'amélioration des rendements des réseaux d'eau potable (environ 80%) et à la sensibilisation des populations à réduire leur consommation et éviter les gaspillages”.

Attention, “si les ressources venaient à manquer davantage, une stratégie de rationnement avec alimentation intermittente par quartier pourrait être déployée, afin de permettre à chacun d'avoir de l'eau tous les jours tout en limitant les prélèvements sur la ressource”.

Les quartiers touristiques, grands consommateurs d'eau en été

Quant aux zones les plus consommatrices d’eau, elles se situent dans “les quartiers touristiques, en période estivale, notamment les hôtels et résidences en bordure de mer. Les zones industrielles consomment elles aussi énormément d’eau sur l’ensemble de l’année”.

“Par exemple Tétouan, en été, est la zone côtière qui consomme le plus d’eau, notamment Martil, M’diq et Oued Laou. En hiver, ce sont plutôt les anciens quartiers de la ville comme Dersa, Jamaa Mezouak, Teffaline et Touelaa”, précise encore notre source.

Vers fin 2022, 75% de la surface totale des espaces verts arrosée par les eaux usées traitées

Par ailleurs, “depuis le démarrage de son contrat de gestion déléguée, Amendis est engagée dans une démarche de développement durable et d’économie circulaire”, nous affirme-t-on. Elle a ainsi fait de la réutilisation des eaux usées traitées une voie d’avenir et un pilier de sa stratégie de protection de la ressource”.

“La valorisation des eaux usées traitées fait partie du programme Tanger Métropole, dont la réalisation est passée par trois phases majeures”, nous explique-t-on. “La dernière a été la mise en service de la STEP Boukhalef 2, en 2021, d’une capacité de 32.000 m³/j, afin d’augmenter la capacité de traitement des eaux usées d’une partie des effluents de la ville de Tanger : la zone franche de Tanger, les zones industrielles Gzenaya, Boukhalef, El Hassani, les effluents du littoral Sud Assilah-Tanger et les effluents de la nouvelle cité industrielle Tanger Tech.”

“En 2022, Amendis a entamé un projet d’extension du réseau d’arrosage des espaces verts vers le centre-ville de Tanger et Gzenaya, sur un linéaire d’environ 69 km de différents diamètres, et sur plus de 20 km à Tétouan. Cette source permettra, vers fin 2022, l’arrosage de plus de 500 hectares d’espaces verts à Tanger et Tétouan, soit 75% de la surface totale des espaces verts des deux villes.”

A partir de 2023, 2,8 Mm³ économisés par an

“Cette réutilisation se fait grâce à trois STEP : Tamuda Bay et Boukhalef 1 & 2. Elle a permis d’économiser près de 6,3 Mm³ d’eau entre 2016 et 2021. Elle vise à économiser 2,8 Mm³/an d’eau à partir de 2023, une quantité équivalente à l’alimentation en eau potable d’une ville de 55.000 habitants.”

Concernant l’optimisation du rendement par la réduction des fuites et des fraudes, Amendis utilise, “en continu, des technologies diverses de recherche des fuites, que ce soit par l’écoute acoustique, la prélocalisation ou le gaz traceur”.

“Au vu de la topographie vallonnée de la région du Nord, la régie est également particulièrement active sur la sectorisation et la gestion des pressions, de façon à garantir la meilleure pression possible en tout point du réseau, tout en réduisant les débits de fuite. Le réseau, découpé sur plus de 100 secteurs hydrauliques, est ainsi surveillé quotidiennement afin d’identifier plus rapidement tout débit anormal, ce qui nous permet d’intervenir plus rapidement en cas de suspicion de fuite. Cette mesure nous a permis de maintenir le rendement à un bon niveau de performance en 2021, de l’ordre de plus de 79% à Tanger et 81% à Tétouan.” Concrètement, dans ces deux villes, environ 20% de l’eau distribuée dans les réseaux par Amendis est perdue dans les fuites et les fraudes.

Au total, “les équipes d’Amendis ont détecté et réparé près de 18.535 fuites d’eau au niveau des conduites des deux villes, des branchements et des postes de comptage, et économisé ainsi plus de 20,4 Mm³ d’eau potable en 2021 et plus de 278,8 Mm³ d’eau par rapport à 2002”.

“En avril 2022, Amendis a également expérimenté les chiens renifleurs pour la détection des fuites d’eau. Une solution qui permet de gagner en rapidité d'intervention, tout en couvrant des linéaires bien plus importants qu'en ayant recours aux techniques traditionnelles.”

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Upline Capital Management: “SICAV CIMR ATTADAMOUN” AVIS DE CONVOCATION

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

En direct de la Cour d'appel de Casablanca, déclaration d'Achraf Jadoui, avocat de Said Naciri

En direct de la Cour d'appel de Casablanca, déclaration de Mohamed Karrout, avocat de Abdenbi Bioui

Affaire Naciri-Bioui. En direct de la cour d'appel, déclarations de la défense