χ

Régionales de l'investissement : Quelles pistes de relance ?

Lors de la clôture du roadshow du groupe Banque Populaire, un panel d'experts a discuté des mécanismes de financement et d’accompagnement.

Régionales de l'investissement : Quelles pistes de relance ?

Le 14 juillet 2021 à 10h32

Modifié 15 juillet 2021 à 8h50

Lors de la clôture du roadshow du groupe Banque Populaire, un panel d'experts a discuté des mécanismes de financement et d’accompagnement.

La dernière étape des Régionales de l’investissement organisée par le groupe Banque Populaire, s’est déroulée ce mardi 13 juillet à Casablanca. La clôture de cette tournée qui a duré 10 semaines, a vu défiler plusieurs panels traitant de nombreux sujets, notamment la relance de l’investissement.

Selon Mohamed Amimi, directeur exécutif en charge du marché de la PME de la BCP, la relance de l’investissement doit être à la fois plurielle et multidimensionnelle.

"Plurielle, car la relance est tributaire d’un partenariat public-privé fort et de la mise en relation des entreprises et des capitaux ; et multidimensionnelle, car elle doit englober toutes les strates de l’économie".

Il ajoute "qu’en dehors des moyens de financement dont disposent les sociétés financières, ces dernières peuvent exploiter leurs réseaux pour les mettre à la disposition de leurs clients, en leur trouvant des débouchés ou en les épaulant pour créer des partenariats".

Hicham Serghini, directeur général de la CCG rejoint cette idée, et précise que "l’État doit intervenir pour simuler la relance de l’investissement en partageant les risques avec les banques. Ainsi, il considère que les garanties données par l’État aux banques sont un outil principal pour la relance de l’investissement".

Pour Mohamed Benchekroun, vice-président de la Fédération de la Chimie et de la Parachimie, la relance est synonyme d’accompagnement des entreprises. À ce titre, il donne la fédération dont il fait partie, en exemple. Au sein de cette association professionnelle, les adhérents sont accompagnés stratégiquement à travers la mise à disposition d’études, et opérationnellement via une assistance administrative et juridique.

Enfin, Azzedine Jettou, premier vice-président de la FEDIC, a mis la lumière sur les difficultés que pose la contrebande pour un bon nombre d’industriels. Selon lui, une certaine forme de protectionnisme est nécessaire pour relancer l’investissement, et a rappelé l’importance de l’industrie pour la création d’emplois.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SALAFIN : Mise à disposition du rapport financier annuel 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.