χ

Installation du premier projet démonstrateur de génération d’hydrogène vert à Benguerir

L’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles a achevé avec succès l’installation de son premier système de production d’hydrogène vert à l’échelle micro-pilote, dans le cadre de son projet Power-to-X µPilot.

Installation du premier projet démonstrateur de génération d’hydrogène vert à Benguerir

Le 14 septembre 2022 à 11h59

Modifié 15 septembre 2022 à 10h42

L’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles a achevé avec succès l’installation de son premier système de production d’hydrogène vert à l’échelle micro-pilote, dans le cadre de son projet Power-to-X µPilot.

Le système consiste en une unité d’électrolyse d’une capacité de 20 kW couplée à des panneaux solaires photovoltaïques (PV). Ce premier électrolyseur sera testé sous charge variable d’électricité renouvelable.

Incubé au cœur du Green Energy Park de Benguerir, en collaboration avec l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P), le projet Power-to-X µPilot sera doté dans ses prochaines phases de briques technologiques supplémentaires, issues de la chaîne de valeur de la filière de l’hydrogène vert et ses applications, communément appelée “filière Power-To-X”, explique l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (Iresen) dans un communiqué.

Cette installation s’intéresse principalement à la production d’ammoniac vert, de méthanol vert et de carburants verts, mais aussi à des aspects comme la mobilité durable et le stockage de l’électricité renouvelable, en utilisant l’hydrogène et les piles à combustibles, précise la même source.

Electrolyse de l’eau type alcalin

Ce projet pilote se base sur un système électrolyse de l’eau type alcalin. Une source à l’Iresen nous explique qu’il y a trois options, dont ce système, le Proton Exchange Membrane (PEM) et l’Électrolyse à oxyde solide.

Le système alcalin est le plus mature, peut accueillir des Mégawatts de courant et produit un hydrogène pure à 99,99% et ce, à un coût plus bas que les autres méthodes de production qui nécessitent des matériaux plus chers, nous explique la même source.

Ce projet pilote va permettre de préparer et qualifier la main d’œuvre de ce nouveau domaine, ce qui va encourager la création de nouveaux projets dans ce sens.

En plus d’être un outil de recherche et d’innovation, ce micro-pilote jouera un rôle clé dans la formation et la montée en compétence du personnel de l’Iresen et de l’UM6P et leurs partenaires de l’écosystème de l’hydrogène au Maroc, à savoir les membres de la Commission nationale de l’hydrogène et le Cluster Green H2 Maroc.

Ce rôle pourra également être porté au niveau de la région Moyen-Orient-Afrique (MEA), en proposant cette plateforme de formation aux pays partenaires.

Ce projet fait partie intégrante de la nouvelle plateforme technologique dédiée à l’hydrogène, à ses applications Green H2A et ses projets pilotes. Le contrat tripartite de sa création a été signée entre le groupe OCP, l’UM6P et l’Iresen en novembre 2021. Il sera situé au sein du site industriel OCP de Jorf Lasfar.

Le projet pilote de production d’ammoniac vert ouvre de grandes perspectives pour le Maroc

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Salafin : COMMUNIQUÉ DE PRESSE Indicateurs trimestriels : T4 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.