χ

L’Anapec va connaître une réorganisation majeure

La nouvelle réorganisation et le plan stratégique 2022-2026 de l’Anapec ont été validés par le conseil d’administration, réuni ce vendredi 22 juillet sous la présidence de Younes Sekkouri, ministre de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences.

L’Anapec va connaître une réorganisation majeure

Le 22 juillet 2022 à 20h46

Modifié 22 juillet 2022 à 22h02

La nouvelle réorganisation et le plan stratégique 2022-2026 de l’Anapec ont été validés par le conseil d’administration, réuni ce vendredi 22 juillet sous la présidence de Younes Sekkouri, ministre de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences.

L’Agence de promotion de l’emploi va connaître une inflexion majeure. Sous l’impulsion du ministre de tutelle, elle va être réorganisée, dotée de nouveaux moyens et de nouvelles missions, et au final doubler de taille.

Avec l’insertion de 112.000 personnes en 2021, en hausse de 31% par rapport à 2020, l’agence n’a pas forcément démérité. Mais est-elle encore dimensionnée pour faire face à tous les besoins du pays ? Où sont les NEET (les populations sans emploi, sans formation et sans occupation) ? Les PME ? Les secteurs stratégiques ? Les territoires ? Les femmes, dont le taux d’activité subit une inexorable érosion depuis une vingtaine d’années ?

Où est l’inclusion, fortement prônée par le Nouveau Modèle de développement (NMD) ?

Où est la relance économique post-Covid ?

La nouvelle Anapec est justement destinée à répondre à ces interrogations.

Elle va naître dans un nouveau contexte : celui du post-Covid, de la centralité de l’emploi dans le programme du gouvernement et du NMD. Elle relève désormais d’une tutelle dont l’appellation a changé : on n’est plus dans un ministère du Travail ou de l’Emploi, mais dans un ministère chargé de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences.

L’Anapec sera l’un des bras opérationnels de ce ministère. Comme on va le voir, le conseil d’administration a adopté une réforme qui réorganise l’agence, l’investit de missions relatives à l’entreprenariat, au statut de l’auto-entrepreneur et à la très petite entreprise – toutes étant appelées à être déployées au niveau territorial.

L’Anapec va doubler de taille

Cette restructuration se matérialise par un doublement de la taille de l’Anapec et la création de nouvelles directions.

Une première direction dédiée au placement à l’international va accompagner et soutenir la mobilité internationale de la main-d’œuvre marocaine, tout en satisfaisant les besoins internes. Joint par Médias24, Younes Sekkouri, ministre de tutelle, nous a expliqué que le placement de la main-d’œuvre marocaine à l’international nécessitera de nombreux contacts. Il se rendra d’ailleurs au Portugal dans les prochains jours dans cette perspective.

L’Anapec va également se spécialiser : elle va créer une direction qui va accompagner les porteurs de projets de façon plus appuyée avec des programmes spécifiques. De plus, dans le cadre de cette nouvelle organisation, l’agence soutiendra les différents secteurs économiques, avec des programmes d’appui dédiés pour chaque secteur. Enfin, elle va accompagner différentes catégories ayant des besoins spécifiques, notamment les NEET avec un programme à part, distinct.

L’ordre du jour de cette réunion a essentiellement couvert la présentation et la validation du bilan d’activités de l’Anapec au titre de l’année 2021 ; la présentation et la validation du projet de Plan stratégique de développement pour la période 2022-2026 ; ainsi que la présentation et la validation d’une nouvelle organisation de l’agence. Le conseil d’administration a également abordé les états financiers de l’agence pour l’exercice passé, et pris compte des conventions de partenariat signées entre la deuxième session du conseil d’administration de 2021 et la présente session.

112.733 personnes insérées sur le marché du travail

Le bilan 2021 de l’Anapec a été marqué par l’insertion de 112.733 personnes sur le marché de travail, ce qui représente une évolution de 31% par rapport à l’année 2020 – signe d’une reprise économique post-Covid –, ainsi que par l’amélioration de l’employabilité de 29.315 personnes.

Les bénéficiaires des prestations de l’agence sont de l’ordre de 148.392 personnes pour les entretiens de positionnement et 97.068 personnes pour les ateliers de recherche d’emploi. Concernant l’accompagnement entrepreneurial, l’agence a accompagné 5.544 porteurs de projets, générant la création et le démarrage de 2.079 activités économiques, entre TPE (très petite entreprise), AGR (activité génératrice de revenus) et coopératives.

Objectifs ambitieux et qualitatifs

Le nouveau Plan stratégique de développement de l’Anapec pour la période 2022-2026, baptisé MAROC3E – pour Emploi, Employabilité et Entrepreneuriat –, a pour but de mettre en place une nouvelle structure de l’offre de service en se basant sur un business model amélioré, avec des objectifs chiffrés : l’insertion de 715.000 personnes sur le marché de l’emploi, l’amélioration de l’employabilité de 153.000 bénéficiaires des différentes formations ; et l’accompagnement de 37.000 porteurs de projets et de 20.000 TPE.

Les programmes et prestations qui seront renforcés

– Mise en place d’offres de prestations en direction des différentes catégories, notamment les femmes inactives, les populations rurales, les populations à besoins spécifiques, les migrants en situation régulière, les personnes rencontrant des difficultés pour accéder au marché du travail (inclusion économique de toutes les catégories) ;

– Mise en œuvre et appui à la mise en œuvre de programmes de réinsertion des personnes ayant perdu leur emploi (appui aux personnes ayant perdu leur emploi à cause de la pandémie) ;

– Déploiement de programmes d’appui aux différents secteurs économiques (métiers mondiaux du Maroc, préscolaire, médical et paramédical…) et d’accompagnement des différents programmes et stratégies (programme « Made in Morocco », programme des énergies renouvelables, programme de dessalement de l’eau de mer…) en matière de définition et de satisfaction des besoins en compétences (accompagnement de la relance économique post-Covid-19, centralité de l’emploi au niveau des politiques publiques et des stratégies sectorielles) ;

– Renforcement et professionnalisation du dispositif de placement à l’international (mobilité internationale aux fins du travail) ;

– Renforcement de la proximité à l’égard de différentes populations, dans l’objectif de réduire le coût des déplacements pour bénéficier des programmes d’appui à l’inclusion économique et à l’insertion professionnelle (inclusion économique à travers tous les territoires). L’agence sera directement présente dans chacune des 12 régions ;

– Développement de programmes et d’actions d’information sur les métiers et d’émergence de vocations à partir des bas âges (découverte des métiers et développement de l’esprit d’entreprendre précoces).

Au final, l’Anapec sera renforcée, ses missions seront plus nombreuses et conformes aux besoins du moment et aux préconisations du NMD. Elle se verra octroyer de nouveaux moyens afin de pouvoir réaliser ses nouvelles ambitions, conclut Younes Sekkouri.

Voici ce que sera le nouvel organigramme de l’agence :

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Cartier Saada : indicateurs financiers Trimestriels

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.