χ

Pas de décision sur la reprise des liaisons maritimes et de Marhaba, Albares se dit optimiste

Pas de décision sur la reprise des liaisons maritimes et de Marhaba, Albares se dit optimiste

Le 24 mars 2022 à 20h12

Modifié le 24 mars 2022 à 20h38

A l’approche de l’été, le transport maritime de passagers est toujours suspendu, et nul ne peut garantir que l’opération Marhaba aura bien lieu entre le 15 juin et le 15 septembre. Selon une source sûre, la visite du ministre espagnol des Affaires étrangères prévue le 1er avril prochain, ou celle de Pedro Sánchez, pourrait tout débloquer.

A l’approche de l’été, le transport maritime de passagers est toujours suspendu, et nul ne peut garantir que l’opération Marhaba aura bien lieu entre le 15 juin et le 15 septembre. Selon une source sûre, la visite du ministre espagnol des Affaires étrangères prévue le 1er avril prochain, ou celle de Pedro Sánchez, pourrait tout débloquer.

Depuis le début de la pandémie en 2020, la suspension à plusieurs reprises du trafic de passagers des bateaux entrants et sortants des ports marocains a conduit à l’annulation, durant deux étés consécutifs, de l’opération Marhaba, qui draine habituellement plus de 3 millions de Marocains résidant à l’étranger.

En dépit de l’amélioration de la situation sanitaire, qui a permis de rouvrir les frontières aériennes et de reprendre les vols, le transport des passagers maritimes est toujours à l’arrêt, sans explication ni visibilité.

Côté marocain, aucune visibilité sur une éventuelle reprise du transport maritime

En effet, depuis la note du 4 février dernier de la Direction de la marine marchande qui annonçait le maintien, jusqu’à nouvel ordre, de la suspension des liaisons maritimes destinées au transport de passagers, aucune date de reprise des dessertes internationales n’a filtré du côté des autorités marocaines.

Malgré nos tentatives pour en savoir davantage, nos interlocuteurs habituels au sein du ministère du Transport, des compagnies maritimes et du port de Tanger Med, nous ont confié n’avoir aucune visibilité pour l’instant. Rappelons que la saison estivale connaît généralement un trafic maritime intense en raison du retour au Maroc des MRE.

Motus et bouche cousue jusqu’à l’arrivée du ministre espagnol des Affaires étrangères

Devant notre insistance, une source officielle nous a révélé qu’aucun des acteurs concernés par le transport de passagers n’était informé, ni en mesure de confirmer une réouverture des liaisons maritimes ou une reprise de l’opération Marhaba.

« Il faudra attendre la rencontre du 1er avril entre Nasser Bourita, ministre marocain des Affaires étrangères, et son homologue José Manuel Albares pour savoir si ces points inscrit à l’ordre du jour de leurs entretiens vont aboutir ou pas ; mais dans le cadre de la normalisation en cours, tout indique que ce sera le cas », nous a signalé notre interlocuteur. Il n’y a donc pas d’informations ni, semble-t-il, de décision ; seulement des supputations qui coulent de source.

Une visite ministérielle qui devrait remettre les compteurs à zéro

Bien plus disert auprès de son opinion publique, le ministre espagnol des Affaires étrangères, qui a annoncé devant les membres de la commission des Affaires étrangères du Congrès sa visite au Maroc le 1er avril prochain, a aussi évoqué « une discussion sur la réouverture des frontières maritimes entre les deux pays, et une éventuelle reprise de l’opération Marhaba ».

Selon la presse ibérique, le menu de la visite ministérielle comprendra en effet « la normalisation complète des relations avec le Maroc, dont les liaisons maritimes et la reprise de l’opération Passage du détroit (Marhaba) qui seront négociées avec les autorités marocaines pour reprendre la circulation des personnes et des biens entre l’Espagne et le Maroc, suspendue depuis juin 2020 ».

Albares très optimiste sur un retour rapide à la situation antérieure à mars 2020

Très optimiste, Albares a déclaré que sa visite, censée sceller une sortie de crise et préparer la visite ultérieure du président du gouvernement espagnol au Maroc, devrait aussi se traduire par la réouverture des passages terrestres avec les villes de Sebta et Melilia, fermés depuis mars 2020.

Des déclarations dont le timing n’est pas anodin, sachant que l’organisation de l’opération Marhaba a toujours exigé des préparatifs préalables entre les autorités des deux pays.

Nasser Bourita avait d’ailleurs rappelé, en juin 2020, qu’il fallait se préparer dès le mois d’avril pour cette opération qui nécessite une coordination avec plusieurs pays.

S’il est trop tôt pour spéculer sur une date précise, tout indique que la normalisation en cours devrait se traduire par une reprise imminente des liaisons maritimes, puis de l’opération Marhaba, pour satisfaire aussi bien les attentes de millions de MRE que celles des opérateurs maritimes espagnols.

Pour s’en convaincre, il suffit de lire ce message tout récent de la compagnie maritime FRS envoyé à ses clients :

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.