Driss Azami et Khalid Boukarai candidats du PJD pour les législatives à Fès

La bataille électorale s'annonce chaude entre le PJD, l'Istiqlal, le RNI et le PAM à Fès, aussi bien pour les législatives que pour la mairie de cette ville hautement symbolique.

Driss Azami et Khalid Boukarai candidats du PJD pour les législatives à Fès

Le 20 juillet 2021 à 11h36

Modifié 20 juillet 2021 à 15h34

La bataille électorale s'annonce chaude entre le PJD, l'Istiqlal, le RNI et le PAM à Fès, aussi bien pour les législatives que pour la mairie de cette ville hautement symbolique.

Les organes locaux du PJD viennent d’élire leurs candidats pour les prochaines législatives, apprend Médias24 de sources au sein du parti à Fès. Les militants ont donc choisi de présenter deux de leurs poids lourds comme têtes de liste, que sont Driss Azami et Khalid El Boukarai. Selon nos informations, le secrétariat général du parti devrait valider ces candidatures sans problème. Ainsi, la bataille électorale à Fès se précise un peu plus.

La circonscription de Fès Sud verra se présenter pour un mandat supplémentaire trois députés actuels :

Driss Azami du PJD, président du conseil national de son parti et maire sortant de la ville de Fès ;

Rachid El Fayeq du RNI, président sortant du conseil communal de Oulad Tayeb ;

Allal El Amraoui de l’Istiqlal, ancien vice-maire et bras droit de Hamid Chabat à la commune de Fès.

Aziz Lebbar du PAM, célèbre hôtelier, président du conseil régional du tourisme (CRT) de Fès et actuel député de la circonscription Fès Nord.

Au niveau de la circonscription de Fès Nord, on note les candidatures de :

Khalid El Boukarai du PJD, ex-secrétaire national de la jeunesse de son parti et actuel député de la circonscription d’El Hajeb et 8ème vice-président du conseil régional de Fès-Meknès.

Thami Ouazzani Touhami du RNI, homme d’affaires et actuel secrétaire du conseil communal de Fès.

Les deux circonscriptions de la capitale spirituelle comprenant 4 sièges chacune, et compte tenu du nouveau quotient électoral, les formations politiques citées ci-dessus, ne devraient avoir aucun problème à élire leurs têtes de listes. Du moins à ce stade des annonces de candidatures.

En 2016, le PJD avait réussi comme dans d’autres villes du royaume à élire plus d’un député dans les circonscriptions de cette ville. Une prouesse qui sera difficilement reproducible cette fois-ci. En effet, les électeurs de Fès Sud avaient porté au parlement les deux pjdistes Driss Azami et Mohamed El Harti, ainsi que Allal El Amraoui de l’Istiqlal et Rachid El Fayek du RNI. Tandis que Fès Nord avait fait élire Omar El Fassi Fihri et Abdelouahed Bouharcha du PJD, Aziz Lebbar du PAM et Hamid Chabat de l’Istiqlal.

A ce jour, ce dernier annonce toujours se présenter aux communales, malgré l’interdiction de son parti. Si jamais il décide de rejoindre un autre parti, il pourra jouer les trouble-fêtes contre l’Istiqlal à Fès. Puisque Hamid Chabat qui a été maire de la ville pendant deux mandats, a toujours des soutiens locaux au sein du parti de la balance.

Ci-dessous les résultats des élections législatives de 2016 dans les deux circonscriptions de Fès :

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

TAQA Morocco : Publication du Rapport ESG 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.