χ

Nouveaux projets pour la sécurisation de l’eau potable à Berkane, Nador et Driouch

Plusieurs projets faisant partie des actions urgentes et structurantes ont été lancés au niveau du bassin hydraulique de la Moulouya pour faire face à la pénurie d’eau.

Nouveaux projets pour la sécurisation de l’eau potable à Berkane, Nador et Driouch

Le 21 juin 2022 à 12h34

Modifié 21 juin 2022 à 12h34

Plusieurs projets faisant partie des actions urgentes et structurantes ont été lancés au niveau du bassin hydraulique de la Moulouya pour faire face à la pénurie d’eau.

Le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Mohammed Sadiki, a lancé, lundi 20 juin, des projets d’irrigation et de sécurisation de l’eau potable, faisant partie des actions urgentes et structurantes au niveau du bassin hydraulique de la Moulouya. L’objectif est de faire face à la pénurie d’eau, suite la sévère sécheresse que connaît la région cette année. Cela concerne notamment la sécurisation de l’alimentation en eau potable des provinces de Berkane, Nador et Driouch.

Au niveau de la commune de Bouareg (province de Nador), le ministre et la délégation qui l’accompagne ont visité une unité spécialisée dans la production, le conditionnement et l’exportation des plantes aromatiques et médicinales et de maraîchage.

D’un investissement de 98 millions de DH, l’unité est installée sur une ferme de 162 hectares, dont 146 ha de plantes aromatiques et médicinales et 16 ha de légumes. La capacité de production de l’unité est de 4.000 tonnes/an. Elle crée 1.000 à 1.200 journées de travail par jour.

Dans la commune d’Ouled Stout (province de Nador), le ministre a donné le coup d’envoi au projet de modernisation des secteurs d’irrigation de la plaine du Garet.

D’un investissement total de 1,1 milliard de DH, ce projet vise à convertir 13.300 ha du système d’irrigation par aspersion au système d’irrigation en goutte-à-goutte, au profit de 3.325 agriculteurs des communes de Tiztoutine et de Bni Oukil Oulad M’Hand.

Le projet devrait avoir des effets très positifs en termes d’économie d’eau d’irrigation, d’amélioration de la qualité du service de l’eau, d’augmentation de la valorisation de l’eau d’irrigation et de la productivité, ainsi que d’amélioration des revenus des agriculteurs et de création d’emplois.

Dans ce cadre, Mohammed Sadiki a lancé les travaux de la première composante. Elle comprend la construction de deux bassins de décantation, de régulation et de stockage.

D’un investissement de 125 MDH, ces bassins devraient sécuriser et renforcer l’approvisionnement en eau pour l’irrigation de la plaine du Garet, enlever les sédiments de l’eau et offrir des conditions propices au pompage et à la régulation du débit, afin de permettre une irrigation au goutte-à-goutte à la demande.

Sécuriser l’alimentation en eau potable

Dans la même commune territoriale, la délégation officielle a lancé les travaux du projet de déconnexion des canaux d’alimentation en eau potable des canaux d’irrigation rive gauche et rive droite de la Moulouya.

D’un coût de 670 MDH, ce projet s’inscrit dans le cadre d’une convention de partenariat conclue entre les ministères de l’Agriculture, de l’Intérieur, de l’Economie et des finances, de l’Equipement et de l’eau, du Transport et de la logistique, ainsi que la wilaya de la région de l’Oriental, l’Office régional de mise en valeur agricole de la Moulouya, l’Office national de l’eau et de l’électricité, le Conseil régional de l’Oriental et la Régie autonome de distribution de l’eau et de l’électricité d’Oujda.

Ce projet vise à sécuriser l’alimentation en eau potable des provinces de Berkane, Nador et Driouch, en réduisant les pertes sur les canaux d’adduction et en améliorant la débitance et la gestion des canaux d’irrigation pour assurer l’intensification et la valorisation de la production agricole.

M. Sadiki a donné, à cette occasion, le coup d’envoi à la séparation du canal d’irrigation du canal d’eau potable de la rive gauche et droite du périmètre de Moulouya.

Le projet consiste à construire et à équiper une station de pompage, à effectuer son raccordement électrique et à réaliser une adduction en conduites pour alimenter les habitants de Nador et Zaïo en eau potable à partir du barrage Machraa Hamadi, sur une longueur d’environ 33,5 km.

Au niveau de la province de Berkane, le projet comprend la réalisation d’une conduite de traction d’adduction d’eau pour alimenter les habitants de Berkane-Saidia-Ras El Ma en eau potable à partir du barrage de Machraa Hammadi, sur une longueur de 51 km.

La délégation s’est ensuite rendue dans la commune territoriale de Madagh (province de Berkane) pour donner le coup d’envoi du projet de mise en place de stations compactes de déminéralisation des eaux souterraines saumâtres provenant des nappes. Objectif : assurer l’alimentation en eau potable des provinces de Berkane, Nador et Driouch.

D’un coût de 180 MDH, ce projet a pour objectif de sécuriser et renforcer l’alimentation en eau potable dans les provinces de Berkane, Nador et Driouch.

A cette occasion, le ministre a lancé les travaux de mise en place des stations compactes de déminéralisation des eaux saumâtres destinées à l’alimentation de la ville de Berkane en eau potable. Ceci réduira la pression sur l’eau d’irrigation du périmètre irrigué.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

ARADEI CAPITAL : avis de convocation à l’assemblée générale ordinaire

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.