χ

Carburants : les mesures nécessaires seront prises au moment opportun (Fettah)

Au Parlement, Nadia Fettah a réitéré la position du gouvernement : ne pas rétablir la subvention des prix des hydrocarbures et prendre au moment opportun les mesures nécessaires et efficientes.

Nadia Fettah, ministre de l'Economie et des finances.

Carburants : les mesures nécessaires seront prises au moment opportun (Fettah)

Le 7 juin 2022 à 10h28

Modifié 7 juin 2022 à 13h17

Au Parlement, Nadia Fettah a réitéré la position du gouvernement : ne pas rétablir la subvention des prix des hydrocarbures et prendre au moment opportun les mesures nécessaires et efficientes.

Les prix à la pompe poursuivent leur flambée. L’extension des sanctions européennes aux produits énergétiques russes et l’insuffisante réponse des pays producteurs pour compenser le manque sur le marché international stressent les marchés.

Dans son intervention au Parlement, lundi 6 juin, la ministre de l’Economie et des finances, Nadia Fettah, a révélé que le prix du gasoil raffiné avait atteint 1.300 dollars la tonne, contre 1.600 dollars pour celui de l’essence raffiné.

S’il faut attendre la fin de la quinzaine (du 30 mai au 10 juin) et calculer la moyenne des cotations pour connaître la hausse à appliquer, il est quasi-certain que les prix connaîtront une nouvelle hausse le 15 juin prochain.

Rien qu’entre « fin janvier et mi-avril, le litre de diesel a gagné de 3 à 4 DH. Cette hausse n’est pas due à un changement au niveau des marges mais à la situation des prix des hydrocarbures sur les marchés internationaux », a précisé la ministre.

Pas de retour à la subvention

Que compte faire l’exécutif ? A cette question, Nadia Fettah a répondu que « le gouvernement [était] mobilisé pour réduire l’impact de ces hausses sur le pouvoir d’achat des citoyens d’un côté, et sur les objectifs de développement de l’autre ».

« Le gouvernement a étudié les moyens de limiter les répercussions de cette situation et protéger le consommateur sans toucher aux équilibres financiers ni retarder les chantiers ouverts », a poursuivi la ministre. Elle a rappelé l’aide accordée aux transporteurs, qui a bénéficié à 180.000 véhicules et a été étendue au mois de juin.

Elle a également réitéré le fait que le gouvernement n’envisageait pas un retour de la subvention générale, car ce dernier « veille à préserver le niveau des investissements publics en 2022 dans le but de soutenir la dynamique économique et les réformes structurelles ».

« Nous surveillons les évolutions et prendrons les mesures nécessaires et efficientes au moment opportun », a déclaré Nadia Fettah.

Le stockage en amélioration

Concernant l’action du gouvernement pour le stockage des produits pétroliers, Nadia Fettah a affirmé : « Nous travaillons en concertation avec les professionnels pour assurer l’approvisionnement du pays de façon continue et constituer un stock supplémentaire de ces produits. »

Elle a révélé que les stocks disponibles s’étaient améliorés entre 2015 et 2022 : +8% pour le gasoil, 24% pour l’essence et 79% pour le kérosène.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SALAFIN : Publication des résultats relatifs à l'opération d'augmentation de capital

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Conférence Fondation Abderrahim Bouabid : Repenser les liens Maroc-France