χ

Covid : le Nirmatrelvir bientôt disponible au Maroc

D'éminents scientifiques sont revenus sur le protocole thérapeutique national pour les formes légères et modérées du Covid-19 durant cette quatrième vague lors d’un webinaire organisé mardi 5 juillet par la Société marocaine des maladies respiratoires (SMMR). Voici les différentes approches thérapeutiques appliquées.

Chicago Tribune / Contributor/Getty Images

Covid : le Nirmatrelvir bientôt disponible au Maroc

Le 9 juillet 2022 à 16h53

Modifié 12 juillet 2022 à 8h25

D'éminents scientifiques sont revenus sur le protocole thérapeutique national pour les formes légères et modérées du Covid-19 durant cette quatrième vague lors d’un webinaire organisé mardi 5 juillet par la Société marocaine des maladies respiratoires (SMMR). Voici les différentes approches thérapeutiques appliquées.

« Il y a différentes approches thérapeutiques pour soigner le Covid et plusieurs groupes de médicaments à utiliser, notamment les immunomodulateurs, dont l’hydroxychloroquine, l’azithromycine et les corticoïdes. Certains sont utilisés à un stade précoce, tels que l’hydroxychloroquine et l’azithromycine, tandis que d’autres le sont à des stades plus avancés de la maladie », explique le Pr Kamal Marhoum El Filali, professeur de médecine et chef de service des maladies infectieuses au CHU Ibn Rochd.

« Pour les formes modérées et légères du Covid, nous avons également recours aux antiviraux et aux anticorps monoclonaux. Les anticorps monoclonaux sont des produits qui existent, qui coûtent cher, qui sont assez difficiles à fabriquer et dont l’utilisation est compliquée. Elle dépend du variant et du sous-variant circulant. »

« Dans les anticorps antiviraux, nous retrouvons notamment le Molnupiravir, déjà disponible au Maroc, et le Nirmatrelvir, bientôt disponible chez nous. »

« Notre protocole national prévoit deux façons de traiter le Covid. La première est l’association de l’hydroxychloroquine (200 mg deux fois par jour) avec l’azithromycine (500 mg à J1 et 250 mg du J2 au J7), en plus du zinc (45 mg une fois par jour pendant 7 jours ), des vitamines C et D et de l’anticoagulant si indiqué. »

« Des études ont démontré que la survie au Covid est meilleure avec l’association de l’hydroxychloroquine et de l’azithromycine. L’azithromycine à lui seul est bien moins efficace que lorsqu’il est prescrit avec l’hydroxychloroquine. A mon avis, il vaut mieux prendre l’hydroxychloroquine seule plutôt que l’azithromycine seul. Malheureusement, ce produit est dénigré en raison de ses effets secondaires, alors que celles-ci sont les mêmes qu’en associant les deux médicaments. »

Le Pr Jaafar Heikel a quant à lui évoqué le refus de certains médecins de prescrire l’hydroxychloroquine, mais surtout le refus de tous les patients de le consommer.

Molnupiravir, Nirmatrelvir, … quelles prescriptions ?

« La seconde façon de traiter le Covid est l’administration du Molnupiravir (4 gélules le matin et 4 le soir pendant 5 jours à compter de l’apparition des premiers symptômes, soit 40 gélules au total). Il s’agit d’un produit réservé aux personnes avec des facteurs de risque de gravité, en plus des traitements adjuvants, comme les vitamines C et D, et l’anticoagulant si indiqué », a poursuivi le Pr Marhoum El Filali.

« Le Molnupiravir est un antiviral qui bloque la multiplication du virus. Il a été démontré qu’il permettait de réduire l’hospitalisation de 30% chez les personnes dont l’infection au Covid est confirmée et qui présentent un facteur de risque d’aggravation. »

« Le Nirmatrelvir a également démontré de bons résultats, selon des études réalisées à l’étranger. Son administration de manière précoce permet de réduire de 89% les décès et l’hospitalisation », a conclu le Pr Marhoum El Filali.

« Notre expérience a montré que lorsque le Molnupiravir est prescrit au début de l’infection, il permet une réduction des symptômes un peu plus rapide, de 2,6 jours, par rapport au protocole classique », a pour sa part indiqué le Pr Jaafar Heikel.

« Deuxième élément observé sur le terrain : il y a non seulement une amélioration des symptômes, mais une négativation du PCR à J6 dans la quasi-totalité des cas (88%). »

« Nous avons également constaté que les personnes traitées avec le Molnupiravir ont moins de probabilité de développer un Covid long. Ce point reste toutefois à confirmer. »

« Dernier constat : les personnes âgées de plus de 65 ans ou ayant des comorbidités, à qui on a donné le Molnupiravir, ont guéri plus vite. Leurs symptômes ont été rapidement soulagés et réduits. »

Attention à la standardisation des ordonnances

Par ailleurs, concernant la corticothérapie, « nous avons constaté dans beaucoup d’ordonnances que les corticoïdes, les anticoagulants et les antiagrégants plaquettaires sont donnés à n’importe quel moment de la maladie. Nous avons remarqué une standardisation des ordonnances. Il ne faut les administrer que lorsque des critères importants ont été définis par les médecins », a souligné Pr Heikel.

Pr Marhoum confirme: « la corticothérapie donnée trop tôt est dangereuse. On a eu beaucoup de patients dont l’état de santé s’est aggravé suite à la prise de la corticothérapie durant les premiers jours de la maladie ».

« Une étude a permis de monter de façon nette que lorsque la personne n’a pas besoin d’oxygène (forme légère ou modérée du Covid) la corticothérapie n’apporte rien au traitement usuel. Par contre, quand on a besoin d’oxygène, ou bien de ventilation, la corticothérapie améliore le pronostic. Les corticoïdes ne doivent pas être administrés dans les formes légères ou modérées du Covid », conclut-il.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SNEP – Indicateurs trimestriels au 30 Juin 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.