« L’activité économique se rétablit progressivement et significativement » (DEPF)

Dans sa récente note de conjoncture, la Direction des études et des prévisions financières dresse un tableau globalement satisfaisant de la reprise de l'activité économique. Voici son analyse.

« L’activité économique se rétablit progressivement et significativement » (DEPF)

Le 22 novembre 2021 à 20h03

Modifié 22 novembre 2021 à 20h05

Dans sa récente note de conjoncture, la Direction des études et des prévisions financières dresse un tableau globalement satisfaisant de la reprise de l'activité économique. Voici son analyse.

« Elle affiche un rétablissement progressif et significatif, à la faveur des avancées enregistrées en matière de vaccination, des mesures de relance engagées et des résultats très positifs de la campagne agricole », est-il expliqué dans la note de conjoncture de la Direction des études et des prévisions financières (DEPF).

Les économistes de la DEPF relèvent aussi  « des signes de reprise dans plusieurs branches d’activité non agricoles, à forte contribution dans la valeur ajoutée nationale, qui ont été enregistrés courant 2021, en l’occurrence, les industries extractives et manufacturières, l’énergie électrique, le BTP et les télécommunications ».

Les prix du phosphate en hausse de 54% à fin septembre 2021

Dans le détail, le secteur extractif « retrouve son dynamisme au troisième trimestre, portant sa croissance à +3,3% à fin septembre 2021, en ligne avec le raffermissement de la production de phosphate ».

Au terme des neuf premiers mois de 2021, sous l’effet de l’appréciation des prix à l’export, la valeur des ventes à l’étranger de phosphates et dérivés a atteint 54,8 milliards de dirhams, en hausse de 44,6%, après une légère baisse de 2% un an auparavant.

La performance en valeur s’explique par la hausse des prix du phosphate brut à 147,5 dollars la tonne, leur plus haut niveau depuis 2013 (+84% sur un an ). Les cours du di-ammonium phosphate (DAP) se sont établis à 673 dollars la tonne en octobre, leur plus haut niveau depuis quatorze ans, marquant des gains de 5% sur un mois et de 88% sur un an.

Sur les dix premiers mois de 2021, les prix du phosphate brut et du DAP ont enregistré des hausses respectives de 54% et 91% en glissement annuel.

« Cette augmentation des cours des produits phosphatés est stimulée par des perspectives d’offre et de demande serrées à court terme et par des niveaux élevés des prix des produits énergétiques et des produits agricoles (maïs, soja, sucre…), impactant positivement les marchés des engrais », observe la DEPF.

La consommation électrique bondit de 10% à fin septembre

Autre indicateur favorable attestant de la reprise de l’activité économique, celui de la consommation d’énergie électrique. Elle s’est accrue de 10,1% à fin septembre 2021, après un recul de 2,8% l’année précédente.

« Cette évolution est le résultat de la hausse des ventes de l’énergie de « très haute, haute et moyenne tension (THMT), hors distributeurs » de 24,9%, de la hausse des ventes destinées aux distributeurs de 4,7%, et de celle adressée aux ménages de 2,2% », est-il expliqué. Et d’ajouter, « par rapport à son niveau pré-crise, cette consommation a augmenté de 7,4%, après une légère hausse de 1,1% à fin juin 2021, suite à un renforcement de 16% au T3-2021 ».

Pour ce qui est de la production électrique, elle s’est renforcée à fin septembre de 6,2%, après une baisse de 4,6% un an auparavant.

Le tourisme toujours mal en point

Des performances absentes du secteur touristique qui continue de souffrir des répercussions de la crise sanitaire, malgré une légère amélioration des indicateurs.

« Les recettes touristiques ont poursuivi leur amélioration entamée en juin 2021. Au titre du troisième trimestre 2021, elles se sont élevées à 15,9 milliards de dirhams, en hausse de 202% par rapport à l’année précédente, demeurant toutefois en baisse de 40,2% par rapport à la même période de l’année 2019 ».

Compte tenu de ces évolutions, « le repli, en glissement annuel, de ces recettes s’est atténué à -6,1% à fin septembre 2021, après -58,1% à fin juin 2021. Comparées à leur niveau à fin septembre 2019, elles ont reculé de 40,3% ».

Une demande intérieure en progression

Sur le plan de la demande intérieure, la DEPF indique que la consommation des ménages poursuit sa progression, « soutenue par l’amélioration des revenus générés par l’excellente campagne agricole, la bonne tenue des transferts des MRE, la consolidation de la reprise des créations d’emplois et le raffermissement des crédits accordés aux ménages, et ce, dans un contexte d’inflation modérée ».

En outre, l’investissement continue de s’accroître, « stimulé en cela par la progression des importations de biens d’équipement, la hausse des recettes des IDE et la croissance de l’investissement public ».

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Visa de l’AMMC sur la mise à jour annuelle et occasionnelle du dossier d’information relatif au programme d’émission de billets de trésorerie

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.