L'inflation des matières premières impacte les importations et les exportations marocaines à la hausse

Les exportations marocaines ont considérablement augmenté, mais moins fortement que les importations, au premier trimestre de 2022 par rapport à un an plus tôt. Les industries du phosphate et de l'aéronautique sont les secteurs qui se sont le plus démarqués à l'exportation.

Medias24
Medias24

L'inflation des matières premières impacte les importations et les exportations marocaines à la hausse

Le 4 mai 2022 à 17h14

Modifié 4 mai 2022 à 17h48

Les exportations marocaines ont considérablement augmenté, mais moins fortement que les importations, au premier trimestre de 2022 par rapport à un an plus tôt. Les industries du phosphate et de l'aéronautique sont les secteurs qui se sont le plus démarqués à l'exportation.

Les chiffres du commerce extérieur de l’Office des changes du mois de mars enregistrent une hausse notable, autant des importations que des exportations, en valeur. Celle-ci exprime principalement l’inflation des cours mondiaux des matières premières et des marchandises.

Les importations ont ainsi bondi de 34%, alors que les exportations ont augmenté de 29% ; le taux de couverture des importations par les exportations s'étant creusé de 2 points pour atteindre 60,4% contre 62,8% une année auparavant.

Les importations bondissent sous l'effet de la flambée des prix des matières premières

La facture énergétique a presque doublé augmentant de 13 milliards de dirhams sur les trois premiers de 2022, équivalant à une hausse de près de 87%. En effet, selon l’Office des changes, les prix des gas-oils et des fuel-oils ont augmenté de 77,4%, alors que les quantités importées n’ont augmenté que de 5,3%.

La hausse des prix de différentes matières premières a également impacté à la hausse les importations. L’importation des produits bruts a ainsi augmenté de 78,3%, tandis que celle des demi-produits a réalisé une hausse de 52,4%.

Les achats d’ammoniac ont plus que quadruplé, passant de 1 milliard à plus de 5,4 milliards de dirhams, et ceux du soufre brut ont plus que triplé en augmentant de 3,2 milliards de dirhams. Les achats d’orge ont atteint 1,4 milliard de dirhams contre 248 millions de dirhams à fin mars 2021.

Au total, les importations ont atteint 165,5 MMDH à fin mars 2022, contre 123,4 MMDH à fin mars 2021.

Les exportations augmentent moins fortement que les importations

De leur côté, les exportations ont atteint 100 MMDH contre 77,5 MMDH un an auparavant. Cette hausse concerne la majorité des secteurs, mais particulièrement les phosphates et ses dérivés, les produits de l’agriculture et de l'agroalimentaire, et le textile et cuir.

En effet, les exportations des phosphates et ses dérivés ont presque doublé, passant de 13,4 milliards à 24,5 milliards de dirhams. Cette hausse s’explique par l’évolution des prix des engrais qui ont plus que doublé, progressant de 3.116 DH la tonne à 7.752 DH la tonne, tandis que les quantités exportées ont baissé de 17,8%.

En même temps, les exportations du secteur de l'agriculture et de l’agroalimentaire ont augmenté de 15%, grâce à la hausse des ventes de l’industrie alimentaire de +27,4%, et celle de l’agriculture de 5,7%.

Les ventes des produits de textile et cuir se sont accrues de 32,3% pour atteindre leur plus haut niveau durant les cinq dernières années. Ceci est attribuable à la hausse des exportations des principaux segments, notamment les vêtements confectionnés (+35,5%).

Les exportations du secteur de l’aéronautique ont bondi de 53% augmentant de 1,8 milliard de dirhams sur le premier trimestre de 2022, par rapport à la même période en 2021. Dépassant les niveaux enregistrés entre 2018 et 2021, elles représentent à présent 5,2% du total des exportations marocaines.

Le flux net des IDE réalise une hausse de 56%

Par ailleurs, le flux net des investissements directs à l'étranger (IDE) a atteint 3,9 milliards de dirhams à fin mars 2022, contre 2,5 milliards de dirhams un an plus tôt. Les recettes des IDE se sont établies à 6,2 milliards de dirhams (+7,8%), alors que les dépenses ont baissé à 2,9 milliards de dirhams (-23,8%).

En revanche, les investissements directs marocains à l’étranger (IDME) se sont situés à 4,5 milliards de dirhams, affichant une baisse de 15%, tandis que les cessions d’investissements ont baissé de 12,6% pour s’établir à 3,4 milliards de dirhams. Le flux net des IDME a ainsi atteint 1,1 milliard de dirhams.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

MOROCCO REAL ESTATE MANAGEMENT : OPCI “TERRAMIS SPI-RFA” Valeur Liquidative exceptionnelle au 27/06/2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.